Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?

Faut-il limiter les naissances pour sauvegarder l’existence humaine ? En un siècle, le nombre d’Hommes vivant sur la planète est passé de 1,8 milliard à 7,8 milliards. Malgré une augmentation nette de la population mondiale de 215 000 personnes par jour, les dirigeants politiques continuent soigneusement d’éviter la problématique de la démographie, pourtant au cœur des questions environnementales.

Face à ce tabou, Didier Barthès, porte-parole de l’association « Démographie responsable« , tire la sonnette d’alarme. N’est-il pas trop tard pour agir ? Le mode de vie des plus riches est-il un problème ? L’Afrique, souvent pointée du doigt, est-elle une bombe à retardement ? En incitant à limiter la natalité, l’invité de « Politique & Eco » milite pour la stabilisation de la population humaine et sa diminution sur le long terme. Une démarche qui pourrait choquer mais qui mérite l’attention de tous…

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. très intéressant
    pour moi , pauvre péquin , heureusement perdu dans la France périphérique , il ne fait aucun doute depuis longtemps que les humains sont trop nombreux sur terre ; même dans les pays européens où la natalité est faible.
    c’est là que l’on voit les limites de l’intelligence humaine incapable de voir venir et prévenir la catastrophe , à part quelque uns qui ont le tord de dire la vérité trop tôt , jusqu’au moment où ça devient une évidence .

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !