Une troisième édition pour le Finistèreman Everial ?

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Lancé en 2019 par Stan Thuret, le Finistèreman Everial c’est la rencontre entre le triathlon très longue distance et la course au large. Le tour complet du Finistère à la nage, à la voile, à vélo et en course à pied, en autonomie totale. Après un premier essai seul, Stan a souhaité ouvrir le challenge au grand public cette année et cela fut un succès puisque sept équipes se sont prêtées au jeu.

En voici quelques extraits ci-dessous :

Les avis des participants eux, sont unanimes: « Au delà de l’aspect sportif c’était vraiment une aventure humaine hors normes dans un environnement magnifique. Évidemment s’il y a une nouvelle édition, ça donne vraiment envie de retenter l’expérience, on a quelques pistes d’amélioration ! » indique Julia Courtois, Team 4 Ladies To Finistèreman. « J’étais très content de faire partie de cette belle équipe. Le parcours est vraiment joli et c’est amusant de faire la partie voile en équipe. Le fait que l’évènement soit ouvert à toutes les options ; en relais, en double, en équipe… C’est accessible à tous ! J’aimerais beaucoup le refaire l’année prochaine et pourquoi pas tout seul pour battre le record de Stan ! » complète Alan Roberts, Team Everial Stan

Et l’année prochaine ? En 2021, le Finistèreman Everial aura une date bien précise et il y aura un départ groupé. Chaque épreuve sera faite par une personne. Le parcours restera néanmoins ouvert toute l’année pour ceux qui souhaitent défier les chronos des précédentes équipes.

« Cette année particulière a permis au Finistèreman Everial de lancer des tentatives de chrono en relais et en équipes. Plus de cinquante personnes se sont frottées aux embruns Finistèriens et tous sont conquis par le format ! On espère revenir l’année prochaine avec un vrai départ groupé et une dizaine d’équipes ! Les tentatives en solo sont aussi possibles, moi j’y retourne ! » indique Stan Thuret

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...