Nantes. Deux violentes agressions à l’établissement pour mineurs d’Orvault

A LA UNE

Immigration clandestine : les voyants sont au rouge

La Police aux frontières a récemment communiqué au Figaro le nombre d’arrestations et de refoulements d’étrangers en situation irrégulière...

Éric Roussel : « François Mitterrand n’a jamais renié ses engagements passés » [Interview]

« François Mitterrand, de l'intime au politique » sortira en version poche, dans la collection Tempus (Perrin) ce 22...

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté...

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Un mineur de l’établissement pour mineurs (EPM) d’Orvault emmené en promenade a violemment agressé un surveillant le 24 février dernier. Une autre surveillante a été agressée le 25 février par un détenu.

Une jeune « terreur de la détention »

Le premier agresseur est une jeune « terreur de la détention », passé par cinq centres de la région parisienne où chacun de ses déplacements imposait une équipe de sécurité. Profitant d’une sortie pour faire du sport, il a été dans une autre cellule pour y cracher sur un détenu. Ramené dans sa cellule, il a craché au visage d’un surveillant et lui a donné un coup de poing au visage, puis a tenté de l’étrangler et lui a donné un autre coup au front.

Ce jeudi matin, après que les surveillants aient débrayé deux heures pour dire leur « mal-être » et demander le déplacement immédiat du jeune agresseur dans un établissement plus sécurisé répondant mieux à son profil – il n’a pourtant que 17 ans – une surveillante a reçu un coup de poing à la mâchoire en tentant de calmer un jeune délinquant qui a insulté une éducatrice, après qu’elle lui ait fait une réflexion.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Règlements de comptes à Nantes : un jeune homme tabassé et une chambre d’hôtel saccagée

La délinquance liée aux trafics de drogue continue à faire parler d'elle à Nantes, avec deux affaires en apparence...

départementales. L’Avenir français présente des candidats en Loire-Atlantique

L'Avenir Français, un mouvement composé de cadres de Debout la France qui ont quitté le parti de Nicolas Dupont-Aignan...