Prisons bretonnes : violente agression à Rennes, mutinerie à Lorient

A LA UNE

Immigration clandestine : les voyants sont au rouge

La Police aux frontières a récemment communiqué au Figaro le nombre d’arrestations et de refoulements d’étrangers en situation irrégulière...

Éric Roussel : « François Mitterrand n’a jamais renié ses engagements passés » [Interview]

« François Mitterrand, de l'intime au politique » sortira en version poche, dans la collection Tempus (Perrin) ce 22...

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté...

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Le 7 février dernier, un détenu, connu pour des agressions à l’encontre du personnel pénitentiaire, a récidivé alors qu’il recevait des bonbons, et a violemment agressé deux agents pénitentiaires, dont une femme.

« Alors que ce détenu se manifestait pour recevoir ses bonbons la surveillante a subi une lourde et lâche agression de ce « patient » En effet, dès l’ouverture de sa cellule l’agresseur a violemment poussé notre collègue dans le meuble de rangement, ce qui a provoqué des blessures au crâne et des saignements abondants. Le collègue présent subira également les foudres du détenu. En effet il a été accueilli à coups de poings et présente des lésions au visage et au cou. Son sacrifice physique permettra d’exfiltrer la surveillante puis de refermer la cellule », écrit FO Pénitentiaire dans un communiqué.

Le détenu s’est aussi attaqué à l’équipe de surveillants qui l’a conduit au quartier disciplinaire.

Par ailleurs le 16 février dernier vers 17h un détenu de Lorient-Ploemeur qui demande son transfert et ne l’obtient pas refuse de réintégrer sa cellule et se mutine, en montant sur le toit d’un mirador. Il n’en sera descendu que par les ERIS, le GIGN de la pénitentiaire, qui intervient contre les mutineries et autres situations exceptionnelles en détention (prises d’otage…). La section locale FO-Pénitentiaire demande la pose de barbelés concertinas sur le toit de ladite guérite et « le transfert de la personne détenue très loin de son lieu de villégiature souhaité ».

Par ailleurs cette prison connaît un problème récurrent de projections vers l’intérieur, avec notamment des armes découvertes : « une barre de fer de 46 cm de long sur 2 cm de large avec une extrémité taillée comme un couteau », le 14 janvier dernier, « des téléphones portables ainsi que des douilles de clé à cliquet » le 17 janvier dernier, ou encore des « téléphones et de la résine de cannabis » le 19 janvier, selon un communiqué FO Pénitentiaire.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Santé. Une étude révèle l’existence de plus de 500 gènes communs à l’anxiété et à la dépression

De nouveaux travaux scientifiques viennent de permettre l'identification de plus de 500 gènes qui influencent à la fois la...

Technologies. Les hologrammes, un outil banalisé d’ici 2030 ? [Vidéo]

La généralisation des hologrammes pourrait être la révolution technologique de la décennie à venir dans notre société. Si leur...