Nantes (Rezé). Armé d’une machette un homme souhaitant récupérer la moto de son fils agressé et laissé pour mort par une bande

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

La scène a été filmée : samedi 12 décembre, un père et son fils âgé de 16 ans arrivent en voiture dans un quartier de Rezé, avenue de la Vendée, à côté de Nantes.

La moto du fils vient d’être volée à Bouguenais, à leur domicile, par plusieurs individus du quartier ciblé. Ils viennent la récupérer mais se retrouvent entourée par plusieurs racailles, qui tabassent l’homme, armé d’une machette, et le laissent pour mort.

L’homme, âgé de 52 ans, a été pris en charge par les sapeurs-pompiers, complètement désorienté. Il présentait une plaie saignante et très importante sur le front et a été aussitôt transporté aux Nouvelles cliniques de Nantes.

Ouest France indique : « L’histoire ne s’arrêtera pas là, craint cette « citoyenne en colère ». « Je suis la seule à être intervenue, les autres voisins sont descendus quand les jeunes sont partis. Je m’insurge, car tout le monde est complice de ce qui arrive. Ces jeunes sont des habitués des lieux, ils squattent l’avenue de la Vendée, entre le numéro 6 et le numéro 12, pour vendre des stups, pour voler des vélos, des motos… Ils jouent les gros bras dans le quartier. Ça fait des années. Mais un jour, ça se terminera très mal. »

La vidéo, pas très « vivre ensemble » selon un précepte cher à Johanna Rolland, maire de Nantes, parle d’elle même.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

4 Commentaires

  1. Voila le résultat de plus de 40 ans de laxisme envers l’immigration non contrôler , le site actu17 en dit plus long sur cette agression et sur les voisins qui appelaient au meurtre de ce « blanc ».

  2. Plus de 30 ans que les bobos nantais vote à gauche.Toujours aussi lâche ,volontairement aveugle face à la racaille d origine étrangère au nom de l antiracisme . Cette racaille n’a plus peur de rien .Nantais vous êtes en train de payer chèrement votre aveuglement.Je suis Corse et chez nous ces voyous ne font pas la Loi. Car celle des corses est simple ….celle du talion .pas de pitié le maquis on s y perd…Et surtout nous sommes solidaire.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et barre de fer par plusieurs...

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il s'y poursuit toujours au 16,...

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...