Catherine Blein : « Dés que l’on s’exprime un peu hardiment, Marine Le Pen vous vire ou vous rabroue publiquement » [Interview + MAJ : procès reporté]

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

MAJ 15 novembre 2020 L’audience du 10 nov. a été repoussée en au 23 février prochain 2021.

Le 10 novembre prochain à 16h à la Cour d’appel de Rennes, se tiendra le procès en appel de Catherine Blein, conseiller régional (Ex RN), jugée et condamnée (le 6 février 2020) en première instance pour…un tweet. Le 15 mars 2019, elle avait tweeté : « Œil pour œil.. », après l’attentat de Christchurch.

Catherine Blein avait été ainsi condamnée, avant son appel, à 1 an de prison avec sursis, 3 ans d’inéligibilité, mais également à 3000 euros de dommages et intérêts aux islamistes du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) ainsi que 1200 € en vertu de l’article 475-1 du Code de procédure pénale.

Comme lors du premier procès, c’est Maître Pichon qui défendra sa cliente, que nous avons interrogée, toujours combattive et n’ayant toujours pas sa langue dans sa poche, à quelques semaines du procès.

Breizh-info.com : Catherine Blein, vous voici de retour prochainement devant les tribunaux. Qu’est-ce que l’on vous reproche ?

Catherine Blein : A vrai dire je n’ai pas encore très bien compris ce que l’on me reprochait dans ce tweet. J’ai fait le constat, comme tout un chacun, qu’à une foultitude d’attentats anti Chrétiens et anti Blancs, venait de répliquer à Christchurch un attentat anti musulman et j’ai twitté  » oeil pour oeil ».

Où est le mal ? Me faire comparaître en justice et me condamner à 1 an de prison pour un tweet biblique, cela ne se peut que parce que notre soi-disant « justice » est devenue un repère de fachos d’extrême gauche ( pléonasme).

En revanche j’ai parfaitement compris que l’on cherchait à me « tuer » et à me racketter au profit des islamistes, cause à laquelle notre « justice » gauchiste sait si bien COLLABORER. Tout l’argent ainsi dérobé, celui de Zemmour, de Pierre Cassen, de Christine Tasin et tant d’autres va alimenter les caisses de l’islamisme en France et la construction de mosquées. Celui que génère l’abattage halal le rejoint aussi pour la même destination. C’est du racket pur et simple.

Je vous prie de noter que, lors de l’affaire Mila, cette jeune fille qui avait dit des horreurs sur l’islam, et avait été menacée de mort, Abdallah Zekri, président du CFCM, avait twitté « qui sème le vent récolte la tempête. elle n’a que ce qu’elle mérite », ce qui, en moins biblique, est le copier-coller de mon oeil pour oeil. Et que croyez vous qu’il advint ? RIEN.

Pour ma part, je l’aurais bien traîné devant les tribunaux, ce Zekri, mais juridiquement je n’en avais pas la possibilité. Je ne manquerai pas d’en faire état devant le Tribunal en tout cas.

Breizh-info.com : Ce n’est pas la première fois que vous êtes accusée de dérapage sur twitter. Maîtrisez vous réellement cet outil, ce réseau social ? Comprenez vous que cela puisse choquer de voir un acteur politique public réagir ainsi à une tuerie à l’international ?

Catherine Blein : Je ne « dérape » pas, c’est le langage des gauchistes ça. Il y a une connotation péjorative dans ce verbe, il ne faut pas prendre son étalonnage linguistique chez l’ennemi, mon cher !

Les petits vautours du net, associés aux journaleux pourris de gauche savent très bien y faire pour vous faire accuser en bidouillant vos propos. C’est ce qu’avait fait ce petit nul de Paul Aveline de Buzzfeednews et je me suis faite avoir comme une bleue. J’ai du mal à imaginer tant de bassesse, c’est vrai.

J’aime le débat d’idées, je comprends parfaitement que l’on ne partage pas mes convictions, je suis favorable à une vraie liberté d’expression, absolument totale, celle que j’ai connue jadis, mais les coups bas de ce genre pour faire le buzz je ne les vois pas venir. Moi je suis plutôt programmée « chevalier blanc » ou « Bayard » voyez- vous.

Alors, est ce que je maitrise les réseaux sociaux ? Qu’est ce que cela signifie ?

Que l’on doit, à chaque phrase, soupeser le pourcentage de désapprobation systématique qu’elle va engendrer chez l’ennemi? Et, de ce fait, la moduler dans un esprit d’équilibre idéologique ? Non, ça n’est pas négociable.

Nous sommes un pays de liberté d’expression, ou nous ne le sommes pas. J’ai bien compris que nous ne l’étions plus. Dont acte. Mais je ne modulerai pas car je n’ai rien à renier et que je me fiche de ce que pensent de moi mes ennemis. Si j’étais ambassadeur, ayant la volonté de pactiser avec un autre Etat, j’emploierais toute la diplomatie dont je suis ( aussi) capable, mais là je ne veux surtout pas pactiser avec l’ennemi, je veux le dénoncer sans cesse et afficher ma couleur, pour que l’ardente conviction et la Vérité ne se perdent pas dans les sables mouvants du rapprochement à tout prix et du penser ensemble.

Quant au fait que je sois Conseiller Régional, je ne vois pas en quoi ce statut, par ailleurs très provisoire, me clouerait le bec ! Je me suis toujours exprimée en bon français et de façon correcte, ce qui fut loin d’étre le cas de mes détracteurs qui m’ont souhaité, notamment, de « crever d’un cancer dans les plus grandes douleurs etc… » et m’ont, moi aussi, menacée de mort, dans l’indifférence générale. Et je n’ai pas crié au loup car ça n’est pas dans ma nature. Je suis un acteur politique public, comme vous dites, qui réagit. C’est tout.

Et j’aimerais que les élus de mon camp réagissent aussi. Malheureusement, et c’est arrivé également à Julien Odoul, dés que l’on s’exprime un peu hardiment, Marine Le Pen vous vire ou vous rabroue publiquement. Elle croit encore qu’on gagne en parlant le langage de l’adversaire ! Si moi je n’ai rien compris aux réseaux sociaux, elle n’a rien compris à la gagne, comme on dit aux courses !

Breizh-info.com : Pourquoi avez vous fait appel , et qu’attendez vous justement de cet appel ?

Catherine Blein : J’ai fait appel comme tous ceux qui sont condamnés injustement en première instance, avec l’espoir qu’un nouveau tribunal me jugera, enfin, en toute équité…C’est ce que j’attends de la Cour d’Appel, avec beaucoup de scepticisme il est vrai. Mais je suis convaincue de l’utilité du jusqu’auboutisme dans ce combat, il en va de la justice qui doit régner et ne règne plus, du 2 poids – 2 mesures qui tue notre démocratie et auquel on doit mettre fin. Je suis un peu kamikaze sans doute, mais dans les guerres ce sont toujours les premières lignes qui se font flinguer… puis les autres passent.

Breizh-info.com : Vous êtes conseillère régionale. Avez vous reçu des soutiens de la part de vos anciens collègues du Rassemblement national notamment ? Quelle est l’ambiance au sein du conseil régional vous concernant depuis cette affaire ?

Catherine Blein : Sur 11 collègues, un seul, une seule à vrai dire, m’a appelée pour me soutenir. Pour les autres, silence radio.

Je n’ai eu aucun soutien public bien sûr, ben oui la Marine est là qui veille avec son gros bâton, alors, dame, on prend des risques calculés… Cela fait partie du comportement politique, vous le savez bien, on ne se mouille pas et la nature humaine est ce qu’elle est, bien peu de chose.

Jean Marie Le Pen, lui, est un homme courageux et je suis sûre qu’il ne m’aurait pas laissée tomber, et surtout qu’il aurait pris le temps de lire l’entièreté de mes propos avant de me condamner. Mais c’est un homme de fond, pas un bâcleur.

Pour être honnête, mes collègues petit à petit ont renoué avec moi et m’ont même acceptée à leur table… C’est dire si la vie est belle ! Une cagnotte de soutien a par ailleurs été mise en place.

Le Conseil Régional dans son ensemble ne m’a pas fait de cadeaux, vous vous en doutez.

Loig Chesnais-Girard m’a, durant des mois, oubliée volontairement au moment des votes. J’étais chaque fois obligée de taper sur le micro pour lui rappeler que j’existais toujours, que j’avais travaillé mes dossiers et que j’avais un vote à exprimer pour chacun d’eux. Il a bien sûr tout fait pour m’humilier, prenant ses troupes à témoin.

Jean Yves Le Drian, du temps où il était encore président du Conseil Régional m’avait, lui, fait huer lorsque j’étais intervenue sur le scandale de l’abattage halal, précisant qu’outre sa cruauté insoutenable, cette pratique qui se généralisait partout en France constituait aussi de notre part un acte de soumission à la charia. Je ne m’étais pas laissée impressionner et j’avais terminé mon intervention. Au vu des réalités qui commencent enfin à se faire jour dans les médias, Mr Le Drian devrait se dire, s’il est honnête, que je n’avais pas tort et que les bêlements de ses moutons étaient bien mal venus.

Quant aux conseillers de la majorité de gauche, ils sont indifférents, jamais aimables bien sûr, mais je ne suis pas quelqu’un qui cherche les appuis ou les sourires, je m’en moque. Certains me haïssent ouvertement et c’est réciproque. Seul le Président de ma commission Développement Durable est resté ouvert et courtois. Qu’il en soit remercié.

Breizh-info.com : Vous nous avez confié par le passé que vous estimiez être victime d’un acharnement judiciaire. Pour quelles raisons ?

Catherine Blein : Je ne suis aujourd’hui qu’un petit pion. Jadis au RPR j’étais très en cour comme l’on dit, et j’aurais dû avoir un autre parcours, mais j’ai fait passer ma vie privée avant la politique, donc je ne suis rien devenue, si ce n’est Conseiller Régional du FN, parti largement minoritaire dans notre assemblée.

Néanmoins je m’exprime, et pas comme il le faudrait bien souvent, donc je dérange. A ce titre, on veut me faire taire, car pour la prédominance gauchiste qui règne en maître dans notre beau pays, je dénote trop avec le politiquement correct. Et comme je n’ai pas peur, ni intellectuellement, ni moralement, ni physiquement, et que je dis des vérités que beaucoup m’avouent partager secrètement, je dois être exécutée, par la soi-disant justice de mon pays et par ma propre formation politique qui, malheur à elle, capitule devant le politiquement correct.

A côté de cela, des tas de gens de gauche ou des minorités comme on dit disent ou font des choses extrêmement répréhensibles et restent impunis. Ils ne sont même pas inquiétés !

Parlons du rappeur Nick Conrad qui chante « il faut pendre les blancs, entrer dans les crèches et tuer tous les enfants blancs », qui veut aussi  » niquer la France jusqu’à l’agonie », parlons de Danièle Obono, député LFI, qui soutient les dérives racistes des indigénistes contre la France et manifeste dans la rue pour défendre les djihadistes, parlons d’Abdallah Zekri qui a twitté son accord pour menacer de mort une jeune fille etc..

Ils sont légion ceux qui mériteraient la lourde sanction des tribunaux. Mais non, ceux là peuvent user et abuser de la liberté d’expression, même la plus sordide, la plus violente, la plus attentatoire à l’humain, le pouvoir est avec eux.

Mais il n’en sera pas toujours ainsi. La révolte gronde devant tant d’injustice et je pense que le retour de bâton sera dévastateur pour tous les petits Robespierre.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

14 Commentaires

  1. Courage à vous devant autant d’injustice! Espérons que les choses vont bientôt changer. Merci de tenir nos idées avec force. Marine s’est déjà trompé une fois, elle devrait en tenir compte et être un peu plus objective sur des affaires comme la votre!

  2. Après 17 ans de militantisme au F.N, des collages d’affiches de nuit comme de jour et par centaines ou par milliers (si l’on compte les affiches), 4 candidatures à différentes élections, des paquets de tracs distribués sur les marchés ou dans les BAL… j’ai jeté mon costume de militant et même d’électeur à la poubelle. Lorsque Marine apparaît à la télé, je change de chaîne.
    Mme Blein, je comprends votre discours et je vous soutiens.

  3. Mille bravos à Catherine Blein. Si seulement nous avions plus de gens qui ont son courage dans notre classe politique.
    Quant à Marine Le Pen, elle se grille toute seule. Mais un jour, elle sera remplacée.

  4. Merci Yann de mettre en valeur les commentaires musclés de Catherine Blein .
    C’est une femme exceptionnelle et courageuse ..!
    hélas , les lobotomisés sont légion .. Où est passée la France révolutionnaire ?

  5. La Gueuse n’aime pas l’humour . et Internet est un véritable piège à cons ! J’ai connu une mésaventure proche de celle de Mme Blein et pu mesurer la couardise de Marine qui n’est vraiment pas à la hauteur , et le parti pris des tribunaux de type « procés de Moscou » . Je salue le courage de Madame Blein et lui souhaite de gagner en appel, les mentalités dans l’opinion, semblant évoluer légèrement … Demain fera-t-il jour ?,

  6. Merci madame pour votre courage, votre honnêteté intellectuelle et morale. Quant à Marine Le Pen, son programme et ses séides, elle commence à agacer les patriotes et les français « de souche », et même des bretons connaissant l’Histoire …

  7. Il nous en faudra pourtant passer par la première force politique pour chasser ce qui sévit et a sévi mais respects ! Madame, car pour avoir, en Finistère, subi l’opprobre de hiérarchiques pleutres et incapables, dans leur capacité à ne pas respecter leurs militants, , et qui ont ce jour là chassé plus de 70°/° de leurs militants en veille d’échéance pour leur petit pouvoir, donc j’entrerai en résistance tout autant quand notre groupe entrera au pouvoir…Nous n’avons aucune autre alternative, mais nous devrons résister et sans doute aussi combattre par les idées et les démonstrations …Par contre je pense qu’en restant dans l’église on peut tenter de changer la messe, ..Comme toutes les grosses structures, notre groupe est fait localement de petits barons couards qui exercent leur pouvoir pour le pouvoir ….Je ne rêve pas concernant ceux là , et je continue de penser qu’il faut chasser l’existant en préparant pour nos enfants, par notre lucidité et notre combat journalier pour les idées, un autre monde où des citoyens lambdas excellant dans des domaines précis, (ce qui n’est pour le moment pas le cas de pas mal d’élus partout) , pourront apporter, en plus du sens de la République, leur pierre à l’édifice . autant que leur désir de liberté.

  8. Bravo pour votre courage Madame.
    par contre pour Breihz info, le titre ne correspond pas au contenu, le principal coupable ici est bien le systême collabo. à lire le titre on s ‘attend à un réquisitoire contre Marine.

  9. marine lepen est devenue gauchiste ! espere t’ elle accrocher les electeurs musulmans ? quel manque total de lucidité et d’intelligence encore un echec a prevoir pour 2022

  10. Stupide, consternant, cette soumission à la pensée unique dominante anti-blanche est d’une lâcheté édifiante.
    Très à l’image de la chef du Rassemblement patriote sur le déclin comme les autres partis, qui multiplie les réactions à coté de la plaque sur presque tous les sujets.
    La droite molle patriote probablement télécommandée par le GLNF est la parfaite garantie du statut-quo républicain immigrationniste/assimilationniste.

Comments are closed.