Paris Vox veut « devenir le relais communautaire de parisiens attachés à leur ville et leur histoire alors que celles-ci partent en lambeaux » [Interview]

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

Ce début d’année 2021 est pour nous l’occasion d’aller prendre la température chez d’autres confrères de la presse alternative. Aujourd’hui, focus chez Paris Vox, l’information libre en île de France, que tout parisien doit consulter pour être au courant d’une actualité pas toujours éclaircie dans la presse mainstream.

Breizh-info.com : Quel bilan tirez-vous de l’année 2020 pour Paris Vox ? Quelles perspectives à venir ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) : Le bilan est mitigé. Paris Vox continue d’informer et de maintenir le cap au quotidien, et c’est une bonne nouvelle. Mais nous aimerions aller au-delà de la simple information pour devenir un véritable relais communautaire. Celui de parisiens attachés à leur ville et leur histoire alors que celles-ci partent en lambeaux. Pour se faire l’activité doit fonctionner dans les deux sens et les lecteurs doivent également s’engager, s’impliquer davantage, devenir des acteurs de cette réinformation locale.

Breizh-info.com : L’actualité parisienne a été chargée cette année pouvez-vous revenir sur les principaux faits ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) :Difficile de résumer l’actualité de la capitale et de la région IDF en quelques lignes, mais l’on peut citer quelques problématiques récurrentes. Comme c’est le cas depuis quelques années les manifestations pour contester le gouvernement se sont succédées chaque semaine.

La vie hors confinement a été rythmée également par la valse des campements de migrants clandestins, aussitôt démantelés, aussitôt réinstallés avec la complicité d’élus et d’associations subventionnées. Avec, en apothéose, une manifestation monstre organisée quelques jours seulement après le confinement généralisé…

Par ailleurs, et en parallèle, la criminalité et la délinquance explosent à Paris et la Police Municipale promise tarde à arriver. Le nord de Paris se balkanise dangereusement. La « colline du crack » qui se trouvait aux portes de la ville été démantelée. Désormais les usagers se retrouvent dans Paris même, aux abords du Canal de l’Ourcq et de la Place Stalingrad. On se retrouve 25 ans en arrière visiblement… Le crack est un fléau qui doit être éradiqué. Des pans entiers de Paris semblent laissés à l’abandon, désertés par les pouvoirs publics.

Dans le même temps, le Préfet de Police fanfaronne. Il explique à une femme « Gilet Jaune » qu’il n’est pas « dans le même camp » qu’elle. Sa carte de vœux où il cite Trotsky à propos de l’ordre dévoile le fond cynique et dangereux de ce personnage qui n’aime pas son peuple. Le déferlement de violence « légale » sur les manifestants semble réservé aux français qui contestent réellement le pouvoir. En proche banlieue par contre, les commissariats peuvent être attaqués et les policiers lynchés…

Nous aurions aimé pouvoir davantage parler des enjeux de l’élection municipale. Malheureusement, la crise sanitaire a cristallisé l’attention et on est passé à côté de nombreux débats. Cela a commencé avant même l’affaire Griveaux et cela se termine par la réélection d’Hidalgo. Buzyn, qui se voyait nouveau calife, est désormais à l’OMS… Le RN a fait le choix d’une obscure union des droites, difficilement compréhensible. Serge Federbusch avançait certes plusieurs bonnes idées mais il était trop souvent seul et n’a pas été vraiment aidé et soutenu…

On peut également constater que la justice progresse lentement pour les affaires Dassault ou Balkany. Toutefois, des peines ont enfin été prononcées dans ces cas, tardives ou visant seulement des lampistes.

Et enfin, comment ne pas parler de Samuel Paty, égorgé à quelques kilomètres de Paris ? Cette affaire effroyable semble pourtant déjà oubliée par nos élites.

Breizh-info.com : Anne Hidalgo présidente de la République, cela vous inspire quoi ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) : C’est certainement un rêve du Maire de Paris. Nous ne le souhaitons pas à la France. Paris pâtit déjà suffisamment de sa politique clientéliste. Anne Hidalgo est actuellement en plein numéro d’équilibrisme. Elle entend rassurer son aile écolo grâce à qui elle a été réélue. Dans le même temps, les verts ont dans leur rang plusieurs élus qui n’entendent pas simplifier la tâche d’Hidalgo. Lors de son dernier mandat, plusieurs proches ont quitté le navire peu de temps avant les élections. Réussira-t-elle à tenir son équipe soudée ?

C’est déjà un préalable avant de rêver à l’Élysée…

Breizh-info.com : Plus globalement quel regard portez-vous sur le combat mené par la presse alternative cette année, une presse face à laquelle le système semble frapper de plus en plus fort ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) : La presse généraliste a touché cette année de nombreuses subventions. L’État et les « GAFAM » ont une place prépondérante dans les budgets de plusieurs journaux. Face à eux, la presse alternative semble bien seule et bien pauvre. Pourtant, les lecteurs se tournent de plus en plus vers elle, et c’est là notre principale force. Le lectorat fuit de plus en plus les médias aux ordres qui aiment à donner les bons et les mauvais points, et se tourne vers d’autres médias qui se cantonnent aux faits et ne portent pas de jugements moraux.

Les médias alternatifs sont dans le viseur de l’État et certaines déclarations du Garde des Sceaux sont clairement une déclaration de guerre contre eux. En 2019, ce sont les médias alternatifs qui ont parlé en premier des Gilets Jaunes. En 2020, les errements étatiques et les délires « sanitaires » ont été principalement dénoncés par la presse alternative.

Le succès du documentaire Hold-Up est significatif. De nombreux médias ont souligné les erreurs du documentaire sans reconnaître qu’une part du documentaire était inattaquable. Lorsque certains de nos ministres osent affirmer un jour que les masques sont inutiles, puis le lendemain indispensables, qui se moque le plus des français, qui produit des « fake news » ? Un documentaire indépendant, dont chacun peut penser ce qu’il veut, ou des élus qui sont censés être conseillés par des « experts » ?

On a le sentiment que dorénavant toutes les vérités doivent être écrites dans le marbre des lois. Cela avait été le cas avec plusieurs lois mémorielles. C’est désormais le cas avec cette crise sanitaire. S’interroger, débattre, analyser semblent désormais interdit.

Nos médias ne sont pas de la contre-propagande, ils sont – ou tentent d’être – un contre-pouvoir.

Breizh-info.com : Avez-vous des initiatives que nous n’avons pas forcément repérées cette année et que vous souhaitez faire connaître ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) : Cette période de confinement a été l’occasion pour nous de nous essayer à un format audio. Sous cette forme, on s’éloigne peu de l’information brute pour aborder l’histoire et le patrimoine de Paris ainsi que d’autres sujets qui nous tiennent à cœur comme la critique du consumérisme ou de l’américanisation de nos modes de vie. Ce travail est en collaboration avec nos amis de la web-radio Méridien Zéro qui hébergent nos émissions.

De son côté, Xavier Eman, notre rédacteur en chef, continue à s’exprimer dans les colonnes de la revue Éléments. Il propose également plusieurs billets de blogs sur le site de la revue.

Breizh-info.com : Le mot de la fin pour nos lecteurs ? 

Jean Ernice, Xavier Eman (Paris Vox) : Nous vous souhaitons le meilleur pour cette nouvelle année. Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous êtes un fidèle de la presse alternative. Vous êtes le rouage le plus essentiel de notre développement. Lorsque vous faites un don, lorsque vous relayer nos articles auprès de vos proches, vous contribuez à faire rayonner vos idées. Engagez-vous toujours plus pour développer une information libre et de qualité !

Propos recueillis par YV

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Paris est une ville monde privée appartenant à Hidalgo et à sa bande. Hidalgo est la Notre-Dame de l’Hôtel de Ville de Paris, la madone des Arc-en-ciel.

    Elle remplace Celle de la Cathédrale qui a brulé.

    Ce n’est plus un pouvoir triste, mais un pouvoir gay.

    Depuis le Traité de Lisbonne, nous ne sommes plus en République mais en Réprivée.

    LREM, qui signifie « La Réprivée En Marche » nous a bien montré que tous ceux qui ne sont rien, le sont.

    Quant au sort de Paris… je vous laisse imaginer…

Comments are closed.