Saint-Nazaire : le Rassemblement National présente ses candidats pour le 1er canton

Après le 2nd canton, où Gauthier Bouchet et Nicole Pétrel sont candidats pour le Rassemblement National (RN) dans le canton de Philippe Grosvalet, président socialiste du conseil général de Loire-Atlantique, le RN a investi Corentin Régent et Anne Trividic dans le 1er canton.

« Corentin Regent, âgé de 21 ans, est livreur, après une formation de menuisier. Anne Trividic, âgée de 63 ans, est fabricante de bijoux, retraitée », annonce le communiqué du RN dans l’agglomération nazairienne qui rappelle qu’il y a six ans, son binôme avait obtenu 18% et « est confiant dans le fait d’accéder enfin au second tour dans ce canton », qui n’est constitué que d’une partie de la commune de Saint-Nazaire non incluse dans le second canton, et est peuplé de 49.216 habitants en 2018.

Alors que l’incertitude demeure sur la tenue des élections en juin – le conseil scientifique estime que « l’état de la pandémie en juin 2021 est difficile à anticiper », autrement dit qu’il n’en sait rien, et s’est défaussé pour la décision sur les autorités politiques tandis que des élus de la majorité plaident pour le report en 2022 ou en septembre 2021 – le RN a décidé de lancer sa campagne.

Reportées ou non, les élections régionales et départementales s’annoncent catastrophiques pour LREM et ses alliés, même s’ils ont déjà dégaîné les promesses démagogiques, comme une aide de 1000 € pour les jeunes dans la région Hauts-de-France, ou les alliances politiciennes avec la droite ou la gauche pour appuyer les exécutifs régionaux sortants, même s’ils s’opposent frontalement au gouvernement.

Le RN a en revanche le vent en poupe, notamment aux régionales et surtout dans trois régions. En PACA (Provence, Alpes, Cotes d’Azur) le RN serait en tête du premier tour quelle que soient la configuration ou les alliances entre les autres candidats. La situation est assez semblable dans les Hauts-de-France (Nord, Picardie) et Occitanie (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon) où le RN est en tête et où la stratégie du Front républicain – le retrait de la liste la moins bien placée en cas de risque de victoire du RN aux régionales – se fissure, même au sein de LREM – qui risque fort d’être en queue de peloton derrière les partis de droite et de gauche classiques.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !