Étiquette : SNP

RU : An SNP aotreet da ginnig e arguzennoù evit an #Indyref2

E Bro-Skos, n’hall ket ar gouarnamant emren aozañ un eil referendom war an dizalc’hiezh. N’en deus ket roet Boris Johnson e asant pa oa e penn Westminster. Hervezañ e oa « er-maez lezenn » an Indyref2. Savet en deus klemm an SNP ha setu an afer erruet dirak lez-varn meur ar Rouantelezh-Unanet.  E miz eost en doa reklemet ar strollad SNP da

Bro-Skos : « gouennelour eo ar skoteg » a lavar un ezel eus al Labour

Trouz ha safar e Bro-Skos er mare-mañ : e-barzh e vlog ez bet skrivet gant ar breutaer Ian Smart, un ezel brudet eus al labour (ha lealour !), ur pennad a lavar e vez implijet ar skoteg, yezh jermanek Bro-Skos (ar « Scots »), gant an SNP evel ur skoilh ouzhpenn evit nompas degemer ar repuidi. War a seblant ne zeufe ket

Ar busoù digoust evit ar skosad dindan o 22 vloaz

Adal an 31 a viz genver e vo digoust an holl vusoù evit ar skosad dindan o 22 vloaz e Bro-Skos. Kemeret eo bet an diviz-se gant ar gouarnamant emren SNP/Scottish Greens evit izelaat an dilaoskadennoù gaz karbonek en atmosferenn. 930 000 skosad yaouank a c’hello beajiñ digoust hiviziken. 110 milion a euroioù a zo bet lakaet en afer gant

Bro-Skos : hervez ar sondadeg diwezhañ emañ melen penn-da-benn ar vro !

E Bro-Skos, pa vez embannet sondadegoù, e vez atav skeudennet e melen an SNP. Setu kartenn ar sondadeg diwezhañ, dre vastell-vro, a zo bet embannet war ar c’hazetennoù breizhveuriad : Un diawelad eo traken rak e 2024 e vo ar votadegoù kannad kentañ met gwelet e vez splann brud vat an SNP. Hag ar strollad broadelour e penn ar vro

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Ecosse ? [L’Agora]

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Écosse ? Une fois passée l’euphorie d’un week-end triomphant notamment chez ceux qui espèrent que la Bretagne, un jour, connaitra le même destin que l’Écosse, ou que la Catalogne, ou que le Pays de Galles, arrêtons-nous un instant sur les conséquences à venir de ce vote. Un décalage entre l’ADN des partis

Elections en Ecosse. Un sondage prédit une forte majorité pour les indépendantistes

Les partis PRO-INDEPENDANCE pourraient obtenir 80 sièges au Parlement écossais après le 6 mai, lors des élections, selon un récent sondage. Une enquête de Panelbase, réalisée pour ScotGoesPop, prévoit que le SNP n’obtiendra pas de majorité globale. Cependant, il prévoit une majorité indépendantiste de 31 sièges avec le SNP à 61, les Verts à 11 et Alba à 8. Panelbase

Le SNP demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse

Le SNP (Scottish National Party, gauche indépendantiste écossaise) demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse. Le parti pro-indépendance demande à Boris Johnson de payer pour les coûts croissants et les perturbations liées à son départ de l’Union Européenne. Le Brexit provoque de gros remous au sein du Royaume-Uni : L’Angleterre et le Pays de Galles ont

La langue gaélique sur le point de mourir en Écosse ?

Le gaélique écossais est en danger de disparition, selon le secrétaire aux finances du pays. Kate Forbes, du Parti nationaliste écossais (SNP) qui souhaite développer l’usage de la langue gaélique à la maison et surtout propose de développer certaines communautés locales autour du gaélique (en regroupant ses locuteurs) afin de préserver cette langue. Des HLM réservés aux locuteurs gaéliques ? Mme

Ecosse

Écosse. Malgré les blocages de Londres, un nouveau sondage favorable à l’indépendance

En Écosse, tandis que Londres ne veut pas entendre parler à nouveau référendum sur la question de l’indépendance, un nouveau sondage vient pourtant démontrer que la population y est majoritairement favorable. Le « Yes » à l’indépendance de l’Écosse diminue mais reste majoritaire Le soutien à l’indépendance de l’Écosse a légèrement diminué selon un récent sondage mené par YouGov auprès

Angus Robertson enterre trop vite les adversaires de l’indépendance écossaise

Angus Robertson fête ce lundi ses 51 ans. Ancien leader du Scottish National Party (SNP) à la Chambre des communes, ex n°2 du parti, actuellement en campagne pour une élection partielle à Édimbourg Central, c’est un politicien chevronné. Mais il vient de se faire prendre comme un bleu. Le SNP s’apprête à réclamer un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise. Celle-ci

galles

Pays de Galles. Le Plaid Cymru appelle à l’alliance avec le SNP (Écosse) pour briser le Royaume-Uni

Le SNP (Scottish national Party, Écosse) devrait travailler en parallèle avec les militants de l’indépendance gallois pour briser le Royaume-Uni, a déclaré samedi le nouveau dirigeant de Plaid Cymru Adam Price. M. Price a recruté l’ancien leader du SNP à la chambre des communes, Angus Robertson, pour l’aider à élaborer les stratégies électorales de son parti. Le leader de Plaid

Près des deux tiers des jeunes Écossais ne veulent pas que l’immigration augmente

Pourquoi publier le 15 août un document réalisé à l’automne précédent ? De toute évidence, pour éviter qu’on le remarque trop. C’est ce que vient de faire le gouvernement écossais avec une enquête sur l’attitude des jeunes Écossais envers l’immigration qu’il avait commandée à Ipsos MORI Scotland. Réputé pour la qualité de ses sondages, cet institut a interrogé 1 781 écoliers écossais

Le SNP présente un modèle économique pour l’Écosse : politiquement correct et non dits sur l’immigration

Le Scottish National Party (SNP) n’est pas du genre à afficher des changements de cap radicaux. Mais des petits pas, pourquoi pas… Il a publié vendredi dernier un épais rapport, Scotland – The new case for optimism, qui tente de définir une stratégie d’avenir pour l’Écosse. C’est l’œuvre d’une « commission pour une croissance durable » constituée en 2016 à la demande

alexsalmond2

Élection britannique : le SNP reste en tête en Écosse mais subit un choc

09/06/2017 – 15H00 Édimbourg (Breizh-info.com) � Les résultats de l’élection générale britannique sont difficiles à analyser, ce qui permet aux commentateurs français de dire pas mal de bêtises. À les entendre, on pourrait croire que les Conservateurs ont été battus et que les électeurs ont voté contre le Brexit. En réalité, les Conservateurs sont vainqueurs avec 42,4 % des voix

Le SNP remporte les élections locales en Écosse ; brusque remontée des Conservateurs

07/05/2017 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) – Les Britanniques éliront un nouveau parlement le 8 juin. Le Scottish National Party (SNP) les abordera en confiance, car il vient de remporter, ce jeudi, les élections locales écossaises. Avec 431 councilors élus, il gagne même six sièges par rapport aux élections de 2012. Il remporte aussi une grande victoire symbolique en délogeant les Travaillistes

ecosse

Ecosse. Non, le gouvernement ne veut pas accueillir plus de migrants [Décodeur]

06/04/2017 – 07H15 Glasgow (Breizh-info.com) – Alors que les négociations du Brexit commencent, l’Écosse réclame des pouvoirs supplémentaires en matière migratoire, notamment afin d’autoriser, les travailleurs des pays de l’Est à venir dans le pays. Le parlement écossais a par ailleurs approuvé le 28 mars la proposition de la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, pour entamer des négociations en vue de la tenue d’un

Écosse : le SNP ne parvient pas à exploiter la perspective du Brexit

09/01/2017 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) – Gérer le « Brexit » paraît presque aussi compliqué pour Nicola Sturgeon que pour Theresa May. L’une est contre, l’autre pour, mais le premier ministre écossais autant que le premier ministre britannique donnent l’impression de ne pas trop savoir par quel bout s’y prendre. Au mois de juin dernier, le Royaume-Uni a décidé par référendum de quitter

Le SNP mise à fond sur le Brexit ; Angus Robertson élu vice-président

15/10/2016 – 06H30 Édimbourg (Breizh-info.com)  – La conférence du Scottish National Party (SNP) qui s’est déroulée cette semaine au grand auditorium de Glasgow a réuni 3 000 délégués, une affluence sans précédent. Dans son discours d’ouverture, Nicola Sturgeon, leader du parti, a présenté la stratégie du parti pour les prochains mois. Un, à Westminster, le parlement britannique, le SNP cherchera à constituer une

Le Brexit justifie-t-il un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise ? Les nationalistes sont partagés

Après le Brexit, un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise ? Les nationalistes sont partagés

11/10/2016 – 05H45 Édimbourg (Breizh-info.com) – L’Europe reste décidément un thème à risque pour le Scottish National Party (SNP). Quand le Royaume-Uni a voté majoritairement pour quitter l’Union européenne, lors du référendum du 23 juin dernier, l’Écosse a voté contre le Brexit. Nicola Sturgeon, présidente du Scottish Nationalist Party (SNP), s’est empressée d’enfoncer le coin : l’Écosse ne veut pas se voir imposer

Le Brexit pourrait poser plus de questions à l’Écosse qu’au Royaume-Uni

24/06/2016 – 14H00 – Édimbourg (Breizh-info.com) – Hier soir encore, la cause du Brexit semblait entendue : le « remain » allait l’emporter, le Royaume-Uni resterait membre de l’Union européenne. Une participation très élevée était annoncée, ce qui devait être favorable au statu quo : le « marais » n’aime pas changer. Le remain était le choix du cœur depuis le meurtre de la députée anti-Brexit

RU : An SNP aotreet da ginnig e arguzennoù evit an #Indyref2

E Bro-Skos, n’hall ket ar gouarnamant emren aozañ un eil referendom war an dizalc’hiezh. N’en deus ket roet Boris Johnson e asant pa oa e penn Westminster. Hervezañ e oa « er-maez lezenn » an Indyref2. Savet en deus klemm an SNP ha setu an afer erruet dirak lez-varn meur ar Rouantelezh-Unanet.  E miz eost en doa reklemet ar strollad SNP da

Bro-Skos : « gouennelour eo ar skoteg » a lavar un ezel eus al Labour

Trouz ha safar e Bro-Skos er mare-mañ : e-barzh e vlog ez bet skrivet gant ar breutaer Ian Smart, un ezel brudet eus al labour (ha lealour !), ur pennad a lavar e vez implijet ar skoteg, yezh jermanek Bro-Skos (ar « Scots »), gant an SNP evel ur skoilh ouzhpenn evit nompas degemer ar repuidi. War a seblant ne zeufe ket

Ar busoù digoust evit ar skosad dindan o 22 vloaz

Adal an 31 a viz genver e vo digoust an holl vusoù evit ar skosad dindan o 22 vloaz e Bro-Skos. Kemeret eo bet an diviz-se gant ar gouarnamant emren SNP/Scottish Greens evit izelaat an dilaoskadennoù gaz karbonek en atmosferenn. 930 000 skosad yaouank a c’hello beajiñ digoust hiviziken. 110 milion a euroioù a zo bet lakaet en afer gant

Bro-Skos : hervez ar sondadeg diwezhañ emañ melen penn-da-benn ar vro !

