« La Hongrie protège le droit des enfants à s’identifier en fonction de leur sexe ». La Hongrie va protéger légalement la famille traditionnelle

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Alors que les lobbys LGBTQ+ (etc etc) sont particulièrement influents dans tout l’Occident pour petit à petit briser la famille traditionnelle, il est des pays, comme la Hongrie, qui résistent frontalement.

Le gouvernement hongrois a ainsi déposé mardi un projet d’amendement pour inscrire dans la Constitution une évidence rappelant que « la mère est une femme, le père est un homme » et définir le sexe comme étant uniquement celui de la naissance.

« La Hongrie protège le droit des enfants à s’identifier en fonction de leur sexe », est-il écrit dans le projet de texte envoyé au parlement par la ministre de la justice Judit Varga. « L’éducation est assurée conformément aux valeurs fondées sur l’identité constitutionnelle de la Hongrie et la culture chrétienne », peut-on également lire.

Depuis le mois de mai, il est déjà légalement interdit d’inscrire un changement de sexe à l’état civil dans ce pays d’Europe centrale, membre de l’Union européenne.

Un bol d’air frais en Europe au milieu des législations qui permettent à des apprentis Frankenstein d’opérer au détriment des Européens…

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

3 Commentaires

  1. La sphère sexualiste débridée voire dévoyée, crypte dénaturée de l’engeance marginale lgtbq, abusivement mise en exergue par le clientèlisme toxique socialop-politique, n’a pas d’aptitude à interférer dans la sphère sacrée de l’enfant qui doit avoir le droit d’être ce qu’il est en toute évidence, né garçon, ou née fille avec tout le charme naturel de la diversité des tempéraments.
    Cette sphère lgtb de par l’accouplement infécond qui la caractérise, s’exclut. Cette sphère lgtb marginale, asociale dans ses rejets, agressive envers la stabilité du noyau fondamental m/f , n’a pas de propension à interférer dans la sphère naturelle de la famille.
    Mais, cette sphère marginale lgtbq déjà échauffée par le clientèlisme socialop-politique, est également aguichée par le mercantilisme médicalisé à tout va.
    « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » Rabelais
    Des Pouvoirs politiques se montrent dignes et responsables dans l’acte de leurs prises de position pour la non gadgètisation de l’enfant.

  2. on peut se dire , si ça tourne mal ici , on ira se réfugier en Hongrie
    mais les Hongrois voudront ils de nous , même si l’on est bien blanc de châssis ? j’en doute car cela risquerait de faire pénétrer sur leur sol toute une flopée d’amoureux de la république , qui est justement la cause de nos malheurs avec ses valeurs ethnocentrées universalistes relativistes erronées et utopiques
    point de salut hors de nos terres , à défendre coûte que coûte

  3. ELJEN A MAGYAROK!
    Tout ce que font les Hongrois, Orban, est salutaire.
    Je vomis l’UE, les progressistes et universalistes, tout ce qui nous détruit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici