Insolite. Un nouveau couvent ouvre ses portes près de Rennes

A LA UNE

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...

Refaire un peuple. Julien Langella : « Pas de liberté sans communauté » [Interview]

Julien Langella, essayiste, co-fondateur de Génération identitaire et porte-parole d'Academia Christiana, vient de sortir un nouveau livre aux éditions...

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Pas courant, par les temps qui courent, un couvent ouvre ses portes près de Rennes. Enfin plutôt renaît car il s’agit de l’ancien carmel de Montigné à Vezin le Coquet près de Rennes, ouvert en 1966 et fermé en novembre 2018 ; la même année les moniales quittaient aussi Lanester (56). Neuf moines de la congrégation Notre-Dame d’Espérance les remplacent.

Quatre à cinq autres devraient rejoindre les locaux, en grande partie rénovés. L’archevêque de Rennes ,Mgr d’Ornellas, qui a présidé à leur messe d’installation, a qualifié l’arrivée de moines de « bénédiction pour le diocèse de Rennes et la Bretagne ».

Fondée en 1966 par le père Henri-Marie Guilluy, moine bénédictin à Saint-Paul de Wisques, la congrégation Notre-Dame d’Espérance compte aujourd’hui 130 moines et s’est fixée comme objectif d’accueillir des handicapés adultes, des hommes, et de mettre à leur portée la vie monastique bénédictine. Les moines s’efforcent de vivre de leur travail manuel, dans des bâtiments d’une modestie toute monastique ; la règle bénédictine est enrichie par la « petite voie » suivie et décrite par Sainte Thérèse de Lisieux.

La maison mère se trouve à Croixrault près d’Amiens – c’est là que la congrégation est érigée au niveau du diocèse en 1984, puis rattachée à l’ordre bénédictin en 1990. La congrégation est aussi implantée à Echourgnac en Dordogne (1969), au Mas de Bouchaud à Arles, où se trouve son noviciat (1975), dans l’ancienne abbaye bénédictine médiévale de la Grainetière aux Herbiers (1975), à Chérence dans le Val d’Oise (1986), à Montcy-saint-Pierre près de Charleville-Mezières (1997), à Evian (1997) où ils ont pris la suite des Clarisses et maintenant à Rennes. Cette congrégation a des vocations : en 2019 quatre postulants étaient admis au noviciat à Evian.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Iwerzhon an Norzh : moaien vo da respont en ulster-skoteg

D'an 21 a viz meurzh e krogo an niveradeg e Iwerzhon an Norzh. Betek-henn, n''halle ket respont an dud...

Irlande du Nord. L’Ordre d’Orange laisse planer le doute autour des cérémonies du 12 juillet (Twelfth)

Pour la deuxième année consécutive, se pliant à la tyrannie sanitaire actuellement en vigueur y compris en Irlande, l'Ordre...
- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Les monastère sont la « force de frappe » silencieuse de l’Eglise.
    Chaque vocation est l’assurance de la conversion de milliers de païens!

Comments are closed.