Rodéo urbain au Blosne (Rennes). Une femme de 78 ans percuté par un chauffard et grièvement blessée.

A LA UNE

Kouachi, l’assaut final : un membre du GIGN raconte l’attaque contre Charlie Hebdo et la traque des deux islamistes [Interview]

Les éditions Ring viennent d'éditer un livre qui devrait faire l'effet du petite bombe : Kouachi : L'assaut final...

Covid-19 en Hongrie. György Gődény (Parti de la vie normale) : « Les virus ont existé, existent et continueront à exister, l’humanité a toujours...

György Gődény est un personnage atypique par bien des aspects en Hongrie. Ce pharmacien de Nyíregyháza, une ville de...

Thaïs d’Escufon (Génération Identitaire) : « Nous appelons les Français à se révolter contre l’immigration massive qui menace notre peuple et notre identité »...

Après les Alpes, Génération Identitaire a remis le couvert, cette fois ci dans les Pyrénées, pour défendre symboliquement la...

Nantes. Après la marche blanche pour le jeune tué aux Dervallières, des riverains dénoncent « une fumisterie »

Ils ne décolèrent pas – après la marche blanche des proches du jeune Abdelghani , 15 ans, tué le 11...

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

Le quartier du Blosne, dans le sud de Rennes (Ille-et-Vilaine) a été le théâtre d’une scène effroyable. Comme le révèle le site Actu17, une femme âgée de 78 ans a été violemment percutée par une voiture dimanche 22 novembre, en fin d’après-midi dans le quartier très « vivre ensemble » du Blosne à Rennes.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés alors que la victime présentait de multiples fractures après avoir été percutée et laissée pour morte alors qu’elle gisait au sol. Son pronostic vital n’est plus engagé.

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée au commissariat de Rennes, trois individus à bord  d’une Renault Mégane break étaient en plein rodéo sauvage au moment du drame. C

En juillet dernier, l’Assemblée nationale a voté une loi pour punir les rodéos urbains. Désormais, les contrevenants peuvent écoper d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. De plus, des circonstances aggravantes seront prises en compte si les faits sont commis en réunion ou par une personne alcoolisée et/ou ayant consommé des stupéfiants. En 2017, 8 700 rodéos ont été comptabilisés en zones urbaines contre 6 614 en zones rurales, soit une hausse de 20 %.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine –

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Le professeur Lejeune déclaré « vénérable »

Retrouvez désormais chaque jour sur Breizh-info l'éditorial du jour du quotidien Présent (pour vous abonner ou commander un numéro...

Emmanuelle Ménard défend l’instruction en famille

Ci dessous un extrait de l'intervention de Mme Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, ce vendredi matin en Commission spéciale...

2 Commentaires

  1. A quand le retour du bagne et des chaînes pour mater et humilier ces sauvages sans foi ni loi ? Pour qu’ils comprennent dans leur cerveau embrumé de mollusque que la récré est terminée et l’impunité disparue définitivement ?

Comments are closed.