Sylvain Tesson et Francis Hallé veulent recréer une forêt primaire en Europe

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Le biologiste et botaniste Francis Hallé, spécialiste des forêts tropicales, a lancé un appel avec son association pour faire renaître au cœur de l’Europe une forêt vierge de toute activité humaine. Il est soutenu dans ce projet par le célèbre écrivain-voyageur Sylvain Tesson.

Ce dernier entend créer une forêt primaire de 70 000 hectares en Europe de l’Ouest,

« C’est créer une forêt qui n’a jamais été exploitée. Même pas d’exploitations minimes, comme la récolte des champignons ou la chasse. En Europe, nous n’avons plus que des forêts secondaires exploitées et modifiées par l’être humain. Or, si on veut stocker le carbone, il faut des arbres énormes et si on veut de la biodiversité, il faut laisser faire la nature.

Beaucoup de pays industriels ont conservé des forêts primaires : aux États-Unis, en Russie, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande… L’Europe a commencé à exploiter la forêt bien avant eux et a épuisé les ressources » indique le botaniste à Ouest France

Une forêt primaire est une forêt qui n’a été ni défrichée, ni exploitée, ni modifiée de façon quelconque par l’homme. C’est un joyau de la nature, un véritable sommet de biodiversité et d’esthétisme. Captation du CO2, régulation du climat, réserve de biodiversité, reconstitution des ressources hydriques… ses bénéfices sont inestimables.

Une forêt primaire est beaucoup plus belle et beaucoup plus riche en formes de vie qu’une forêt secondaire, jardinée, dégradée, appauvrie. En Europe de l’Ouest, ces forêts « gérées » ont progressivement remplacé les forêts primaires.

Pour obtenir une forêt primaire on estime qu’il faut 1000 ans, environ 800 ans à partir d’une forêt secondaire.

E compilant toutes les données collectées par des scientifiques, des organismes forestiers, des associations de protection de la nature, le département de géographie de l’Université de Humbolt à Berlin a pu quantifier les espaces occupés depuis plusieurs siècles par des arbres. On sait désormais que ces forêts en théorie inviolées représentent 1,4 million d’hectares répartis sur 34 pays. Le résultat a été publié en 2018 dans Diversity & Distributions.

En France où sur les 7500 hectares de forêts primaires recensés, 1250 hectares seulement sont officiellement protégés. 0,15% de la surface forestière française est d’ailleurs strictement préservée.

Pour en savoir plus sur l’association qu’il monte pour mener à bien son projet, c’est ici :

https://www.foretprimaire-francishalle.org/

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et...

Steven Spurrier, Pio Boffa, Laurent Vaillé : le vin perd 3 grands serviteurs

Funeste série. Le monde du vin déplore la disparition de trois figures majeures, ayant eu dans leur domaine respectif...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Environnement. Des espaces naturels sans intervention humaine pour sauver la biodiversité en France ?

Une coordination d'associations de défense de l'environnement et des animaux a publié un manifeste à destination du gouvernement français visant à demander la «...

« Dans les forêts de Sibérie ». Le récit de Sylvain Tesson adapté en bande dessinée

En 2010, pour fuir la société occidentale, l’écrivain Sylvain Tesson part s’isoler, pendant six mois, en Sibérie, dans une cabane au bord du lac...

Sylvain Tesson présente l’Odyssée du confinement

Si Sylvain Tesson nous encourage à « explorer nos confins en ouvrant des livres », il nous emmène également voyager, sur les traces d'Ulysse,...

Dans le sillage d’Ulysse avec Sylvain Tesson

À partir du 6 avril, suivez sur Arte le périple de Sylvain Tesson, écrivain voyageur, parti en Méditerranée dans le sillage d'Ulysse, héros de...