Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. Place Saint-Similien, la voiture d’un prêtre fracturée, des ornements et un calice volés

Hier, 15 février, entre 14h et 15h30, la voiture d’un prêtre a été fracturée au coin de la rue de Bel Air et de la place Saint-Similien, à côté du calvaire. Trois valises contenant du matériel liturgique ont été volées, notamment un calice, une patène et des ornements liturgiques.

Parmi les ornements liturgiques traditionnels qui ont été emportés, un ornement noir et or complet – assez rare, le noir aux broderies d’argent est plus courant – un ornement doré, un calice, une patène, et des livres. Le bréviaire posé bien en évidence et d’autres matériels ont été ignorés. Comme souvent, le ou les voleurs ont brisé la petite vitre triangulaire située près du rétroviseur, côté trottoir.

« On se sent un peu violé », confie l’ecclésiastique, « d’autant que ce sont des objets sacrés ». Et on voit mal à qui les voleurs peuvent bien revendre les ornements religieux.

Ces dernières semaines, le quartier Viarme-Talensac, du tram au bas du marché de Talensac, et jusqu’au confluent des rues Bel Air et Bellamy est touché de plein fouet. « Je me suis rendu pour un rendez-vous chez un client rue de Savenay, je me suis absenté une demi-heure, à mon retour, ma voiture était fracturée et ma sacoche avec mon PC volée », se rappelle un agent immobilier de Rennes.

<iframe src=”https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1v8l895GVcvvh17P7BU4oFr_LBys8JQZr” width=”640″ height=”480″></iframe>

« Les vols à la roulotte sont monnaie courante le lundi après-midi et en semaine, dimanche compris, entre 11 h et 14 h, ainsi qu’en fin d’après-midi », relève une riveraine. « Ici, ma voiture a déjà été cassée trois ou quatre fois », relève un artisan peintre du quartier. « On ne laisse rien, mais ils cassent quand même ».

Pour les nantais, ne rien laisser dans sa voiture par crainte des vols est devenu un réflexe – mais ce n’est pas le cas pour des gens qui viennent d’autres villes où la délinquance du quotidien n’a pas encore atteint des sommets. « A Nantes, nous avons une délinquance record, et les délinquants sont vraiment maîtres de la ville. Nous avons appris à vivre avec, comme on vit en zone de guerre, mais ce n’est pas normal », confie, désabusé, un habitant du quartier.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Nantes : Coups de feu en plein après-midi, deux suspects interpellés, l’un d’entre eux connu pour des dizaines de faits

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Un homme agressé au marteau par une bande de 15 personnes

Découvrir l'article

NANTES

Immigration à Nantes : la création du CRA divise les socialistes

Découvrir l'article

NANTES, Politique

« L’Europe ça suffit ». Au coeur de la conférence de Florian Philippot (Les Patriotes) à Nantes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, NANTES

Chevaliers. Une nouvelle exposition au musée d’Histoire de Nantes, dès le 19 octobre…avec une grande place faite aux « femmes chevaliers »…

Découvrir l'article

NANTES

Rixe au couteau à Nantes : un blessé grave et un suspect interpellé

Découvrir l'article

Insolite, NANTES

Musée Jules Verne à Nantes. Les gauchistes woke dénoncent ce projet

Découvrir l'article

NANTES, Politique

Florian PHILIPPOT, tête de liste aux Européennes, en meeting à NANTES, ce jeudi 23 mai 2024

Découvrir l'article

NANTES

Nantes. Un homme en Urgence absolue après avoir été renversé par le conducteur d’une Audi appartenant à un « cortège de mariage »

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, NANTES

La Nuit De l’Erdre révèle les 4 finalistes de son Tremplin !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky