Une étude universitaire démontre la discrimination du Vlaams Belang sur la chaîne publique flamande (VRT)

A LA UNE

Quatre professeurs de l’Universiteit Antwerpen et de la Vrije Universiteit Brussel ont publié une étude universitaire démontrant la discrimination dont fait l’objet le Vlaams Belang sur la chaîne publique flamande (VRT) tout en indiquant qu’il n y avait aucun soucis…

La VUB et l’université d’Anvers ont mesuré notamment les temps de parole des représentants de partis politiques dans les journaux télévisés flamands entre 2013 et 2019. « Il n’y a pas de sur- ou sous-représentation de certains acteurs politiques dans l’offre d’information de la VRT » peut-on lire en conclusion du rapport...alors que les chiffres parlent d’eux mêmes…et que le Vlaams Belang, malgré ses résultats électoraux, apparait clairement sous représenté.

Cela fait pourtant longtemps que le Vlaams Belang dénonce cette inégalité. Ce vide est maintenant comblé par un rapport académique de plus de 100 pages. Les chercheurs se sont appuyés, entre autres, sur le matériel de l’Electronic News Archive qui contient tous les programmes d’information télévisée de la VRT et de la VTM de 2003 à 2019. Des journalistes de la VRT et un panel représentatif de 48 téléspectateurs ont également été interrogés via des entretiens approfondis.

« Le Vlaams Belang plaide donc pour un meilleur équilibre dans la politique d’invitation dans les programmes d’information. Nous n’avons pas besoin d’une balance de pharmacien pour peser les équilibres et nous ne demandons certainement pas de traitement préférentiel. Tout ce que nous demandons, c’est une égalité de traitement qui respecte les importances politiques réelles. Il est temps que la VRT soit enfin le reflet de la société. Après tout, les électeurs du Vlaams Belang paient également pour le financement de la VRT. En ce qui concerne la présence d’invités politiques dans les programmes de divertissement de la VRT, le Vlaams Belang demande l’interdiction de la présence des politiciens purement et simplement, sur le modèle néerlandais » indique le parti nationaliste flamand dans un communiqué.

« Pour ce qui qui est des médias francophones, le Vlaams Belang ne peut que constater que le cordon sanitaire médiatique est total. Le travail parlementaire du Vlaams Belang n’y est jamais évoqué et les seules émissions qui traitent de notre formation politique sont diffamatoires et honteusement partiales. La soi-disant «Fédération Wallonie-Bruxelles» est un ilot de résistance du soviétisme en Europe. Une bizarrerie totalitaire à comparer à la Biélorussie »

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés