EELV fait polémique à Poitiers. Ces villes et métropoles sous la coupe d’élus ultra minoritaires

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La polémique autour de la baisse des subventions à des aéroclubs locaux, validée par la maire écologiste de Poitiers qui avait déclaré que « l’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants » appelle un rappel sur ces métropoles, grandes villes, et collectivités, dirigées par des élus qui, si l’on y regarde de plus près, sont ultra minoritaires y compris électoralement.

Nous avions déjà rédigé un article démontrant que l’Assemblée nationale actuelle n’avait pas de légitimité populaire, puisqu’élue par une minorité d’électeurs Français (et ce sont pourtant ces gens qui votent les lois qui s’appliquent à tous aujourd’hui…). Voici la même analyse, pour les principales villes et métropoles Françaises, dans lesquelles concrètement aujourd’hui, des décisions sont prises au nom de minorités idéologiques puis subies par tous les habitants. Sans compter les dérives en matière de subventions..pour ne citer que ce sujet qui appelle fréquemment la vigilance des associations de contribuables.

Pour Poitiers, qui n’est que la 49ème commune de France démographiquement parlant, et qui est donc gérée par un maire EELV (parti dont beaucoup se demandent ce qu’il a encore à voir avec l’écologie réelle), la commune compte plus de 88 000 habitants, pour 43 000 inscrits sur les listes électorales. Aux dernières municipales de 2020, Léonore Moncond’huy a été élue maire avec …5995 suffrages, c’est à dire avec l’appui de 13% des électeurs. Vu comme ça, cela apparait choquant. On peut certes se dire que les électeurs n’avaient qu’à se déplacer pour les élections, il n’empêche que des élus se sentent pousser des ailes, et investis de missions quasi religieuses dans leurs commune, avec l’appui seulement de 13% du corps électoral, cela pose clairement question en matière démocratique.

Mais Léonore Moncond’huy n’est pas la seule dans ce cas, regardons plutôt les 10 communes les plus peuplées de France, Paris et Marseille exceptés car le calcul sur les arrondissements rend plus compliqué la présentation que nous vous faisons ci-dessous (même si, pour les deux principales villes françaises là encore, les deux édiles en place l’ont été avec le soutien d’une petite minorité d’électeurs).

Mais commençons par Lyon, ces 518 000 habitants, ces 278 000 inscrits sur liste électorale et ces…53 000 voix pour la liste du maire (EELV là encore) Gregory Doucet, élu donc pas un lyonnais sur 10, par moins d’un électeur sur 5. Vous avez dit démocratie ?

Pour Toulouse, 479 000 habitants, 244461 électeurs, et 55826 voix pour M. Moudenc (LR) élu au deuxième tour par là encore, à peine 1 toulousain sur 5. Difficile ensuite de prétendre avoir une légitimité (mais ils sont prêts à tout pour…)

Pour Nice , 341 000 habitants, 215 000 inscrits sur les listes électorales, 34 000 voix pour Christian Estrosi (LR) au second tour. Un maire élu par 15,8% des électeurs donc….

Pour Nantes, 309 000 habitants, 190746 inscrits sur les listes électorales, 34 000 voix pour Johanna Rolland (PS). Là encore, la star locale du PS a été choisie par 18% du corps électoral nantais.

Pour Montpellier, 290 000 habitants, 153 000 inscrits, 24 000 voix pour M. Delefosse, maire élu par 15,5% de sa population inscrite sur les listes électorales.

Pour Strasbourg, 287 000 habitants, 143 000 inscrits, et 21 000 voix pour la liste de Jeanne Barseghian (EELV), celle qui fait voter des subventions pour une mosquée sous influence de la Turquie…

Pour Bordeaux, 252 000 âmes, 151 000 inscrits, 26 509 voix pour la liste de Pierre Hurnic (EELV) autre « écologiste » ayant profité d’une abstention énorme pour s’emparer d’une métropole qu’il veut façonner de son idéologie qui pèse…18% du corps électoral local.

Pour Lille, 232 000 âmes, 124 000 inscrits, et Martine Aubry (PS° réelue avec 15 389 voix, moins de 13% des Lillois habilités à voter.

Pour Rennes, 217 000 habitants, 116 000 inscrits, 23 352 votants pour la liste de Nathalie Appéré, symbole du règne pluri décennale du PS dans la capitale administrative de la Bretagne. Allez, avec pas loin de 20% des électeurs, Madame Appéré est la plus « légitime » des plus grandes métropoles françaises, c’est dire le fiasco démocratique…

Pour Reims enfin, 183 000 habitants, 98 000 inscrits et 19 000 voix pour la liste du maire, M. Robinet (LR). On frôle là aussi les 20% des inscrits pour le maire.

Regardez les élections dans vos communes. Le nombre d’habitants. Et interrogez vous ensuite sur la légitimité des institutions, dans ce qui ressemble tout de même plus à un hold up démocratique qu’autre chose. Un hold up permis à la fois car le vote blanc n’est toujours pas reconnu, mais aussi parce qu’avec de telles scores – et lorsque l’on connait les pouvoirs croissants des équipes municipales dans les métropoles – les élections devraient tout simplement être invalidées, parce que ne permettant pas justement de dégager une vraie majorité élue par les citoyens de la commune.

Soyez assuré que ceux ne sont pas les équipes municipales en place qui iront remettre le système « républicain » en question…hormis peut être lorsqu’elles passeront du côté de l’opposition municipale. Pourtant, il en va de la crédibilité des institutions en France (en ont elles encore seulement ?) mais aussi de la gestion de la vie quotidienne des citoyens, qui peuvent se retrouver pris en otage dans un tel système permettant à des idéologues de se draper d’une légitimité dans les urnes (qu’ils n’ont pourtant pas comme nous l’avons montré plus haut) pour mener à bien des politiques locales envers et contre tous…

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

7 Commentaires

  1. Ce qui prouve que la démocratie à la française n’ est qu’un leurre pour berner les cons d’ électeurs tout simplement !!

  2. Tous ces élus de la gauche écolos sont des extrémistes de la pire espèce , toujours a critiquer les autres mais qui ne supportent pas qu’eux le soit , ils imposent leurs dictats sans demander a quiconque si ça convient ou pas, les repas végan que nos enfants doivent se coltiner et si us les laissons faire ça va vite devenir de l’écolo-nazisme affublé de la penser anti colonialisme ou le blancs, cathos et français ne peut qu’être coupable ou responsable de s’être fait agresser , l’islamo gauchisme à la sauce écolo , plus dangereux qu’eux tu meurs !!!

  3. C’est marrant, sur Breizh info, on coupe un arbre, ou on refoule des oiseaux dans le Golfe, vous devenez les plus grand défenseur de la nature.
    Une maire écologiste, se bat contre les gaz à effet de serre, et paf ce sont de sales écolos illégitimes.
    Rarement vu une bande de branleurs pareil…

    • Voyons voir. Les GES issues d’activités humaines sur la planète se répartissent comme suit :
      en Chine : 29% … en Inde : 6,5% … en France : <1% (source : OCDE 2019)
      Or dans l'Accord de Paris de 2015, tout comme d'ailleurs Kyoto 1995 ou Copenhague 2009, l'Inde et la Chine ne sont pas soumises aux restrictions, écotaxes, bourses aux carbones, etc. L'Inde a signé pour une vague promesse d'augmenter ses émissions… moins vite que son PIB, qui fait du rattrapage…

      Et le plus drôle : selon le GIEC lui-même, la totalité des GES émis ne le sont par l'activité humaine qu'à une hauteur estimée à 20%… (le reste étant émis principalement par les océans…)

      On ne peut qu'en conclure que la "lutte contre les gaz à effet de serre" n'est qu'une escroquerie.
      Vous ne croyez quand même pas que c'est pour "sauver la planète" qu'on nous réduit la voiture et la viande ? alors que les Indiens et les Chinois s'occidentalisent par centaines de millions ? qu'on impose la taxe carbone aux industriels locaux, alors qu'on les laisse délocaliser dans des pays sans écotaxes ?
      Le secret de l'écologie, c'est tout simple : depuis les années 1970, elle est là pour rendre acceptable les mesures d'austérité, qui découlent du nouvel ordre économique planétaire (pétrodollar obligatoire, permettant aux Américains de liquider leurs dettes).
      Si on en fait des tonnes, sur la prétendue apocalypse, c'est justement pour couper court à tout débat sur la finalité du projet écolo (ça marche sur vous mieux que sur Mme Michu ! qu'importe si les Verts ne représentent que moins 20% des adultes ! qu'importe s'ils pourrissent la vie des hommes… puisqu'on sauve la planète !).
      L'apocalypse c'est surtout les pauvres Gilets jaunes victimes d'écotaxes, qui finissent gazés ou éborgnés — c'était pour sauver la planète, ou sauver le système ?
      Je vous l'accorde, la plupart des droitards n'ont pas compris qu'ils n'ont pas affaire à des 'hippies' ou des 'bobos' mais à bien pire. C'est l'oligarchie financière qui a besoin de l'écologie pour rendre l'austérité sympa et maintenir tout le monde en dépendance énergétique, sous divers prétextes pseudo-scientifiques, les bobos et hippies n'étant que les relais et les idiots utiles. L'Agenda 2030 a été concocté dans les think tanks. Le GIEC a été créé à l'initiative de Thatcher. Les ONG qui agitent les populations avec des méthodes de pros viennent toutes du monde anglo-saxon. Ce sont les banquiers centraux au cœur du système financier comme Mark Carney qui imposent le 'zéro-carbone', alors que le CO2 et les "GES" sont le résultat inévitable de la respiration ou… de la production d'énergie. Une fois qu'on perçoit tout ça on ne peut plus l'oublier.

    • Les écolos sont ce qu’il y a de pire sur l’échiquier électoral depuis l’origine des temps.
      Je déteste les islamistes, les communistes, les (national) socialistes mais tous ces salauds avaient au moins le mérite d’annoncer la couleur.
      Ces ordures de verts sont hypocrites et se font élire sur un programme de sauvetage des abeilles et de sanction des OGM, trompant atrocement leurs électeurs naïfs.
      Ils veulent la décadence, l’arrêt du nucléaire, la drogue, la pédérastie et l’immigration.
      Ce sont des HORREURS

  4. On n’avait bien compris que certains maires ( surtout les EELV) n’avaient été élus que grâce aux très forts taux d’abstention..Et ces nouveaux maires EELV- qui n’ont plus rien à voir avec la vraie écologie,et ils sont tous de gauches-,une fois élus ont voulu imposer leurs diktats,totalement contre notre société – ils sont tous pro-migrants,accepter tous les migrants et les répartir par milliers dans nos régions,et installer et favoriser l’Islamisme..et supprimer le Tour de France ,supprimer les sapins de Noèl sur nos places,supprimer des statues de personnages historiques..et ,j’y reviens, favoriser l’invasion de tous les migrants..( CF: le Herrou,de gauche, en Alpes maritimes qui a été blanchi suite à toutes les accusations aux tribunaux,alors qu’il accueille tous les migrants venant d’Italie,pour les transférer vers d’autres régions de notre pays…Les EELV n’ont rien à voir avec la véritable écologie..Ils sont nocifs et polluants..Et la vraie écologie n’est pas une politique de gauche,voire d’extrême gauche ( cf: les manifestants dans les rues,avec dredloks,et sarouels.

  5. Les élections durant la première république avaient aussi un fort taux d’abstention:
    1791: abstention comprise entre 60% et 90% selon les lieux (je ne connais pas le taux national)
    1792: abstention de 88%
    1795: abstention « très élevée »
    1797: abstention 77%, assemblée royaliste
    1798: abstention 80%, assemblée royaliste
    1799: abstention 88%, assemblée royaliste
    Fin des élections pour la première république: il faut sauver la république des électeurs!

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1791
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1792
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1795
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1797
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1798
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_fran%C3%A7aises_de_1799

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Elections régionales et départementales. Vers un nouveau record d’abstention pour un second tour ?

Le second tour des élections régionales et des élections départementales se déroule ce dimanche 27 juin. Après une participation très faible la semaine dernière,...

Grand Débat Régionales 2021 en Bretagne – Entre deux tours – France 3 Bretagne

Elections régionales en Bretagne. Agriculture, parc éolien, Caudan... Ce qu’il faut retenir du débat d'entre deux tours. Après l'accord entre Daniel Cueff ((Eco) et Loïg...

Plis électoraux non distribués aux régionales : le retour en grâce du boîtage ?

On a beau vivre à une époque où on envoie des voitures dans l'espace et des économies entières dans le décor, des plis électoraux...

Abstention record aux élections. Les Français ne veulent plus de vous ! [L’Agora]

Combien d’élections encore faudra-t-il encore pour que vous, messieurs et mesdames les élus de tous bords politiques, compreniez que les Français ne veulent PLUS...