Covid-19 : le plan écossais joue aussi sur la communication

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Depuis hier, l’Écosse applique des niveaux de protection contre le covid-19 différenciés par région. Il existe cinq niveaux de protection, de 0 à 4. Le niveau 0 ne signifie pas absence de précautions mais mesures de base, résumées par l’acronyme FACTS, pour Face, Avoid, Clean, Two meters et Self-isolate (autrement dit, se couvrir le visage avec un masque, éviter les lieux bondés, se laver les mains, garder 2 m de distance et s’isoler en cas de symptomes).

Malgré les cinq niveaux, la régionalisation et le caractère détaillé des mesures, le système est très clair. Il est présenté avec beaucoup d’efficacité sur le site internet du gouvernement écossais. « Consultez le niveau de protection de votre région et voyez ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire », annonce celui-ci dès sa page d’accueil.

Pour chaque niveau de protection, le site recense en termes simples les obligations à respecter, classées par circonstances de la vie : réunions privées, vacances, travail, transports, achats, bâtiments publics, sport, écoles, services publics, etc. Votre région est classée au niveau 2 et vous désirez voyager ? En trois clics, vous atteignez la bonne page.

Pas de sentiment d’improvisation

Dans le détail, inévitablement, les choses ne sont pas toujours aussi claires et indiscutables. Mais, vieille tradition écossaise, le gouvernement dispose de communicants très professionnels. Il ne promet pas la guérison pour tous. Il donne le sentiment de savoir où il va et d’y aller résolument sans étaler les conjectures d’un comité scientifique. Son plan, dit-il, vise à « contenir le virus au niveau le plus bas possible et l’y maintenir tout en nous efforçant de revenir à une vie plus normale pour autant de gens que possible ».

La division du pays en cinq niveaux de protection s’inscrit dans un plan stratégique publié le 23 octobre, huit jours avant son entrée en vigueur. De toute évidence, il avait été préparé en amont, sans doute dès le mois de septembre, quand les statistiques ont commencé à montrer une résurgence de l’épidémie. Tout sentiment d’improvisation a ainsi été évité.

Le plan est exposé avec clarté sur le site du gouvernement, avec quatre grandes parties : Contenir le virus, Soutenir la santé dans son ensemble, Atténuer les dégâts sociaux, Soutenir l’économie. Il va droit à l’essentiel dans un langage sobre. L’émotion n’est pas absente, mais elle ne s’étale pas (« Le virus a gravement touché un trop grand nombre de personnes, et il nous a coûté trop de vies, qui sont autant de tragédies personnelles… »). On sent dans ce texte la patte d’un communicant plutôt que celle d’un énarque.

Le graphique ci-dessus, dû au National Health System (NHS) britannique, ne doit pas pousser à crier victoire trop vite : la remontée des chiffres demandant un peu de temps, les statistiques les plus récentes sont minorées. Il n’empêche que le plan annoncé le 23 octobre semble bien produire de premiers effets.

Illustration : copie partielle d’écran, site du gouvernement écossais
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

L’envers des affaires : Karl Zéro balance tout sur Alègre, Fourniret et les réseaux pédocriminels…

Le journaliste Karl Zéro lance un magazine trimestriel d'enquêtes au long cours qui nous plonge dans l’Envers des affaires....

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas...

Articles liés

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas à ce « super Thursday...

Alexis Poulin. « Sur l’origine du Covid, des scientifiques pensent à une fuite d’un laboratoire »

Alexis Poulin. « Sur l'origine du Covid, des scientifiques pensent à une fuite d'un laboratoire ». Des scientifiques demandent à la Chine de publier des...

Elections en Ecosse. Un sondage prédit une forte majorité pour les indépendantistes

Les partis PRO-INDEPENDANCE pourraient obtenir 80 sièges au Parlement écossais après le 6 mai, lors des élections, selon un récent sondage. Une enquête de...

Covid-19 : la consommation de cidre a chuté de 30%

Rencontre réalisée par France 3 Bretagne avec Maugane et Hervé Seznec, producteurs de cidre dans le Finistère. Pour la 2e année, la Covid bouleverse...