Nantes : la colère des policiers persiste

Une mouvement de colère complètement spontané sans aucune bannière syndicale a eu lieu ce mercredi après-midi à Nantes de la part de policiers excédés.

Ils ont l’impression d’être attaqués de toute part sans soutien de leur hiérarchie ni des pouvoirs politiques. Dans le viseur, les propos d’Emmanuel Macron vendredi dernier sur les contrôles au faciès ou encore les violences policières.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS