Taxis volants. Une alternative aux embouteillages bientôt accessible ? [Vidéo]

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Pourrons-nous bientôt traverser les villes en quelques minutes en prenant place dans des taxis volants ? Une possibilité qui pourrait se concrétiser durant la décennie à venir.

Des taxis volants à l’assaut des métropoles ?

Jadis cantonnés aux films de science-fiction, les taxis volants pourraient devenir une réalité dans certaines villes. Après les taxis autonomes d’Elon Musk, les voyageurs pressés auront peut-être la possibilité d’éviter les embouteillages des boulevards bondés des métropoles en utilisant la voie des airs.

Si l’on est encore loin de voir une telle offre arriver sur le marché, la ville de Barcelone va par exemple accueillir des premiers tests de taxis volants courant 2022. Le projet n’a rien de loufoque puisque l’on retrouve derrière cette initiative ENAIRE, le gestionnaire espagnol de la navigation aérienne dépendant du ministère des Transports, qui a l’ambition de « faire entrer la mobilité urbaine dans la troisième dimension : l’espace aérien ». D’autres essais doivent aussi être réalisés à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Aux États-Unis et en Asie, les premières routes commerciales intra-villes pourraient s’ouvrir dès 2023 avec un marché accessible à partir de 2025. La manne financière représentée par ce marché des taxis volants est susceptible d’atteindre 35 milliards de dollars dans 15 ans. D’ici là, une centaine de villes à travers le monde pourraient envisager la mise en place de ce nouveau mode de transport. En France, Paris espère pouvoir disposer de taxis volants opérationnels pour les Jeux Olympiques de 2024.

eVTOL : entre progrès technologique et réglementation aérienne

Toutefois, de nombreuses questions restent en suspens concernant ces taxis volants propulsés à l’énergie électrique. Notamment sur le modèle économique et l’accessibilité tarifaire pour le public. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un moyen de transport de masse, comment rendre le prix abordable ? Dans un premier temps, les taxis volants seront probablement utilisés principalement par une clientèle d’affaires cherchant à ne pas perdre de temps.

Ci-dessous le modèle CityAirbus, un taxi volant développé par Airbus Helicopters et Siemens et pouvant embarquer quatre personnes. D’une autonomie limitée à 15 minutes, il peut voler à 120 km/h :

Autre caractéristique des taxis volants, outre leur fonctionnement silencieux, ils peuvent décoller et atterrir à la verticale. Une capacité qui figure dans la dénomination complète de ces nouveaux appareils : eVTOL, acronyme anglais signifiant « Electric Vertical Take-Off and Landing » [NDLR : « aéronefs électriques à décollage et atterrissage verticaux »]. Certains pourront aussi, à terme, voler sans pilote.

Sur le plan technique, ce sont les progrès en matière de stockage d’électricité via les batteries Lithium-Ion ainsi que les nouveaux designs multi-rotors qui vont de quatre à huit ou même seize hélices (à la fois plus sûrs car redondants et beaucoup moins bruyants) et les avancées en matière d’automatisation du pilotage qui ont permis le développement des taxis volants.

Selon une étude, on dénombrerait environ 170 prototypes d’aéronefs eVTOL dans le monde avec pour ambition de commercialiser des appareils destinés aux taxis, mais pas aux particuliers. Un choix notamment motivé par la réglementation très stricte s’appliquant à l’espace aérien.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Matty Blume) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés