Surzur (56). L’entreprise PAPATE s’associe à l’Institut Curie pour lutter contre le cancer pédiatrique

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Le 15 Février, la journée internationale du cancer de l’enfant est l’occasion de mettre en lumière cet enjeu de santé publique afin de sensibiliser et de mobiliser autour de la lutte contre les cancers de l’enfant. A cette occasion, Papate, une entreprise bretonne de puériculture basée à Surzur, dans le 56 , s’engage à reverser 10% de son chiffre d’affaires à l’Institut Curie.

Chaque année en France, 2 500 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chez les enfants et adolescents. Plus de la moitié chez des enfants de moins de 5 ans. Malgré les progrès de la recherche, le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les enfants. Les cancers pédiatriques étant des cancers rares, ils nécessitent des travaux de recherche complexes, spécifiques et coûteux.

« Chez PAPATE, l’enfant est au cœur de nos préoccupations. Nous avons fait le choix d’une marque de puériculture engagée, dans le respect de l’environnement et de la santé des plus jeunes. Les acteurs classiques de la puériculture proposent majoritairement des vêtements en coton ou fibres synthétiques. Le coton utilisé est massivement traité avec des pesticides et des agents polluants. Après confection, ce coton est directement en contact avec la peau des enfants et des nouveaux nés. Les microparticules toxiques peuvent pénétrer dans leur organisme. Depuis le tout premier jour, nous nous appliquons à confectionner des produits utilisant du coton BIO, exempt de tout produit chimique et à proposer des produits sains et sans risques pour les plus petits » indiquent les gérants de l’entreprise pour qui il était normal de s’associer à l’Institut Curie.

L’entreprise qui propose vêtements et utilitaires pour bébés et enfants, a opté pour le référentiel sur le textile biologique GOTS. Il est la référence mondiale en terme d’évaluation des fibres biologiques. Le référentiel intègre les aspects sociaux et écologiques. Il repose sur une certification indépendante de toute la chaîne d’approvisionnement ce qui doit permettre de garantir la meilleure qualité de Coton pour les petits.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Nantes. La pandémie impacte le commerce du centre-ville

La fermeture de la maison de la presse Agora, place de l'Ecluse, mi-avril, rappelle s'il en était besoin qu'une...

Le président irlandais, M. Higgins, demande la fin de l’enseignement séparé en Irlande du Nord

Le président irlandais Michael D Higgins a déclaré que l'éducation séparée en Irlande du Nord ne peut plus être...

1 COMMENTAIRE

  1. Lire sur ce dramatique sujet , l’excellent livre du Dc . Christian Tal Schaller : « VACCINS : un génocide planétaire  »
    Les vaccins imposés aux enfants avant un an ( 11 en ce moment avant 3 mois ..) c’est à dire avant que leur immunité naturelle ne soit opérationnelle , est la 1ère cause des cancers
    chez les très jeunes enfants ..et de l’autisme ..!! et il y en de + en ° tous les ans depuis ces vaccinations obligatoires .
     » Il faut prévenir les hommes qu’ils sont en danger de mort …la science devient criminelle .. » = Albert Einstein .

Il n'est plus possible de commenter cet article.