Islamisme. A qui profite le djihad ? La réponse avec Xavier Raufer

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Ce 25 mars sort le livre « A qui profite le djihad ? » signé du criminologue Xavier Raufer, et édité par les éditons du Cerf.

Le terrorisme serait-il le seul crime qui ne profite à personne ? La mondialisation aurait-elle aboli l’instrumentalisation dont il était hier l’objet ? La nébuleuse qu’il forme au Proche-Orient, dans le Caucase, en Asie, en Afrique, en Europe, pourrait-elle fonctionner sans alliance ou sans assistance ? Et le djihad ne se prête-t-il pas à masquer des rapports de force classiques, des conflits récurrents ?

C’est le rôle des États qui emploient la terreur comme une arme d’agression ou de dissuasion que révèle ce livre fondé sur des documents inédits émanant des services secrets. Décryptant les faits passés, les risques futurs et les menaces actuelles, Xavier Raufer montre en quoi nous restons démunis : nous ressassons ce que nous croyons savoir là où il nous faudrait décrypter ce que nous ignorons.

Pour évoquer un livre qui s’avère fondamental pour comprendre ce qui se cache derrière le djihad et le terrorisme islamiste, nous avons interrogé Xavier Raufer, dans un entretien à écouter ci-dessous.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

2 Commentaires

  1. Hillary Clinton a fait d’intrigantes révélations dans son livre « Hard choices » (Choix difficiles), dans lequel elle dévoile que l’administration américaine a créé DAESH. Elle y déclare, notamment, que « l’organisation terroriste DAESH a été créée dans le but de procéder à un nouveau partage dans la région du Moyen-Orient », affirmant qu’une coordination a eu lieu à ce sujet entre Washington et les Frères musulmans pour créer cet « État » dans le Sinaï.Madame Clinton a également affirmé dans ses « mémoires » : « Nous avons infiltré la guerre en Irak, en Libye, et en Syrie; tout allait pour le mieux, puis tout à coup, une révolution eût lieu en Egypte et tout a changé en 72 heures. »Elle poursuit et ajoute : « nous étions d’accord avec les Frères musulmans en Egypte pour annoncer l’Etat islamique dans le Sinaï et le remettre entre les mains du Hamas et une partie à Israël pour la protéger, adjoindre Halayeb et Challatine au Soudan, et ouvrir les frontières libyennes du côté de Salloum. Il était même question d’annoncer la naissance de l’Etat islamique le 5 Juillet 2013, et on attendait l’annonce pour reconnaître, nous et l’Europe, ce nouvel Etat. » Ce livre, méconnu du grand public, renferme pourtant d’importantes révélations, relevant auparavant du « Top Secret », ainsi que des décisions politiques d’une extrême sensibilité au sujet des interventions américaines dans le monde. Le site d’information Wikileaks a compilé les e-mails du serveur privé de l’ancienne Secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton.
     Nous pouvons lire dans un mail concernant le prétendu programme nucléaire iranien : « La meilleure façon d’aider Israël à faire face à la capacité nucléaire croissante de l’Iran est d’aider le peuple syrien à renverser le régime de Bachar al-Assad. »
    « Lorsqu’Assad sera parti et que l’Iran ne sera plus capable de menacer Israël à travers ses affidés, il sera possible pour les États-Unis et Israël de s’accorder sur les lignes rouges à partir desquelles on jugera que le programme iranien a atteint un seuil inacceptable. Faire tomber Assad ne serait pas seulement une immense aubaine pour la sécurité d’Israël, cela soulagerait également sa crainte compréhensible de perdre son monopole nucléaire », divulgue par ailleurs Hillary Clinton, avant de conclure :« Washington devrait commencer par exprimer sa propension à travailler avec des alliés régionaux tels que la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar pour organiser, entraîner et armer des forces rebelles syriennes », en allusion aux terroristes sanguinaires de Syrie !

  2. C’est absolument effarant, dans la mesure oú Joe Biden ancien vice-président de B. Obama – et maintenant président des USA, dans les conditions que nous savons, n’a pas
    attendu longtemps pour commencer à bombarder la Syrie – dans quel but? Il faut savoir que Daesh a été créé avec l’aide de B. Obama sous sa présidence!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

I-Média n°346 – Attentat de Rambouillet : minimisation et islamo-gauchisme

I-Média n°346 – Attentat de Rambouillet : minimisation et islamo-gauchisme https://www.youtube.com/watch?v=Cj6DEIs8wJw Sommaire ⬇️ 01:13​ L’image de la semaine Un journaliste candidat du Rassemblement national, c’est peu...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique, avec un taux de chômage...

Islamisme. Bangladesh : les justiciers du Prophète

En octobre dernier, 80.000 personnes se sont rassemblées à Dacca, la capitale du Bangladesh, pour protester contre les caricatures de Mahomet et brûler des...

Le Bangladesh, future plaque tournante pour les djihadistes ?

De violentes manifestations au Bangladesh, qui seraient le fait de militants du groupe Hefazat-e-Islam, ont fait 12 morts lors de la visite de deux...