Islamisme. Blanquer attaque « l’islamo-gauchisme » de l’UNEF et de LFI, 87 % des Français inquiets pour la laïcité [Vidéo]

A LA UNE

Selon Jean-Michel Blanquer, l’« islamo-gauchisme » prôné par des organisations comme l’UNEF et la France insoumise serait intellectuellement complice du terrorisme islamiste. En parallèle, un sondage souligne l’inquiétude des Français face au recul de la laïcité.

Jean-Michel Blanquer accuse d’« islamo-gauchisme » l’UNEF et LFI

La décapitation du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre dernier est peut-être aussi le coup fatal porté aux relations entre gauche républicaine et gauche indigéniste.

Au micro d’Europe 1 le 22 octobre, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a dénoncé les « les complicités intellectuelles avec le terrorisme » suite à l’assassinat de l’enseignant dont l’hommage national qui lui a été rendu a eu lieu le 21 octobre.

Un ministre qui a déclaré que « notre société a été beaucoup trop perméable à des courants de pensée ». Des courants identifiables : « Ce qu’on appelle l’islamo-gauchisme fait des ravages, il fait des ravages à l’université. » Quant à ceux qu’il accuse de propager cette idéologie menant au terrorisme, Jean-Michel Blanquer les désigne aussi clairement :

« Il fait des ravages quand l’UNEF cède à ce type de chose, il fait des ravages quand dans les rangs de la France Insoumise, vous avez des gens qui sont de ce courant-là et s’affichent comme tels. Ces gens-là favorisent une idéologie qui ensuite, de loin en loin, mène au pire ».

Pour 87 % des Français, la laïcité est « en danger »

Dans ce contexte de tensions autour de la question de l’islam (et de l’islamisme) dans la société française, un sondage réalisé par Ifop Fiducial pour CNews et Sud Radio dont les résultats ont été publiés le 22 octobre souligne l’inquiétude des Français sur le devenir de la laïcité. Ils sont ainsi 87 % à considérer qu’elle est « aujourd’hui en danger » dans le pays. D’autre part, 79 % des personnes interrogées jugent en outre que « l’islamisme a déclaré la guerre à la France et à la République ».

Dans le même temps, 60 % de Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement pour lutter contre le terrorisme tout en étant 76 % à faire confiance aux forces de l’ordre.

À la question de l’existence de la menace terroriste dans l’Hexagone, 89 % des interrogés affirment qu’elle est actuellement élevée et 38 % pensent qu’elle est même très élevée. Un niveau général qui demeure toutefois assez stable depuis l’année 2015, lorsque s’étaient déroulées les attaques islamistes contre Charlie Hebdo le 7 janvier puis contre le Bataclan le 13 novembre.

Sur les personnalités à même de lutter contre cet islamisme, c’est Marine Le Pen (44 %) qui arrive en tête des réponses. Devant Gérald Darmanin, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et Jean Castex (37 % chacun). Enfin, les Français ne portent visiblement pas le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) dans leur cœur puisqu’ils sont 76 % à demander sa dissolution…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

À Nantes, Jonathan s’est retrouvé à la rue à 21 ans

Placé à l'âge de 3 ans, Jonathan a enchaîné les foyers et les familles d'accueil. À ses 21 ans...

Tyrannie sanitaire et loi vigilance sanitaire. Les votes des parlementaires du Morbihan.

Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, qui vise à proroger...

Articles liés