La république des cabinets de conseils s’épanouit en Bretagne aussi

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Un temps, Maël de Calan s’était vu en grand homme de la droite bretonne, à la fois théoricien visionnaire et organisateur d’une future victoire électorale. Battu aux législatives de 2017 par une « marcheuse » novice, il ne disposait plus que de mandats locaux. Un peu justes au regard de ses ambitions. Il avait alors trouvé à se recaser comme associate partner au sein du grand cabinet international de conseil en stratégie McKinsey.

Et c’est ainsi qu’on l’a retrouvé récemment aux côtés d’Olivier Véran, ministre de la Santé, chargé de la « conduite stratégique de la vaccination » contre le covid-19. Coût de la prestation : 3,2 millions d’euros, puis 0,8 millions pour deux autres contrats. Avec quel résultat ? La vaccination ne se porte pas mieux que la droite bretonne. Véronique Louwagie, députée LR de l’Orne, a alors découvert que le ministère de la Santé avait en réalité passé au moins vingt-huit contrats de conseil avec différents cabinets depuis le mois de mars dernier !

Les collectivités locales bretonnes n’ont pas les moyens du ministère de la Santé. Mais cela n’empêche pas certaines d’entre elles de sous-traiter beaucoup de réflexions et de missions. Celles-ci, il est vrai, peuvent exiger des compétences relativement spécialisées. Parmi les marchés bientôt attribués figurent par exemple des « Études préalables à un aménagement urbain multisites » (Guipel) ou une « Élaboration d’un schéma de gestion durable du foncier économique de Saint-Brieuc Agglomération ».

À Nantes le pompon

Mais d’autres marchés recoupent nettement des missions pour lesquelles les conseillers municipaux ou départementaux ont en principe été élus : « Mission d’Accompagnement à la définition du projet culturel et artistique de la ville de Le Rheu ». « Assistance à maîtrise d’ouvrage pour la mise en place de la Convention Territoriale Globale » (Communauté de communes Au Pays de la Roche aux Fées). « Étude missions-moyens pour la ville de Saint-Brieuc »… Dans certains cas, les missions paraissent faire double emploi avec des services existants, comme un « Accompagnement stratégique et technique pour le projet GRC & marketing relationnel » (Comité du tourisme breton). Certaines enfin, semblent carrément fumeuses, telle la « Sensibilisation et formation par les neurosciences » (département d’Ille-et-Vilaine).

Mais le champion du recours aux cabinets de conseil en Bretagne, incontestablement, c’est Nantes. La ville ou la métropole recherchent en ce moment des prestataires sur les thèmes suivants, entre autres : « Retour d’expérience sur la gestion de la crise sanitaire ‘covid 19’ par les collectivités ». « Étude stratégique usagers sur la politique publique de l’eau de Nantes Métropole ». « Mise en place d’un dispositif éditorial global d’information transmedia ». « Accompagnement à l’élaboration du Pacte de citoyenneté métropolitaine ».

Tous sujets aussi indispensables que budgétivores, bien entendu.

Illustration : image Pixabay par geralt, licence Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

États-Unis. Un influenceur deux fois vacciné contamine 60 personnes avec le variant Delta

Un week-end festif à Los Angeles s'est finalement transformé en cluster de Covid-19. À l'origine de la contamination touchant des dizaines de personnes, un...

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...

Nantes. Quelques conseils pour trouver un logement avec un budget étudiant

Plus de 50 000 étudiants de tout horizon viennent chaque année étudier à Nantes, ce qui en fait la 5e ville universitaire de France. Plus...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et la mortalité sont, à l’été...