Les journalistes mainstream connaissent déjà globalement les annonces d’E. Macron mardi : vers un déconfinement en trois étapes ?

A LA UNE

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

La gestion de la crise du Covid-19, plus grande tromperie de l’Histoire ? Oui répondent Jean-Loup Izambert et Claude Janvier [Interview]

L’éditeur marseillais IS Edition (www.is-edition.com) publie Le virus et le président. Cette enquête sur les dessous de la pandémie...

La presse mainstream a littéralement dérobé la démocratie en France. Y compris concernant la crise sanitaire que nous traversons. Ainsi, comme vous l’avez constaté depuis le début de cette crise, quelques jours avant l’intervention ici du Président de la République, là du Premier ministre, les journalistes proches des autorités sont au courant de ce qui va être dit.

Et diffusent, savamment, les propos lâchés ici ou là par leurs copains communicants. Le spectateur, le citoyen,  est cantonné dans tout cela au rôle de gogo.

Voici par exemple ce qu’indique déjà Cnews à propos de l’intervention d’Emmanuel Macron, qui reprend là d’autres informations sorties ici ou là : « Mardi soir, Emmanuel Macron ne devrait pas annoncer un déconfinement total, mais un allègement progressif des contraintes en trois temps. D’abord la réouverture progressive des commerces autour du premier décembre, puis une deuxième étape avant les congés de fin d’année. Enfin, la réouverture des bars et des restaurants pourrait intervenir durant le mois de janvier 2021 »

Plus besoin d’attendre mardi soir pour savoir à quelle sauce vous serez mangé. En attendant, la démocratie est confisquée par une petite caste faite de copinage et de réseaux…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Immobilier. Des Parisiens toujours plus nombreux à vouloir acheter en Bretagne

La Bretagne est de plus en plus prisée par les Parisiens voulant y acquérir un bien immobilier. Une tendance...

Dans la chaussée de Sein, plongée dans notre histoire maritime

L'archéologie maritime demande beaucoup de patience et de rigueur. Mais il faut dans le même temps découvrir les épaves,...

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne vois pas ce qui vous choque. La presse a toujours fonctionné ainsi. Et cela ne semble pas anormal : des gens dont le métier est d’informer se renseignent auprès des gens qui détiennent l’information puis diffusent celle-ci.
    Les détenteurs de l’information, eux, ont le choix de leur stratégie : distiller les nouvelles peu à peu ou les diffuser d’un seul coup à tous par un communiqué ou un discours public. Là encore, les indiscrétions auprès de journalistes « amis », qui présenteront (ou devraient présenter) la chose comme on le désire ont toujours été de mise depuis l’origine de la presse. Sur ce terrain, l’égalité aurait plutôt progressé dans le temps : comme les chargés de com’ voudraient rester bien avec tout le monde, ils essaient de faire passer les mêmes informations à toute leur liste de presse. Ce qui renforce le phénomène du « mainstream ». Probablement contre-productif, d’ailleurs, puisque la presse y perd peu à peu sa crédibilité.
    Les informations qui sortent sur les mesures qui seront annoncées mardi par Emmanuel Macron signifient soit que le président ne tient plus en main son gouvernement, soit qu’il a lui-même préféré que ces informations soient diffusée avant qu’il ne parle lui-même. Pourquoi ? Parce qu’il préfère que les commentaires, mercredi, portent sur autre chose que ces information déjà lues et entendues partout. Deux hypothèses : soit il garde une surprise dans sa besace, soit le vrai objectif de son discours de mardi est ailleurs que dans ces informations pratiques.

Comments are closed.