E Bro-Skos, pa vez embannet sondadegoù, e vez atav skeudennet e melen an SNP. Setu kartenn ar sondadeg diwezhañ, dre vastell-vro, a zo bet embannet war ar c’hazetennoù breizhveuriad : Un diawelad eo traken rak e 2024 e vo ar votadegoù kannad kentañ met gwelet e vez splann brud vat an SNP. Hag ar strollad broadelour e penn ar vro

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Ecosse ? [L’Agora]

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Écosse ? Une fois passée l’euphorie d’un week-end triomphant notamment chez ceux qui espèrent que la Bretagne, un jour, connaitra le même destin que l’Écosse, ou que la Catalogne, ou que le Pays de Galles, arrêtons-nous un instant sur les conséquences à venir de ce vote. Un décalage entre l’ADN des partis

Elections en Ecosse. Un sondage prédit une forte majorité pour les indépendantistes

Les partis PRO-INDEPENDANCE pourraient obtenir 80 sièges au Parlement écossais après le 6 mai, lors des élections, selon un récent sondage. Une enquête de Panelbase, réalisée pour ScotGoesPop, prévoit que le SNP n’obtiendra pas de majorité globale. Cependant, il prévoit une majorité indépendantiste de 31 sièges avec le SNP à 61, les Verts à 11 et Alba à 8. Panelbase

Le SNP demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse

Le SNP (Scottish National Party, gauche indépendantiste écossaise) demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse. Le parti pro-indépendance demande à Boris Johnson de payer pour les coûts croissants et les perturbations liées à son départ de l’Union Européenne. Le Brexit provoque de gros remous au sein du Royaume-Uni : L’Angleterre et le Pays de Galles ont

La langue gaélique sur le point de mourir en Écosse ?

Le gaélique écossais est en danger de disparition, selon le secrétaire aux finances du pays. Kate Forbes, du Parti nationaliste écossais (SNP) qui souhaite développer l’usage de la langue gaélique à la maison et surtout propose de développer certaines communautés locales autour du gaélique (en regroupant ses locuteurs) afin de préserver cette langue. Des HLM réservés aux locuteurs gaéliques ? Mme

Ecosse

Écosse. Malgré les blocages de Londres, un nouveau sondage favorable à l’indépendance

En Écosse, tandis que Londres ne veut pas entendre parler à nouveau référendum sur la question de l’indépendance, un nouveau sondage vient pourtant démontrer que la population y est majoritairement favorable. Le « Yes » à l’indépendance de l’Écosse diminue mais reste majoritaire Le soutien à l’indépendance de l’Écosse a légèrement diminué selon un récent sondage mené par YouGov auprès

Angus Robertson enterre trop vite les adversaires de l’indépendance écossaise

Angus Robertson fête ce lundi ses 51 ans. Ancien leader du Scottish National Party (SNP) à la Chambre des communes, ex n°2 du parti, actuellement en campagne pour une élection partielle à Édimbourg Central, c’est un politicien chevronné. Mais il vient de se faire prendre comme un bleu. Le SNP s’apprête à réclamer un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise. Celle-ci

galles

Pays de Galles. Le Plaid Cymru appelle à l’alliance avec le SNP (Écosse) pour briser le Royaume-Uni

Le SNP (Scottish national Party, Écosse) devrait travailler en parallèle avec les militants de l’indépendance gallois pour briser le Royaume-Uni, a déclaré samedi le nouveau dirigeant de Plaid Cymru Adam Price. M. Price a recruté l’ancien leader du SNP à la chambre des communes, Angus Robertson, pour l’aider à élaborer les stratégies électorales de son parti. Le leader de Plaid

Près des deux tiers des jeunes Écossais ne veulent pas que l’immigration augmente

Pourquoi publier le 15 août un document réalisé à l’automne précédent ? De toute évidence, pour éviter qu’on le remarque trop. C’est ce que vient de faire le gouvernement écossais avec une enquête sur l’attitude des jeunes Écossais envers l’immigration qu’il avait commandée à Ipsos MORI Scotland. Réputé pour la qualité de ses sondages, cet institut a interrogé 1 781 écoliers écossais

Le SNP présente un modèle économique pour l’Écosse : politiquement correct et non dits sur l’immigration

Le Scottish National Party (SNP) n’est pas du genre à afficher des changements de cap radicaux. Mais des petits pas, pourquoi pas… Il a publié vendredi dernier un épais rapport, Scotland – The new case for optimism, qui tente de définir une stratégie d’avenir pour l’Écosse. C’est l’œuvre d’une « commission pour une croissance durable » constituée en 2016 à la demande

alexsalmond2

Élection britannique : le SNP reste en tête en Écosse mais subit un choc

09/06/2017 – 15H00 Édimbourg (Breizh-info.com) � Les résultats de l’élection générale britannique sont difficiles à analyser, ce qui permet aux commentateurs français de dire pas mal de bêtises. À les entendre, on pourrait croire que les Conservateurs ont été battus et que les électeurs ont voté contre le Brexit. En réalité, les Conservateurs sont vainqueurs avec 42,4 % des voix

Le SNP remporte les élections locales en Écosse ; brusque remontée des Conservateurs

07/05/2017 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) – Les Britanniques éliront un nouveau parlement le 8 juin. Le Scottish National Party (SNP) les abordera en confiance, car il vient de remporter, ce jeudi, les élections locales écossaises. Avec 431 councilors élus, il gagne même six sièges par rapport aux élections de 2012. Il remporte aussi une grande victoire symbolique en délogeant les Travaillistes

ecosse

Ecosse. Non, le gouvernement ne veut pas accueillir plus de migrants [Décodeur]

06/04/2017 – 07H15 Glasgow (Breizh-info.com) – Alors que les négociations du Brexit commencent, l’Écosse réclame des pouvoirs supplémentaires en matière migratoire, notamment afin d’autoriser, les travailleurs des pays de l’Est à venir dans le pays. Le parlement écossais a par ailleurs approuvé le 28 mars la proposition de la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, pour entamer des négociations en vue de la tenue d’un

Écosse : le SNP ne parvient pas à exploiter la perspective du Brexit

09/01/2017 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) – Gérer le « Brexit » paraît presque aussi compliqué pour Nicola Sturgeon que pour Theresa May. L’une est contre, l’autre pour, mais le premier ministre écossais autant que le premier ministre britannique donnent l’impression de ne pas trop savoir par quel bout s’y prendre. Au mois de juin dernier, le Royaume-Uni a décidé par référendum de quitter

Le SNP mise à fond sur le Brexit ; Angus Robertson élu vice-président

15/10/2016 – 06H30 Édimbourg (Breizh-info.com)  – La conférence du Scottish National Party (SNP) qui s’est déroulée cette semaine au grand auditorium de Glasgow a réuni 3 000 délégués, une affluence sans précédent. Dans son discours d’ouverture, Nicola Sturgeon, leader du parti, a présenté la stratégie du parti pour les prochains mois. Un, à Westminster, le parlement britannique, le SNP cherchera à constituer une

Le Brexit justifie-t-il un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise ? Les nationalistes sont partagés

Après le Brexit, un nouveau référendum sur l’indépendance écossaise ? Les nationalistes sont partagés

11/10/2016 – 05H45 Édimbourg (Breizh-info.com) – L’Europe reste décidément un thème à risque pour le Scottish National Party (SNP). Quand le Royaume-Uni a voté majoritairement pour quitter l’Union européenne, lors du référendum du 23 juin dernier, l’Écosse a voté contre le Brexit. Nicola Sturgeon, présidente du Scottish Nationalist Party (SNP), s’est empressée d’enfoncer le coin : l’Écosse ne veut pas se voir imposer

Le Brexit pourrait poser plus de questions à l’Écosse qu’au Royaume-Uni

24/06/2016 – 14H00 – Édimbourg (Breizh-info.com) – Hier soir encore, la cause du Brexit semblait entendue : le « remain » allait l’emporter, le Royaume-Uni resterait membre de l’Union européenne. Une participation très élevée était annoncée, ce qui devait être favorable au statu quo : le « marais » n’aime pas changer. Le remain était le choix du cœur depuis le meurtre de la députée anti-Brexit

À LA UNE

Nantes. « Des filières de migrants génèrent plus de 50 % de la délinquance de voie publique »
Règlement de comptes à Saint-Herblain (44) : un corps brûlé découvert au parc de la Bégraisière [MAJ]
Les PME frappées par le surcoût énergétique du fait des sanctions prises par les autorités françaises
Nantes : 60 fusillades depuis le début de l’année

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !