Nantes. La nourrice présumée du trafic de drogue aux Dervallières relâchée dans deux mois ? [exclusif]

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...
D’après la justice, ce sont les riverains qui doivent vivre dans la peur et non les dealers. Du moins si on voit cette affaire qui concerne le quartier des Dervallières, à Nantes. Édifiant.

A.B, 41 ans, nourrice présumée du trafic de drogue dans la cage d’escalier du 12, rue Edmond Bertreux – lieu de plusieurs fusillades, dont une mortelle, dans la première moitié du mois de janvier – doit être relâché, selon nos informations, dans deux mois, alors qu’il en a trois à purger pour outrage.

L’inquiétude des riverains est d’autant plus nette que cet individu s’en serait aussi pris physiquement à plusieurs d’entre eux, qui dénonçaient les nuisances liés au deal – bruit, cage d’escalier souillée, règlements de comptes et ainsi de suite. Au moins une plainte a été déposée pour violences à son encontre – avant la fusillade mortelle qui a coûté la vie à Abdelghali Sidali, elle n’avait pas été traitée, pas plus que les multiples signalements pour nuisances à son encontre. Une autre personne de l’immeuble aurait été violemment poussée par cet individu, selon nos informations, et ne remarcherait toujours pas normalement.

Depuis son arrestation, le trafic de drogue dans la cage d’escalier du 12 a cessé, ainsi que les nuisances, au point que le bailleur a remplacé ce 26 janvier les vitres de la cage d’escalier qui portaient trace d’impacts de balle, deux fusillades au moins les avaient visées.

Quant à la police, elle est retournée au moins deux fois aux Dervallières, où le deal a colonisé les cages d’escalier du 16, 10 et 38 au Building. Le 28 janvier, en assistant un huissier pour des constatations, ses agents trouvent 141 faux billets de 50 euros un peu partout dans un appartement. La veille, ils sont intervenus avec les CRS dans le Building : deux dealers ont été interpellés et 22 cocottes d’héroïne ont été saisies.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

Articles liés

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l'engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à...

470 grammes de ketamine saisis à Nantes

Dans la nuit du 5 au 6 mai lors d'un contrôle routier à Nantes, les policiers ont arraisonné une voiture conduite par un couple...

Nantes. Johanna Rolland s’occupe de la France, pas des Dervallières

À Nantes, il y a plusieurs quartiers « chauds » où la délinquance constitue l’activité principale. En ce moment, on parle beaucoup de celui des Dervallières....