Gilles Roche : « Didier Raoult est extrêmement intelligent mais ne supporte pas la controverse ! »

A LA UNE

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...

Refaire un peuple. Julien Langella : « Pas de liberté sans communauté » [Interview]

Julien Langella, essayiste, co-fondateur de Génération identitaire et porte-parole d'Academia Christiana, vient de sortir un nouveau livre aux éditions...

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Infectiologue à la retraite, Gilles Roche revient sur sa tribune publiée hier dans Midi Libre et dans laquelle il demande au Pr Raoult de ne pas porter le débat scientifique sur la place publique.

Lettre ouverte, d’infectiologue à infectiologue

Voici une bonne partie de la lettre ouverte. Très longue. Quelques morceaux ont été coupés.

« Didier Raoult, par pitié, arrête !!! Je me permets de te tutoyer parce que nous sommes tous les deux infectiologues de la même génération et avons fait connaissance il y a environ quarante-cinq ans, déjà !, dans diverses réunions. Ta récente déclaration sur le supposé « alarmisme » des médecins hospitaliers de l’AP-HM (1) est inacceptable.

Je dois dire que depuis le mois de janvier, toutes tes déclarations se sont, malheureusement pour toi et pour nous tous, avérées fausses : – Les trois malades chinois qui ne devaient pas nous inquiéter… – Ce sera une grippette. – La comparaison avec les accidents de trottinette qui tueraient plus… – Le risque de deuxième vague est un fantasme. – Il n’y aura plus de cas à partir du mois d’août. – L’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine a résolu le problème, la partie est terminée. – Il n’est pas nécessaire, et même il n’est pas éthique de faire des essais cliniques comparatifs pour valider ton intuition d’efficacité et de bonne tolérance du traitement que tu as proposé, qui s’est tout de même avéré notoirement inefficace.

– Tu as nié le fait que l’association hydroxychloroquine + azithromycine […] pouvait poser des problèmes de toxicité cardiologique, et nécessiter une validation par des essais comparatifs rigoureux. – Tu as dénigré la démarche des essais comparatifs, notamment en maladies infectieuses, de façon délirante. Certes, tu n’as pas dit de bêtises quand tu as dit que le nombre de cas baissait quand les courbes le montraient. Bref, tu ne t’es pas trompé quand tu as dit qu’il pleuvait en regardant à travers la fenêtre… Enfoncer une porte ouverte, cela mérite-t-il autant de bruit ?

« Tu as insulté le comité scientifique » 

Tu as pris des libertés incroyables en ce qui concerne la conduite d’études observationnelles ou thérapeutiques et leur déclaration à un CPP (Comité d’éthique). L’ANSM (2) te demande des comptes : quoi de plus normal ? Tu as laissé penser que la science, c’est du travail bâclé et des publications précipitées et non validées par les pairs […]. Tu as insulté les membres du comité scientifique et tous tes confrères infectiologues, en utilisant des termes du genre « incompétents », « blaireaux », « criminels », et j’en passe, ce qui ne t’a pas empêché de jouer les victimes outragées chaque fois que quelqu’un a dit qu’il n’était pas d’accord avec toi. En méprisant le devoir de confraternité le plus élémentaire tu ne peux guère t’étonner que finalement il y ait des réactions… Tu aimes agresser mais tu ne supportes pas qu’on te réponde. Tu n’as pas permis qu’on reste au niveau des débats médicaux et scientifiques qui sont notre culture, tu as acculé des gens posés et sérieux à venir sur le terrain que tu as choisi, celui des réseaux sociaux, de l’invective, des considérations personnelles dont à la base nous n’avons rien à faire.

« Mais enfin, jusqu’où ira le délire ? »

Tu as utilisé des canaux de communication totalement inadaptés, tes vidéos virales sur les réseaux sociaux, en refusant toute controverse exprimée par des gens qui connaissent le sujet. […] Tu as encouragé sans vergogne les tendances complotistes et populistes les plus basses, porté par l’enthousiasme des foules en délire qui te confortaient dans ton idée d’être une sorte de divinité et te rendaient aveugle à la réalité.

Ta popularité a donné un impact énorme et disproportionné à des affirmations à peu près toutes fausses, a désorienté la population, a conduit à des études inutiles, à des traitements injustifiés, à une perte de confiance très préjudiciable envers la médecine, etc. […] Certes le gouvernement a commis quelques impairs étonnants et remarqués… mais cela ne te donne pas plus de crédit pour autant ! […]

Mais enfin, jusqu’où ira le délire ? Tu as eu l’occasion à diverses reprises, notamment avant l’été, de revenir à des discours sensés, mais tu ne l’as pas fait, tu t’es enfoncé encore plus dans ton ornière, pris par une arrogance qui ne connaît plus de limites. Tu vas laisser dans l’histoire de la médecine et de la science une image désastreuse, tu seras l’exemple emblématique des scientifiques qui dérapent, qui se croient tout permis, et qui en fin de compte font honte à la science et à leur pays.

Donc, par pitié, arrête de dire toutes tes stupidités qui nuisent tellement à la société, aux patients, à la médecine et à la science ! Laisse les professionnels faire leur travail et cesse de faire le malin.

Docteur Gilles Roche, Montpellier

PS : j’ai un bagage similaire au tien : CES et maîtrise de microbiologie clinique, maîtrise de biostatistiques, maîtrise de pharmacologie, diplôme de médecine tropicale de l’université de Nancy (que j’ai co-créé), titre de spécialiste en médecine interne, avec le CES de pédiatrie en plus.

Précisions de la rédaction : (1) APHM : Assistance publique – Hôpitaux de Marseille. (2) ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

L’Afrique 2,5 milliards de voisins en 2050. 100 questions traitées par Stephen Smith et Jean De la Guérivière

Après « La ruée vers l'Europe », Stephen Smith récidive en compagnie du journaliste Jean De la Guérivière avec...

Reportage. Diabète, une addition salée

Comment mieux prendre en charge les patients atteints de diabète, une maladie chronique qui touche de plus en plus...
- Publicité -

2 Commentaires

  1. Pour moi le délire n’est pas du côté du professeur Raoult mais de Gilles Roche. À travers cette lettre qu’il a adressée à son confrère infectiologue je ne reconnais absolument pas le portrait du professeur Raoult. Ce dernier n’a insulté personne, il s’est contenté de donner son avis et d’interpréter des chiffres et des courbes. Quand le conseil scientifique des médecins disait: vous êtes malades restez à la maison le professeur Raoult testait et soignait les malades. De quel côté est le scandale ? Pour moi c’est très clair : le scandale n’est pas du côté du professeur Raoult. Enfin je pense que Gilles Roche ferait mieux de profiter de sa retraite plutôt que de chercher à exister À travers des invectives gratuites Et l’étalage ridicule de ses diplômes.

  2. Gilles Roche accuse de rétro pédalage le Pr Raoult, mais c’est exactement ce qu’il fait lui même en désavouant sa tribune agressive. On dirait bien qu’il n’assume pas du tout la violence de ce qu’il a écrit. Sa crédibilité est proche de zéro vu ses liens avec les laboratoires pharmaceutiques tout au long de sa carrière. Moi je remercie la communication de Mr Raoult et de son équipe, car il faut le rappeler, il n’y a pas que D.Raoult qui communique, mais aussi son bras droit Philippe Parolla et d’autres.
    Sans cette communication venue de l’IHU nous aurions tous été, nous le public lambda, a la merci des discours contradictoires, des mensonges, et de la manipulation de nos élites corrompues. Tout au long de ces derniers mois, grâce au Pr Raoult, a son équipe, et a tant d’autres, (Alexandra Henrion-Caude, le Pr Toussaint, le pr Perronne, etc…), nous nous sommes enrichis du savoir partagé et surtout, pour la première fois depuis longtemps, on nous a pas pris pour des cons, on nous a parlé en considérant que nous pouvions comprendre. Je ne crois pas du tout que cela a fait naître de la confusion. Bien au contraire, ça a réveillé les gens. Et c’est exactement cela qui gêne Mr Roche: Si la population est informée, elle peut juger l’action de ses élites.

Comments are closed.