Musique classique. Beethoven, superstar de l’année 2020 ?

A LA UNE

2020 devait être l’année Beethoven, né il y a 250 ans : les salles faisaient une large place dans leur programmation à celui qui a changé la musique et beaucoup d’albums s’annonçaient. Mais la pandémie a changé le cours des choses. Alors qu’en est-il réellement ?

Depuis un an maintenant soclassiq analyse, dans le domaine de la musique classique et de l’art lyrique, la popularité des compositeurs, interprètes, orchestres et lieux dans les médias web spécialisés. Un palmarès est établi chaque mois et, quotidiennement, soclassiq rend compte des tendances sur les 7 derniers jours.

Pour savoir si Beethoven a tenu ses promesses et monopolisé l’attention, il a été tout d’abord identifié les 10 compositeurs les plus cités sur la période 2015/2019, sur la base de 257 806 articles et posts. Ludwig van Beethoven figure, derrière Bach et Mozart, dans un peloton de tête, largement au-dessus des 7 autres (Brahms, Händel, Mahler, Schubert, Schumann, Verdi, Wagner).

Qu’en est-il de ce groupe de 10 en 2020 ? Dans les faits, Beethoven a très sensiblement pris la tête, supplantant très largement tous les autres. Donc, Beethoven a bien été la superstar en 2020.

On observe aussi que cela n’a pas eu d’effet significatif sur les 9 autres grands compositeurs, à l’exception peut-être de Bach, avec un léger fléchissement. Beethoven a donc bien dominé l’actualité 2020, même si toutes les productions scéniques ou enregistrées programmées n’ont pas pu tenir leurs engagements.

Qui était Beethoven  ?

Dernier grand représentant du classicisme viennois (après Gluck, Haydn et Mozart), Beethoven a préparé l’évolution vers le romantisme en musique et influencé la musique occidentale pendant une grande partie du xixe siècle. Son art s’est exprimé à travers différents genres musicaux, et bien que sa musique symphonique soit la principale source de sa popularité, il a eu un impact également considérable dans l’écriture pianistique et dans la musique de chambre.

Surmontant à force de volonté les épreuves d’une vie marquée par la surdité qui le frappe à vingt-sept ans, célébrant dans sa musique le triomphe de l’héroïsme et de la joie quand le destin lui prescrivait l’isolement et la misère, il sera récompensé post mortem par cette affirmation de Romain Rolland : « Il est bien davantage que le premier des musiciens. Il est la force la plus héroïque de l’art moderne ». L’œuvre de Beethoven a fait de lui une des figures les plus marquantes de l’histoire de la musique.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nouvelle Vague #9 avec Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano

Ce mardi 19 octobre à 20h, Nicolas Faure reçoit Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano. Une émission en direct...

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

Articles liés