Nantes. Place Saint-Similien, la voiture d’un prêtre fracturée, des ornements et un calice volés

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Hier, 15 février, entre 14h et 15h30, la voiture d’un prêtre a été fracturée au coin de la rue de Bel Air et de la place Saint-Similien, à côté du calvaire. Trois valises contenant du matériel liturgique ont été volées, notamment un calice, une patène et des ornements liturgiques.

Parmi les ornements liturgiques traditionnels qui ont été emportés, un ornement noir et or complet – assez rare, le noir aux broderies d’argent est plus courant – un ornement doré, un calice, une patène, et des livres. Le bréviaire posé bien en évidence et d’autres matériels ont été ignorés. Comme souvent, le ou les voleurs ont brisé la petite vitre triangulaire située près du rétroviseur, côté trottoir.

« On se sent un peu violé », confie l’ecclésiastique, « d’autant que ce sont des objets sacrés ». Et on voit mal à qui les voleurs peuvent bien revendre les ornements religieux.

Ces dernières semaines, le quartier Viarme-Talensac, du tram au bas du marché de Talensac, et jusqu’au confluent des rues Bel Air et Bellamy est touché de plein fouet. « Je me suis rendu pour un rendez-vous chez un client rue de Savenay, je me suis absenté une demi-heure, à mon retour, ma voiture était fracturée et ma sacoche avec mon PC volée », se rappelle un agent immobilier de Rennes.

<iframe src= »https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1v8l895GVcvvh17P7BU4oFr_LBys8JQZr » width= »640″ height= »480″></iframe>

« Les vols à la roulotte sont monnaie courante le lundi après-midi et en semaine, dimanche compris, entre 11 h et 14 h, ainsi qu’en fin d’après-midi », relève une riveraine. « Ici, ma voiture a déjà été cassée trois ou quatre fois », relève un artisan peintre du quartier. « On ne laisse rien, mais ils cassent quand même ».

Pour les nantais, ne rien laisser dans sa voiture par crainte des vols est devenu un réflexe – mais ce n’est pas le cas pour des gens qui viennent d’autres villes où la délinquance du quotidien n’a pas encore atteint des sommets. « A Nantes, nous avons une délinquance record, et les délinquants sont vraiment maîtres de la ville. Nous avons appris à vivre avec, comme on vit en zone de guerre, mais ce n’est pas normal », confie, désabusé, un habitant du quartier.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières. Le point sur les données...

« A la bretonne ». L’association qui veut la réunification de la Bretagne…en excluant une partie des électeurs…

C'est ce qu'on appelle au minimum une faute politique. L’association « A la Bretonne ! », a décidé de convier une partie des candidats...

Zoom. Les 300 ans des pompiers de Nantes

Créés trois ans après le grand feu du Bouffay de 1718, les pompiers de Nantes interviennent au secours de la population depuis plus de...

Naoned : Plakennoù-straed nevez e brezhoneg

Un dornad a blakennoù-straed nevez e brezhoneg a zo bet staliet war enez Naoned ar sizhun dremenet gant servijoù an ti-kêr. Hiviziken e c'hello...