Être citoyen c’est voter ! Appel à la révolte blanche ! [L’Agora]

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Depuis sa création, l’association Blanc C’est exprimé en 1989 a apporté la preuve, chiffres à l’appui, de l’importance qu’il y a,  pour la Démocratie, de la reconnaissance du vote blanc. Preuve qui s’est renforcée depuis la loi de 2014 qui a seulement séparé les votes nuls des votes blancs, sans donner valeur juridique de suffrage  exprimé à  cette expression.  

Loi qui, en fait, a eu les mêmes motivations que celles de son assimilation aux votes nuls… en 1852. À savoir, la volonté de Napoléon III, dans le cadre des mesures prises, « d’empêcher l’expression de l’opposition du moment et du peuple ! ». Après le vote de ladite loi de 2014, les abstentions ont repris leur essor.  

Depuis, lors de chaque scrutin, la défiance envers la classe politique s’est amplifiée avec l’augmentation des abstentions. 

Pour autant, malgré les manipulations — nez dans un visage — la réalité aujourd’hui apparaît. En effet si l’on soustrait les votes blancs des « suffrages exprimés qui donnent mandat »… il apparaît qu’une grande majorité des élus n’ont, en fait, ni légitimité ni crédibilité. Cela par rapport au nombre… des « Inscrits. »    

Plus grave, dès que scrutins passés, les électeurs — c’est le vote qui confère la qualité de Citoyen — n’ont toujours aucun moyen pour être écoutés, malgré leurs engagements de campagne, par « leurs élus au rabais » qui ont fait, pour de très nombreux, profession de ce qui est une mission. Pourtant conscients du besoin impérieux de réformes dont beaucoup les concernent, ils ne donnent jamais suite à celles présentées, entre autres, par l’association Blanc C’est exprimé depuis 1989 ! 

Aujourd’hui la France, appartenant au Club des « démocraties défaillantes », voit la rue devenir le théâtre de manifestations de plus en plus nombreuses, expression des mécontentements grandissants. Cela s’accompagnant d’une dangereuse montée de la violence qui mène on le sait, vers un régime sécuritaire, un pouvoir autoritaire. 

Le vote blanc ayant valeur juridique de suffrage exprimé est la réforme indispensable pour que les Français soient respectés et pour permettre de voir renaître la confiance dans les élus et faire renaître la Démocratie dans le Pays qui se targue d’en être le berceau. 

Comme indiqué depuis le début de la démarche, le vote blanc est « une épée de Damoclès » au-dessus de la tête des élus en cas de manquements. Seule voie démocratique pour permettre de voir de vraies réformes institutionnelles votées.

Souvent pour rejeter sa reconnaissance souvent est posée la question …« et après ? »  

Depuis des années l’association répond  à cette question. À partir du moment où, comme c’est le cas aujourd’hui, lors d’une élection le résultat ne donne aucune légitimité et crédibilité à la proposition par rapport au nombre des inscrits,  l’élection est annulée. 

Ce qui est fait aujourd’hui par décision de Justice administrative doit être inscrit dans la Loi électorale. (*)

Si cela ne change pas, les Pays totalitaires auront bientôt  un nouveau membre. Cela à cause de la violence qui s’imposera dans la rue et de la répression que cela entrainera… Il sera trop tard pour dire, « si j’avais su ! »

C’est pourquoi, devant l’irresponsabilité de tous les partis, de tous les politiciens professionnels, l’association « Blanc C’est exprimé » appellera pour les scrutins de 2021 et 2022 à « La Révolte blanche. » (**)

Gérard Gautier  

Ancien Conseiller régional de Bretagne. Président Mouvement « Blanc c’est exprimé ».

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Populations humaines : différences génétiques et controverses

Existe-t-il sujet scientifique plus sulfureux que celui des différences génétiques entre les populations humaines ? Dans cette émission, Floriane Jeannin...

La réouverture du château de Suscinio annoncée

Le pont-levis est baissé, le verrou levé, le passage sous le porche autorisé… Le Domaine de Suscinio rouvre ses...

2 Commentaires

  1. Le vote blanc est une expression ,celle du refus des candidats et de leur programme ; de ce faite au-dessus d’un certains taux de vote blanc, l’élection doit être annulé et on recommence tout a zéro.
    Cela évitera de ce retrouver avec des personnes élu avec moins du quart des inscrits sur les listes électoral comme a Paris notamment ou les habitants ont droit a un saccage de leur ville et de leur conditions de vie ainsi que dans d’autres grandes villes en France également.

  2. Bien sur que le vote blanc est un vote exprimé. C’est pour cela que notre dictature n’en tient pas compte et prône « votez utile » comme si le vote blanc était inutile.
    Beaucoup de pays annulent des élections à partir d’un certain pourcentage de votes blancs.
    En France, cela fait des décennies qu’on impose des candidats dont la grande majorité de la population ne veut pas. Aujourd’hui, ces candidats sont choisis par le système financier mondial et mondialiste (Macron en est un produit « chimiquement pur »).
    La population croit voter mais c’est une parodie de démocratie : Un président élu avec 14% des voix au 1er tour se croit plébiscité. Cela s’appelle une dictature avec une population muselée (ce qui, aujourd’hui, n’est plus seulement au figuré).
    Le comble, c’est que beaucoup de gens disent « c’est de la faute des français car ils l’on élu démocratiquement ».
    Les Gilets Jaunes avaient une bonne idée : celle de noter les candidats (sur Internet, à la mairie, …) de 0 à 20, et seuls ceux qui obtenaient plus que la moyenne avaient le droit de se présenter aux élections.
    Mais nous sommes en dictature … de moins en moins douce bien sûr,

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont remporté 30 sièges au Parlement...

Elections au Royaume-Uni. Les résultats en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles [MAJ]

Après la fermeture des bureaux de vote pour les élections locales en Grande-Bretagne, jeudi soir, le long dépouillement a commencé. Les résultats définitifs ne...

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas à ce « super Thursday...

Elections en Ecosse. Un sondage prédit une forte majorité pour les indépendantistes

Les partis PRO-INDEPENDANCE pourraient obtenir 80 sièges au Parlement écossais après le 6 mai, lors des élections, selon un récent sondage. Une enquête de...