Pontmain (53) : pèlerinage et messe dominicaine traditionnelle ce 25 octobre

Les dominicains de Cheméré le Roi célèbrent ce 25 octobre une messe traditionnelle, en rite dominicain, à la basilique Notre-Dame de Pontmain, en Mayenne. Ce village se trouve à la limite de la Bretagne et à 16 km au nord-est. Il s’agit accessoirement de la première fois, semble-t-il, depuis 1965, où la messe traditionnelle est célébrée en la basilique.

Il s’agit de la fraternité Saint-Vincent Ferrier (FSVF), fondée par le père Louis-Marie de Blignières en 1979, reconnue par Rome et érigée canoniquement par la commission Ecclesia Dei en 1988, approuvée par le Saint-Siège en 1995. Elle est basée à Cheméré le Roi (53) qui est son seul couvent, mais dessert aussi la Roë d’avril à novembre (dimanche et fêtes 9h, messe basse, vendredi 18h30 et samedi 11h) et la Selle Craonnaise en hiver, avec les mêmes paroissiens.

Ses religieux organisent un pèlerinage depuis Mégaudais sur la RN12 (route Ernée – Fougères), sur la commune de Saint-Pierre des Landes, à 8h45 le même jour. A midi, ils seront à Saint-Ellier du Maine. La messe commence à Pontmain à 16h15. Il s’agit au passage d’un des rares pélérinages qui n’a pas encore été annulé du fait de la « crise sanitaire »…

La basilique de Pontmain a été érigée entre 1871 et 1890 sur le site d’une apparition mariale à sept enfants le 17 janvier 1871 ; très vite devenu lieu de pèlerinage alors que les troupes allemandes qui occupent la France après la défaite de 1870 hâtent leur départ, elle a été consacrée basilique mineure en 1905. Le futur pape Jean XXIII, à l’époque nonce apostolique Mgr Roncalli, préside le 75e anniversaire de l’apparition en 1946. Les 150 ans de l’apparition auront lieu le 17 janvier 2021.

L’église est aussi connue pour ses magnifiques vitraux – destinés à alléger l’immense vaisseau néogothique érigé sur des marécages – et son impressionnant carillon de 39 cloches, toutes coulées par le fondeur Paccard, et dont les trois plus lourdes pèsent 3T5, 1T5 et 1 tonne.

Pour ceux qui s’intéressent au rite dominicain traditionnel, on le trouve aussi célébré dans la région par les dominicains d’Avrillé, près d’Angers – mais aussi à Toulouse par des dominicains biformalistes et dans l’église du Saint-Sacrement à Seattle (USA), mais aussi depuis 2012 par des dominicains américains à Colombus (Ohio), Anchorage (Alaska).

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS