SNCF. Sur la ligne Nantes – Angers, des allogènes sèment le désordre dans le train

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

La délinquance causée par des extra-européens ne se limite pas à empoisonner le quotidien des habitants du centre-ville de Nantes, ou des quartiers périphériques quand ils s’adonnent aux cambriolages et aux vols roulotte, maintenant que les bars et restaurants sont fermés, et qu’il y a le couvre-feu. Parfois, ils prennent le train.

Menaces de mort 

Le jeudi 4 mars la police a dû intervenir en gare d’Angers pour descendre du train deux personnes sans domicile fixe connu, d’origine extra-européenne, qui ont pris le train à Nantes. Sans billet bien sûr, ils ont refusé le contrôle et injurié les contrôleurs, puis les ont menacés de mort. Ils ne portaient pas de masque  non plus.

Fortement alcoolisés, ils s’en sont aussi pris aux policiers angevins ; l’un d’eux s’est présenté comme mineur, l’autre a 21 ans. Le majeur sera jugé à Angers le 21 septembre prochain – l’on aura l’occasion de constater si la justice angevine est plus – ou moins – laxiste que les juges nantais. L’autre est convoqué devant un juge pour enfants – autant dire qu’il encourt une peine minime.

« C’est bon, vous pouvez rentrer chez vous »

Un laxisme judiciaire proverbial à Nantes, mais qui interroge. Un de nos lecteurs nous écrit : « il y a eu récemment deux poubelles brûlées non loin de chez moi, et ils ont interpellé un jeune homme du coin pour cet incendie, qui a reconnu les faits. Il est convoqué au tribunal, s’y rend tout contrit, et puis un gars lui tend une feuille en lui disant de signer en bas. Il signe, et demande quand est-ce qu’il passe en jugement. C’est bon, vous pouvez rentrer chez vous, s’entend-il répondre ». Est-ce ce qu’on appelle un rappel à la loi ?

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...