Assurance habitation. La Bretagne serait la région la moins chère de France

A LA UNE

Bernard Kron : « Il y a trop de personnel technico-administratif dans les hôpitaux en France » [Interview]

Les éditions Max Milo publient demain mardi 9 mars un livre qui devrait faire du bruit : « Blouses...

Yann Le Bohec : « L’armée romaine a fonctionné, depuis sa naissance jusqu’au début du IVe siècle, sur un principe simple : la qualité...

Les éditions Tallandier viennent de publier dans la collection Texto « Les guerres romaines », livre signé Yann Le...

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

En 2020, si les Français ont payé en moyenne 160 euros pour assurer leur logement, des disparités existent entre les régions. L’occasion de faire un tour d’horizon de l’assurance habitation et des critères pouvant la moduler.

Assurance habitation : la moins chère en Bretagne

Sommes-nous tous logés à la même enseigne concernant les tarifs pour assurer un logement ? Une récente étude réalisée par le comparateur d’assurance LeLynx.fr fait l’état des lieux des primes moyennes d’assurance habitation selon la situation géographique des assurés. En moyenne, les Français ont déboursé 160 € pour l’assurance de leur logement en 2020.

Alors qu’ils recherchent de plus en plus des logements plus grands après plusieurs mois de confinement, il est important pour les Hexagonaux de se poser la question de l’assurance au moment d’un achat immobilier ou d’un déménagement. Et, comme en matière d’immobilier, des disparités existent entre les différentes villes et régions françaises. Sans surprise, Paris se place en tête en considérant le prix moyen au m2 avec environ 3,3 € par m2 pour assurer son logement dans la Capitale. Les Parisiens déboursent donc en moyenne, en plus de leurs loyers, 148 €/an pour leur assurance habitation.

Paris est suivie de près par Nice avec un montant équivalent à 2,9 € au m2, puis Marseille (2,8 €/m2). Pourtant ce sont bien les habitants de la ville de Nîmes qui doivent s’acquitter de la prime annuelle moyenne la plus élevée, à 156 €/an. La raison principale : des logements plus grands à Nîmes qu’à Paris.

Assurance habitation

Du côté des régions, c’est la région PACA qui se place en tête du classement où assurer son logement coûte le plus cher : les assurés s’acquittent en moyenne d’une prime de 169 €/an.

Pour expliquer cette prime plus élevée, l’étude de LeLynx.fr met en avant un taux de sinistralité plus important, notamment dû aux intempéries plus fréquentes dans la région. Les primes particulièrement élevées dans les villes de Nice et Marseille participent aussi à placer la région en tête de liste. Elle est suivie à égalité par les régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie (166 €/an).

À l’inverse, les Bretons sont les plus chanceux puisque leur budget assurance habitation s’élève en moyenne à 142 €/an. Les régions Pays de la Loire et Normandie suivent la Bretagne avec des primes respectives de 146 €/an et 152 €/an.

Assurance habitation

Quels critères peuvent faire fluctuer le montant de la prime d’assurance ?

Ces différences dans le montant de la prime annuelle d’assurance habitation résultent notamment d’une série de critères. Parmi les principaux, citons la surface du logement. En moyenne, il faut compter 90 €/an pour un logement de 9 à 20m2, 123 €/an pour un logement de 40 à 50 m2 et plus de 250 €/an pour un logement de 100 à 150m2.

Il faut aussi prendre en compte la valeur des biens : au moment de souscrire le contrat, l’assuré doit évaluer le montant des biens à assurer dans le logement. Ainsi, un logement qui contient des meubles design et beaucoup de biens high-techs onéreux, donnera lieu à une prime d’autant plus élevée pour couvrir leur indemnisation en cas de sinistre. Par exemple, un appartement avec des biens évalués entre 15 000 et 30 000 € correspond en moyenne à une prime de 166 €. À l’inverse, pour une maison avec des biens évalués à plus de 60 000 €, l’assuré déboursera en moyenne 344 €/an pour se couvrir.

Autre critère, le statut de l’assuré : en tant que propriétaire, ce dernier s’acquitte d’une prime moyenne de 241 €/an s’il occupe le logement. En revanche, si ce même logement est en location, le locataire débourse en moyenne 132 €/an et le propriétaire doit compléter celle-ci avec une assurance PNO (Propriétaire Non-Occupant) à hauteur de 128 €/an en moyenne.

Quant au type de logement , il a lui aussi une incidence puisque la prime d’assurance pour un appartement s’élève à 132 €/an en moyenne contre 229 € par an pour une maison.

Enfin, certaines astuces telles la sécurisation du logement avec une alarme peuvent permettre de diminuer le montant de la prime d’assurance. Plusieurs assureurs récompensent ainsi cette initiative en abaissant le montant de leurs cotisations de 10 à 15 %, voire même en supprimant la franchise en cas de cambriolage.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Larmor-Plage : Seabird invente un filet de pêche biodégradable et compostable

Un filet de pêche biodégradable en mer et compostable, voilà une une innovation technologique qui fait beaucoup parler d'elle. La...

Des scènes de liesse à Belfast et à Glasgow pour célébrer le titre des Rangers

Des milliers de fans des Glasgow Rangers se sont rassemblés, bravant les mesures de tyrannie sanitaire, dans les rues...
- Publicité -