Pour le sonneur Yannick Martin, le métissage, une obligation ?

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Métissez-vous ordonnerait presque le sonneur Yannick Martin dans un entretien donné à France 3 Bretagne.

Celui-ci, professeur d’éducation musicale au collège Sainte-Jeanne-d’Arc de Gourin, avait été au cœur d’une affaire judiciaire impliquant Boris Le Lay, qui avait écopé d’une peine de 18 mois de prison avec sursis puis de 6 mois de prison ferme en 2011 pour avoir, évoquant le sonneur, déclaré qu’il n’existait pas historiquement de Celtes noirs, ce qu’aucun historien n’a démenti jusqu’ici. Poursuivi par Yannick Martin, mais aussi par les traditionnelles ligues de vertu, ainsi que par Mona Bras, Boris Le Lay avait également écopé de lourdes amendes.

Dans l’interview donnée à France 3 Bretagne il y a quelques jours, le sonneur, d’origine colombienne (mais aussi nigériane si l’on remonte son arbre généalogique) et adopté par des Bretons, déclare lorsqu’il est interrogé sur sa couleur de peau et sur la curiosité que cela a pu susciter de voir un sonneur de bombarde noir dans un bagad : « La musique, c’est du métissage, c’est du mélange. À partir du moment où on ne comprend pas ça, où on ne souhaite pas mélanger la culture dans laquelle on est, la culture bretonne avec une autre culture, on n’avancera pas. Ce n’est même pas une question, c’est une obligation de le faire. »

Remarquons que la déclaration, apologie du métissage – et donc in fine de la disparition culturelle et ethnique de ceux qui se métissent sur plusieurs générations – n’a pas provoqué la même levée de boucliers que concernant l’existence de Celtes noirs.

Mais Yannick Martin a d’autres projets (plus politique ?) en tête comme le rapporte le journaliste de France 3 : Avec son frère jumeau, Tangi Josset (adopté aussi par une famille bretonne), il travaille désormais sur un nouveau projet baptisé « Slavery ». « Slavery c’est un spectacle, un concert d’1 h 30 qui va être monté autour de musiciens afro-américains. On voulait avoir autour de nous ces musiciens qui sont descendants d’esclaves, qui ont grandi dans cette culture. Nous on l’est aussi, pas du même endroit. On veut ce projet avec les bombardes. On va apporter à leur touche musicale notre touche musicale à nous. Ce mariage fait qu’on fera avancer la musique. On fera surtout avancer le fait que les bombardes soient reconnues à travers le monde. »

L’histoire ne dit pas si les Bretons qui assisteront au spectacle se mettront à genoux, et se flagelleront pour faire repentance… à moins qu’ils aient lu la mise au point récente de Bernard Lugan sur l’esclavage en Afrique dans l’histoire ?

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Chute de la natalité : vers une nouvelle crise économique ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’interrogent sur la chute de natalité que subit l’Europe...

Propagande sanitaire. Olivier Véran vaccine une secrétaire d’État enceinte devant la presse [Vidéo]

L'exécutif, par l'intermédiaire du ministre de la Santé Olivier Véran et de la secrétaire d'État Olivia Grégoire, s'est livré...

1 COMMENTAIRE

  1. Ce musicien peut bien jouer de son instrument comme il en a envie, fût-ce pour le galvauder. Mais qu’il présente une tentative de gloubi-boulga musical comme une « obligation » serait franchement abusif si ça n’était pas tout simplement ridicule. Pour qui se prend-il ? Si encore le monde musical le tenait pour un artiste de premier plan, il pourrait livrer une opinion d’expert, mais ça n’est même pas le cas…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Retour en vidéo sur les 70 ans du bagad de Quimper

Le Bagad de Kemper fête ses 70 ans. Retour en images sur les temps forts de son histoire. Créé à la fin des années 40...

Quimper.« Il n y a pas de Celtes noirs ». 6 mois fermes pour Boris Le Lay

01/06/2015 – 07h00 Quimper (Breizh-info.com) – Le blogueur nationaliste breton Boris Le Lay - animateur du site Breizatao.com - a été condamné à 6 mois de prison...