L’Arlequin : poissons d’élite entre Vannes et Arradon

A LA UNE

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

Nantes Métropole pressure ses contribuables, et ça ne va pas en s’arrangeant

Le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Nantes Métropole s’est fait attendre. Alors qu’un...

Jean-Philippe Lévêque (La déferlante, Immigration et Surpopulation) : « La non maitrise de la natalité est un danger imminent pour l’humanité » [Interview]

La déferlante, Immigration et Surpopulation. Tel est le titre d'un livre majeur, que vient de sortir l'éditeur Culture &...

L’Arlequin est depuis longtemps une adresse réputée dans la région vannetaise. Manuel Caradec en cuisine et son épouse en salle veillent au grain. Constants et exigeants, ils ont fait de leur établissement une table incontournable pour une clientèle de connaisseurs.

Le site, une zone d’activités entre Vannes et Arradon, est hélas dépourvu de tout romantisme. La décoration intérieure du restaurant le fait vite oublier. Moderne et chaleureuse, elle joue habilement des façades vitrées zigzagantes et du parquet de bois clair. Un service alerte et souriant fait le reste.

Au menu tradition à 27,80 euros, ce jour-là, figurent en entrée un sablé parmesan/noisette ou une poelée de noix de pétoncles et saucisse bretonne. Entre le registre craquant et le registre onctueux, le choix s’avère difficile, mais on ne peut pas se tromper.

Viennent ensuite un paleron de veau rôti ou un retour de pêche – et même deux : l’un propose une lotte au bouillon de céleri, l’autre un rouget barbet au beurre blanc noir. Tous deux sont parfaitement exécutés. Le mystère du beurre blanc noir s’éclaircit vite, si l’on peut dire : l’encre de seiche lui apporte non seulement sa couleur sombre mais aussi une pointe iodée parfaitement adapté à la finesse du poisson.

Le dessert enfin est à choisir dans une liste pas très longue mais séduisante, avec un kouign aman à la pomme, une tarte à l’orange, un finger au chocolat noir, etc. D’excellents amuse-bouche servis à point nommé (très bonne note pour la compotée d’abricots) apportent une touche ludique et généreuse.

Une carte des vins bien composée, qui pourrait l’être encore mieux

À la carte des vins, un valençay de Pascal Lacour et un cheverny Domaine de Léry, tous deux impeccables et à prix modérés, répondent à la finesse des poissons. On regrette tout de même l’absence totale de muscadet. Parce qu’on n’en demandait pas, plaide la charmante sommelière. Mais ça, c’était avant ! Les progrès accomplis ces dernières années par le vin breton mériteraient bien une petite action pédagogique auprès des clients.

L’Arlequin propose aussi un intéressant menu affaires entrée-plat-dessert à 21 euros le midi, 24 euros le soir, et un très alléchant menu gourmand à 36 euros. On y lorgne l’aïoli de rouget barbet, le foie gras frais aux chips de potimarron et la poitrine de pigeonneau, mais il est sans doute raisonnable de réserver la découverte pour une journée à l’après-midi totalement libre. Ou alors, doubler le café : il est excellent.

L’Arlequin, 3 Allée Denis Papin, 56610 Arradon. Téléphone : 02 97 40 41 41

Illustrations : photos BI, droits réservés
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Covid-19. Couvre-feu en Ille-et-Vilaine : tout ce qu’il faut savoir

L'Ille-et-Vilaine fait désormais partie des départements concernés par le couvre-feu en raison de la propagation du Covid-19. Quelles sont...

Julien Rochedy : « Oui, il est légitime de vouloir se séparer d’avec des groupes de population qui refusent le véritable vivre-ensemble » [Vidéo]

Dans sa dernière vidéo, l'essayiste Julien Rochedy s'attaque au sujet du séparatisme et considère qu'une partition au moins partielle...

Île-de-France. Un enfant de 10 ans mord son enseignante, la faute au « manque de moyens » ?

À Fontenay-sous-Bois, un enfant de 10 ans a mordu une enseignante, nécessitant l'intervention des pompiers. Une violence qui serait une nouvelle fois due au...

Terrorisme islamiste : le point de non-retour ?

À la Une de ce journal de TVLibertés du 21 octobre, cinq jours après l’assassinat de Samuel Paty, où en est l’enquête ? Sept...

Pêche à la telline dans le sud-Finistère

La telline, est un petit mollusque pêché sur la côte atlantique. Un coquillage particulièrement prisé des Espagnols, Portugais, des Italiens et des Japonais. Après quelques années difficiles,...

Robert Ménard « Tous ceux qui trouvaient des excuses aux islamistes sont des collabos ! »

Le maire de Béziers, Robert Ménard, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio, au lendemain de l'hommage national à Samuel Paty. https://www.youtube.com/watch?v=hojmsCHMsOc Crédit photo :...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -