Plonéour-Lanvern (29). Deux extra-européens aux assises pour tentative d’extorsion ayant entrainé la mort d’un toxicomane

A LA UNE

La cour d’assises du Finistère juge, à partir de ce mercredi et jusqu’au 12 février, deux individus (dont l’un est en fuite) pour tentative d’extorsion ayant entrainé la mort, en juillet 2018 à Plonéour-Lanvern. Derrière ce drame, deux immigrés sont mis en examen et seront donc jugés, sur fond de trafic de drogue.

Sur le banc des accusés, Ayoub Hatim, 32 ans, accusé de « complicité de tentative d’extorsion ayant entraîné la mort ». Il sera seul puisque Amine Zehri, dit « Kader », « Karim » ou encore « Yeux noirs », est en fuite, vraisemblablement au Maroc.

Le Télégramme raconte l’histoire qui a conduit à la mort de Guénaël D, quadragénaire, consommateur d’héroïne.

Le 18 juillet 2018, Guénaël D., 43 ans, se rend chez un jeune couple d’amis au lieu-dit Kergoulouarn, à Plonéour-Lanvern. Vers 21 h, le fournisseur d’héroïne du couple, Ayoub Hatim, arrive. Il voit Guénaël D. et en profite pour lui réclamer 150 €, pour une dette de stupéfiants. Le ton monte, Guénaël D. assurant ne devoir que 50 € à un certain « Karim ». Ayoub Hatim prend les clefs de voiture du quadragénaire, repart. Avant de revenir une demi-heure plus tard, accompagné de « Karim » qu’il appelle « Kader » ou « mon gros ».

Guénaël D. ressort et se dirige vers la voiture. Le passager sort et lui assène une « gifle puissante » le mettant KO. Le quadragénaire tombe à la renverse et son crâne heurte le sol. L’amie entend « deux bruits sourds ». Ayoub Hatim revient dans le logement, demande une bouteille d’eau qu’il déverse sur Guénaël D., adossé contre la palissade. Guénaël D. est inconscient. « Karim » intime au couple, sorti, de le conduire à l’hôpital.

Ayoub Hatim installe la victime dans la voiture du jeune homme. La jeune femme suit derrière, direction l’hôpital de Pont-l’Abbé. Ayoub Hatim et « Karim », eux, s’éclipsent. Au vu des blessures de Guénaël D., la décision est prise de le transporter, par Dragon 29, à La Cavale Blanche, à Brest. Il a un traumatisme crânien majeur, des fractures du crâne, un hématome au cerveau. Il est opéré dans la nuit mais décède le 20 juillet 2018, à 17 h 30.

Dans la foulée, des empreintes digitales conduisant à Amine Zehri ont été retrouvées, et ont permis le démantèlement d’un trafic de drogues important dans le pays bigouden, trafic qui a conduit trois individus (Amine Zehri, Mehdi Bouamrane,  Ayoub Hatim ), à écoper de 18 mois à 3 années de prison ferme.

Mais qui a dit que l’immigration était une chance pour la Bretagne ?

Crédit photo : Photo d’illustration tirée du film Trainspotting
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Valérie Pécresse sera la candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle 2022

Les résultats du second tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle sont tombés. La...

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

Articles liés