Écosse. Malgré les blocages de Londres, un nouveau sondage favorable à l’indépendance

A LA UNE

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Paris. Étudiante en école de journalisme, une jeune Kabyle subit la censure et la pression de sa direction et des autres élèves

Le terrorisme intellectuel et la propagande politique jusque dans les écoles de journalisme. De quoi ensuite ne pas s’étonner...

Covid-19. Janvier 2021, le pire mois de l’épidémie enregistré sur la planète ?

Avant propos Aujourd’hui, quatre sujets seront abordés : 1 – Un premier bilan social et sociétal pour la France; bilan qui...

Réunification de la Bretagne. 150 élus écrivent à E. Macron pour un référendum

Dans une tribune publiée par le « Journal du Dimanche », 150 élus dont sept députés et six sénateurs, demandent un référendum...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages...

En Écosse, tandis que Londres ne veut pas entendre parler à nouveau référendum sur la question de l’indépendance, un nouveau sondage vient pourtant démontrer que la population y est majoritairement favorable.

Le « Yes » à l’indépendance de l’Écosse diminue mais reste majoritaire

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse a légèrement diminué selon un récent sondage mené par YouGov auprès d’un peu plus de 1000 personnes sur la question et dont les résultats ont été publiés le 12 novembre. L’enquête d’opinion rapporte ainsi que 51 % des personnes interrogées ont répondu qu’elles étaient favorables à la séparation de l’Écosse avec le Royaume-Uni quand 49 % ont déclaré y être opposées, les personnes sans opinion étant exclues des résultats.

Le sondage a également révélé que le SNP (Scottish National Party), favorable à indépendance, reste en bonne voie pour remporter une majorité de députés au Parlement écossais aux élections prévues l’année prochaine. La formation obtiendrait ainsi 56 % des voix dans les circonscriptions, les conservateurs 19 %, les travaillistes 15 %, les libéraux démocrates 6 % et les verts 2 %.

En ce qui concerne le vote de liste régional, le SNP obtiendrait 47 % des voix, les conservateurs 20 %, les travaillistes 13 %, les Verts 7 % et les libéraux démocrates 6 %.

Dans le même temps, Michael Gove, ministre du bureau du cabinet de Boris Johnson, a déclaré qu’il faudrait « laisser passer une génération » avant qu’un second référendum sur l’indépendance de l’Écosse puisse être envisagé. Le conservateur répondait ainsi à Kenny MacAskill, du SNP, qui a fait pression sur le ministre pour qu’il se prononce sur l’« inévitabilité » d’une nouvelle consultation sur la question de l’indépendance tandis que les sondages en faveur de cette dernière se succèdent depuis plusieurs mois.

58 % d’opinions favorables au mois d’octobre

Malgré la légère réduction de l’avance des partisans de l’indépendance de l’Écosse lors de ce dernier sondage, celui-ci s’inscrit à la suite d’une longue série d’enquêtes d’opinion démontrant un soutien majoritaire des Écossais quant à l’idée de quitter le Royaume-Uni.

Au cours du mois d’août dernier, le précédent sondage réalisé par YouGov accordait déjà 53 % d’opinions favorables au « Oui ». Auparavant en 2020, les six sondages Panelbase menés sur cette question de l’indépendance avaient successivement indiqué des résultats de 52 %, 49 %, 50 %, 52 %, 54 % et 50 %  en faveur du « Oui ».

Enfin, en octobre 2020, un sondage réalisé cette fois par la société britannique Ipsos MORI a indiqué que 58 % des personnes interrogées seraient susceptibles de voter « Oui » à l’indépendance lors d’un futur référendum. Contre 42 % s’y déclarant opposées.

Des résultats auxquels le Brexit, la gestion de la crise du Covid-19 et les maladresses à répétition de Boris Johnson envers l’Écosse et son gouvernement ne sont pas étrangers…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Le Génie du complotisme

Le complotisme présente cinq caractéristiques majeures qui le distinguent de l’anti-complotisme et qui résument tout son génie. Ses caractéristiques...

Terrorisme économique aux États-Unis. Donald Trump attaqué jusque sur ses terrains de golf

Les mauvaises nouvelles s'accumulent au fil des jours pour Donald Trump. Le futur ex-président des États-Unis risque de connaître...