Boris Johnson va-t-il rendre l’Écosse indépendante malgré lui ? [Vidéo]

Écosse

Un nouveau sondage a révélé qu’une majorité d’Écossais est maintenant favorable à l’indépendance. Une information que la Première ministre d’Écosse a qualifié de « phénoménale ». Et qui ouvre la voie à un nouveau référendum dans un contexte de rupture autour du Brexit.

Écosse : nouveau sondage et nouvelle donne

L’Écosse sur le chemin de l’indépendance ? Commandé par l’homme d’affaires et ancien dirigeant du Parti conservateur Michael Ashcroft, un sondage publié le 5 août indique que les partisans d’une Écosse libérée de la tutelle britannique seraient désormais majoritaires dans le pays.

Les résultats donnent ainsi 47 % d’Écossais en faveur d’un nouveau référendum sur l’indépendance et 45% contre. Le sondage mené en ligne a interrogé 1 019 adultes en Écosse entre le 30 juillet et le 2 août 2019.

Si un vote sur ce sujet devait se tenir actuellement, 52% des Écossais sondés choisiraient de se séparer du Royaume-Uni. Dans le même temps, ils ne seraient plus « que » 48 % à se dire défavorables à une indépendance écossaise. Notons toutefois que ces pourcentages excluent l’option « Ne se prononce pas » ainsi que les personnes déclarant qu’elles s’abstiendraient de voter.

En tenant compte de ces deux catégories, ils seraient alors 46 % à voter en faveur d’une sécession et 43 % à souhaiter conserver le statu quo.

Un tournant historique vers l’indépendance écossaise ?

Bien que plusieurs enquêtes d’opinion aient été conduites en Écosse ces dernières années sur ce sujet, celle rendue publique le 5 août va faire date. Et pour cause ! Tandis que le Royaume-Uni, avec un Boris Johnson plus Brexiter que jamais au poste de Premier ministre, est sur le chemin d’une sortie de l’UE, c’est la première fois depuis l’enclenchement de la procédure du Brexit en mars 2017 que les Écossais se disent majoritairement favorables à l’indépendance.

De l’aveu de la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, membre du Parti National Ecossais [NDLR : pro-indépendance], « il s’agit d’un sondage phénoménal pour le mouvement indépendantiste – montrant que de plus en plus de gens pensent qu’il est temps que l’Écosse prenne ses propres décisions et façonne son propre avenir en tant que nation juste, prospère et tournée vers l’avenir. »

De plus, quelques jours après la visite (jugée maladroite) de Boris Johnson à Edimbourg pour tenter d’apaiser les tensions autour du Brexit, Nicola Sturgeon a déclaré que les arguments en faveur de l’indépendance se renforçaient de jour en jour, au fur et à mesure que l’Écosse était entraînée de force vers cette sortie de l’UE sans accord.

Par ailleurs, la tentative d’intimidation envers la Première ministre (et, à travers elle, l’exécutif éccossais) de Boris Johnson lors de sa venue ne risque pas de calmer les velléités indépendantistes croissantes dans le pays.

Écosse : l’indépendance avant 2020 ?

Du côté des Libéraux-démocrates écossais comme des Conservateurs, on ne veut pas entendre parler de cette possible indépendance. Un porte-parole de cette dernière formation, qui constitue la branche écossaise du Parti conservateur britannique, a d’ailleurs déclaré que « conduire l’Écosse à un nouveau référendum sur l’indépendance qui divise les Écossais n’est pas la voie à suivre et les conservateurs écossais s’y opposeront à chaque étape du processus. »

Mais il n’est désormais plus certain que les Écossais concernés aient majoritairement envie de suivre les injonctions des partis londoniens. Et Nicola Sturgeon envisage déjà la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise au second semestre 2020. Non sans exclure d’avancer l’échéance en cas de Brexit sans accord avec l’UE.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Azerifactory)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !