Pour ou contre le passeport vaccinal : l’enquête qui dérange

Du 17 février au 7 mars 2021, le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) a organisé, à la demande et au profit du gouvernement une grande consultation en ligne autour de la question :  » Que pensez-vous du passeport vaccinal ? « .

110 507 participants se sont prononcés. Les résultats sont clairs et riches d’enseignement pour l’avenir.

1 – Des résultats clairs :

72,7% des sondés se disent défavorables (5,6%) ou très défavorables (67,1%) à ce passeport vaccinal invoquant principalement l’atteinte aux libertés privées, l’efficacité et la sûreté non prouvées des vaccins, la discrimination entre les citoyens.

2% ont une opinion mitigée

25,3%  se déclarent favorables (5,1%) ou très favorables (20,2%) au passeport vaccinal pour rouvrir les lieux fermés, voyager à nouveau, retrouver la liberté

2 – Conséquences à attendre de ces résultats

L’établissement d’un passeport en France est donc politiquement délicat pour l’exécutif qui va tenter de faire passer son projet «quoiqu’il en coûte». Sans être devin, on peut tout de même prévoir qu’il va faire effort dans deux directions.

 21 – Il va tenter de faire évoluer l’opinion publique par des campagnes massives et insistantes menées, dans la durée, par les médias complices avec:

– Le chantage plus ou moins subtil à la réouverture des lieux fermés, à la remise en liberté des citoyens et à  l’autorisation de voyager,

– Une communication visant à rassurer la population sur la sécurité du vaccin (en occultant purement et simplement toute mention des effets secondaire et en insistant sur son efficacité présumée et sur une balance bénéfice-risque présumée, elle aussi, largement favorable).

22 – Il va tenter de faire passer par les Institutions Européennes, qui n’ont pourtant aucune compétence en matière de santé, ce qui est politiquement risqué de faire passer en national.*

Conclusion 1 : Regardez bien vos télévisions, écoutez la communication gouvernementale et vous verrez que ce que j’écris ci dessus va se réaliser.

Conclusion 2 : Il n’est pas impossible que le parti au pouvoir paye cher , dans les élections à venir son jusqu’au boutisme vaccinal, surtout si celui n’a pas, comme en Israël ou aux Émirats Arabes Unis, les résultats merveilleux que Big Pharma, les médias et les politiques lui prêtent.

Rappel : Le 19 décembre, au démarrage de la vaccination, Israël comptait en moyenne sur les 7 derniers jours 13 décès par jour.  Le 18 mars, avec 60% de sa population vaccinée Israël compte en moyenne sur les 7 derniers jours 15 décès par jour soit  + 15%…

Le 23 décembre 2020,  au démarrage de leur campagne vaccinale, les Émirats Arabes Unis n’avaient, en moyenne sur les 7 derniers jours que 3 décès par jour, autant dire rien. Aujourd’hui, deuxième pays le plus vacciné au monde après Israël, Les Émirats comptent 8 décès par jour en moyenne sur les 7 derniers jours soit un presque triplement du nombre de  ses décès.

Big Pharma, l’exécutif et les médias vont devoir faire fort pour me convaincre de l’efficacité des vaccins toujours expérimentaux mis sur le marché dans une trop grande précipitation.

Général (2s) Dominique Delawarde

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

4 réponses

  1. Ne nous inquiétons pas trop.

    Quand on voit la difficulté à mettre en place la vaccination, on est autorisé à penser que le passeport vaccinal n’est pas pour demain, surtout si l’Europe s’en mêle. Et elle ne laissera pas passer une si belle occasion….

    Mais il a déjà commencer à coûter même si, dans l’immédiat, il ne servira à rien car personne n’a aucune idée de la durée de protection d’aucun des vaccins.

  2. Merci beaucoup pour cet article sur un sujet crucial. Le but étant sans doute plus politique, au sens large, que sanitaire : cela vise à saper la démocratie au final beaucoup plus qu’à faire faire du profit à Big pharma ( si tant est que le vaccin serve principalement à faire du fric…)Est-ce que les décisions du CONSEIL DE L’EUROPE ( différent de l’UE) du 27-01-2021, déclarant illégales la vaccination obligatoire, la pression au travail et la discrimination liée à la vaccination sont passées inaperçues des internautes ? Ou bien est-ce qu’elles ‘e sont pas d’un grand secours ???

  3. C’est vraiment exagéré. On est supposé être dans un pays libre, n’est-ce pas?????????????????

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !