Allemagne. Recul de l’AfD lors de deux élections régionales : Jürgen Elsässer estime que le seul espoir réside dans la résistance extraparlementaire.

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Ce dimanche 14 mars 2021, les électeurs de deux États allemands voisins de l’Alsace, le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie-Palatinat, ont été appelés aux urnes afin d’élire leur parlement respectif. Les habitants de Hesse, un État du sud du pays, ont pris part aux élections municipales.

Bade-Wurtemberg 

Le Bade-Wurtemberg est un État prospère du sud de l’Allemagne dirigé par Winfried Kretschmann, un ministre-président écologiste (Bündnis 90/Die Grünen) à la tête d’une coalition regroupant son parti et les démocrates-chrétiens de la CDU, le parti de la chancelière fédérale Angela Merkel.

Les écologistes, premiers, améliorent leur score de 2,3 points par rapport au scrutin de 2016 et atteignent les 32,6 %. Leur partenaire de coalition, la CDU, chute de 2,9 points, et tombe à 24,1 %. Les patriotes de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) reculent de 5,4 points et sont à 9,7 %. Les électeurs qui ont quitté l’AfD se sont principalement réfugiés dans l’abstention. L’AfD attire deux fois plus d’hommes que de femmes et est surreprésentée parmi les ouvriers et les personnes âgées de 30 à 60 ans. Les libéraux du FDP progressent et atteignent les 10,5 %. Ils attirent les voix d’électeurs opposés à une alliance avec la gauche, alors que la coalition regroupant les écologistes et la CDU sera probablement reconduite.

Rhénanie-Palatinat 

En Rhénanie-Palatinat, gouvernée par une coalition regroupant les sociaux-démocrates, les libéraux et les écologistes et dont la ministre-présidente Malu Dreyer est sociale-démocrate, les sociaux-démocrates du SPD restent le premier parti avec 35,7 %, soit -0,5 point. Les démocrates-chrétiens de la CDU reculent de 4,1 points et tombent à 27,7 %. Les patriotes de l’AfD chutent à 8,3 %, soit – 4,3 points. Les écologistes progressent de 4 points et atteignent 9,3 %. Les électeurs libres, une formation conservatrice favorable au localisme et à la démocratie directe, augmentent de 3,2 points et atteignent les 5,4 %. 

Municipales en Hesse 

Lors des élections municipales en Hesse, les écologistes progressent fortement, passant de 11,3 % à 19,4 %. Les démocrates-chrétiens de la CDU reculent légèrement et obtiennent 28,2 %. Les sociaux-démocrates du SPD perdent 5,2 points et sont à 23,3 %. L’AfD tombe de 11,9  %  à 8,1%.

À Francfort-sur-le-Main, Darmstadt, Kassel et Gießen, les écologistes arrivent premiers.

Commentaires 

Le rédacteur en chef du magazine patriotique Compact, qui tire à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires, Jürgen Elsässer, rejette la faute du recul de l’AfD sur le co-président de ce parti Jörg Meuthen, qui attaque les nationalistes au sein du parti : alors que l’AfD est le seul parti anti-lockdown dans la crise du coronavirus et bénéficie ainsi d’une visibilité élevée, l’action de Meuthen a rendu l’AfD à peine différenciable du parti libéral FDP.

Elsässer estime que le seul espoir pour les patriotes réside dans la résistance extraparlementaire, afin de faire reculer, voire tomber le régime. Selon lui, les manifestations à venir pour la démocratie, la liberté d’expression et contre les mesures excessives dans le cadre de la gestion du coronavirus, à Kassel le 20 mars 2021, à Stuttgart le 3 avril et à Pâques dans le Neckar sont importantes.

(Vergesst die Wahlen! Kommentar zu den Ergebnissen in BaWü und Rheinland-Pfalz › COMPACT (compact-online.de))

(dup- Home – Freie Bürger Kassel (freiebuergerkassel.de))

Lionel Baland

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Allemagne. La mort des petits commerces

Selon certaines estimations, un quart des boutiques pourraient disparaître des rues allemandes au cours des dix prochaines années, en particulier les entreprises familiales dans...

Allemagne. Des affrontements lors de manifestations contre les mesures de confinement [Vidéo]

La tension est forte en Allemagne en raison des mesures de confinement imposées par le gouvernement. Le week-end dernier, une manifestation a donné lieu...

Philippe Valode : « Le Troisième Reich a eu deux chefs successifs : Hitler, puis Dönitz » [Interview]

Dès le lendemain du suicide d'Hitler, le 30 avril 1945, et jusqu'au 23 mai 1945, l'amiral Karl Dönitz est le dirigeant suprême du Reich...