Un conflit larvé entre la Chine et la Mongolie entraîne le report… d’une exposition sur Gengis Khan à Nantes

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Le musée d’histoire de Nantes est engagé depuis plusieurs années dans un projet d’exposition consacré à l’histoire de Gengis Khan et de l’empire mongol en partenariat avec le musée de Mongolie-Intérieure à Hohhot en Chine. Une exposition reportée à octobre 2024 « en raison du durcissement, cet été, de la position du gouvernement chinois à l’encontre de la minorité mongole » indique le musée dans un communiqué.

L’exposition consacrée à l’un des plus grands conquérants de l’Histoire et qui devait ouvrir ses portes le 17 octobre 2020 avait déjà été reportée, du fait du contexte international et de la crise sanitaire. Le Château des ducs de Bretagne espérait pouvoir accueillir cette exposition-événement, jamais présentée en France, au 1er semestre 2021.

« Dans un premier temps, ce durcissement a eu pour effet sur notre projet une injonction des autorités centrales chinoises à faire disparaître de l’exposition des éléments de vocabulaire (les mots Gengis Khan, empire et mongol). Puis dans un second temps, à la fin de l’été, une annonce de modification du contenu de l’exposition accompagnée d’une demande de contrôle de l’ensemble de nos productions (textes, cartographies, catalogue, communication) ont été formulées. Le nouveau synopsis proposé, écrit par le bureau du patrimoine de Pékin, appliqué comme une censure à l’égard du projet initial, comporte notamment des éléments de réécriture tendancieux visant à faire disparaître totalement l’histoire et la culture mongole au bénéfice d’un nouveau récit national.

Bien entendu, après avis auprès des historiens et des spécialistes nous accompagnant, nous avons pris la décision de stopper cette production au nom des valeurs humaines, scientifiques et déontologiques que nous défendons dans notre institution. Le projet n’est pas pour autant terminé car nous nous engageons à reconstruire, en conservant le premier synopsis, une nouvelle exposition nourrie de collections européennes et américaines » indiquent les responsables du musée.

Depuis la fin du mois d’août, des mouvements de protestation se multiplient dans la région autonome de Mongolie-Intérieure, en Chine. Cela fait suite à l’annonce d’une réforme brutale des programmes scolaires, qui réduit drastiquement la proportion d’enseignement en mongol, au profit du mandarin. Le site Marxiste.com rapporte :

« Mi-septembre, plus de 300 000 élèves mongols refusaient de se rendre en classe. Les autorités chinoises ont alors posé un ultimatum aux élèves : le 17 septembre, tous ceux qui ne seraient pas retournés à l’école seraient renvoyés et ne pourraient pas passer l’examen national d’entrée à l’université. En outre, leurs parents seraient interdits de prêt bancaire pendant 5 ans. À l’heure où nous écrivons ces lignes (24 septembre), nous ignorons si le régime a mis ses menaces à exécution.

Historiquement, plusieurs provinces habitées par des minorités ethniques, en Chine, se sont vues accorder le statut de “région autonome”. Elles bénéficient d’une relative indépendance administrative et financière. Le pouvoir politique y reste aux mains de Pékin et du Parti communiste chinois (PCC), mais les droits fondamentaux des minorités y sont relativement respectés, d’habitude, et notamment le droit à une éducation dans leur propre langue. »

Voir aussi cet article au sujet des tensions entre les deux pays.

Au final, le Musée d’histoire de Nantes se retrouve pris au piège dans un conflit international, actuel comme historique. Prochaine exposition, Nominoë ? Plus local… plus consensuel pour les Bretons aussi !

La programmation, prévue autour de la date de lancement initial de l’exposition, a été maintenue et plusieurs rendez-vous permettront d’aborder la culture mongole au château.

Exposition photo. MONGOLIE, INTIMITÉS NOMADES 

Par Marc Alaux. 16.10 > 15.11.20

En partenariat avec la QPN, Quinzaine photographique nantaise

Dédicace bande dessinée. GENGIS KHAN ET L’EMPIRE MONGOL

17.10.20 de 15h à 17h30

Conférence. DES CONQUÊTES DE GENGIS KHAN À LA DOMINATION UNIVERSELLE DES MONGOLS : HISTOIRE D’UN EMPIRE HORS NORMES

Avec Marie Favereau, maîtresse de conférences en histoire médiévale à l’université Paris Nanterre.

En partenariat avec l’Université permanente

05.11.20 à 14h30

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

Taïwan : un enjeu géopolitique majeur dans le conflit Chine vs USA

Si la situation autour du conflit gelé à l'est de l'Ukraine et dans le Donbass cristallise les inquiétudes en Europe, en Asie, c'est la...

L’échiquier mondial. Xi Jinping (Chine) vs Tsai Ing-wen (Taiwan)

A peine Tsai Ing-wen arrive-t-elle au pouvoir à Taïwan, en 2016, que Xi Jinping coupe tous les contacts officiels avec l’île, la nouvelle dirigeante...

La Grande-Bretagne va intensifier ses activités contre la Russie

Un document publié par le ministère britannique de la défense, intitulé "La défense à l'ère de la concurrence", désigne Moscou comme sa principale menace...

Jean-François Caraës. Le voyage en Chine au XIXe siècle

Thomas Dobrée fait figure d'entrepreneur innovant quand, en 1818, il expédie un navire en Chine. Mais le véritable initiateur de l'expédition est son associé,...