Suède. Les Suédois de souche minoritaires en 2065, l’islam religion dominante à partir de 2100 ?

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Les Suédois de souche pourraient être minoritaires dans leur pays à l’horizon 2065 selon certaines projections. Tout comme l’islam pourrait devenir la religion majoritaire en Suède à partir de 2100.

Grand Remplacement en Suède : les autochtones minoritaires dans 45 ans ?

Les projections démographiques des prochaines décennies n’augurent rien de bon pour les peuples européens, menacés purement et simplement de disparition. La Suède n’échappe pas au phénomène. En 2019, une enquête publiée par Polémia se penchait sur la question et indiquait, entre autres, que la population étrangère en Suède depuis deux générations était passée de 20 % de la population totale en 2002 à 30 % en 2017.

Une dynamique de « Grand Remplacement » qui a été confirmée par un chercheur finlandais. Kyösti Tarvainen, professeur associé émérite en analyse des systèmes à l’université Aalto d’Helsinki, démontrait dans un bulletin publié en 2018 que, si le niveau actuel immigration devait se maintenir en Suède à l’avenir, les Suédois autochtones deviendront une minorité dans leur propre pays d’ici 45 ans, soit en 2065.

Selon les derniers chiffres accessibles, plus un tiers des résidents suédois sont désormais d’origine étrangère, tandis que le faible taux de fécondité parmi la population suédoise « de souche » tend à accélérer encore davantage cette bascule démographique.

Par ailleurs, selon le modèle de projection utilisé par le chercheur finlandais, il pourrait y avoir autant de musulmans que de Suédois autochtones en 2100.

88 % des immigrés étaient d’origine extra-européenne en 2019

En l’espace d’un demi-siècle, la Suède, l’un des pays les plus homogènes d’Europe jadis, a donc vu son visage radicalement changer. Et ce n’est qu’un début si l’on prend en compte les perspectives évoquées précédemment, lesquelles annoncent ainsi de multiples changements à venir pour la société suédoise. Avec une telle dynamique démographique, la culture de cette dernière pourrait donc à terme être remplacée par d’autres cultures extra-européennes. Ce qui ne serait pas sans ironie puisque la Suède est aussi réputée pour être l’un des pays européens les plus obsédés par le multiculturalisme. « On est puni par où l’on a péché »

Dans ces travaux, Kyösti Tarvainen indique que d’ici 2065, le nombre total de Suédois de souche aura diminué de quelques centaines de milliers par rapport aux chiffres actuels, pour atteindre environ 7 364 000, tandis que le nombre de musulmans (3 903 000 selon les prévisions) et de personnes nées à l’étranger ou de deux parents nés à l’étranger (3 791 000) aura considérablement augmenté par rapport aux niveaux actuels. L’étude met aussi en exergue la différence du taux de fécondité entre la population musulmane et non-musulmane en Suède : il est supérieur de près d’un point à l’avantage du premier groupe.

Enfin, le 13 avril 2021 cette fois, le chercheur finlandais écrivait dans le journal suédois Folkbladet qu’en 2019, 88 % des immigrés ayant gagné la Suède étaient des extra-européens. De plus, 52 % étaient musulmans. À titre de comparaison, Kyösti Tarvainen a rappelé qu’en 1975, les Finlandais voisins représentaient alors plus de 40 % de l’immigration vers la Suède avec une assimilation très facile à la société suédoise compte tenu de la proximité culturelle entre les deux peuples.

Malgré cette situation alarmante, le sujet est toujours un tabou en Suède, aveuglée par les injonctions du politiquement correct. Comme un air de déjà vu…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est un état de fait observable...

Rennes. Jeune fille de 15 ans victime d’un rite musulman : un imam et des Mahorais devant la justice

Un rite musulman qui tourne mal à Rennes : c'est une affaire plutôt « exotique » qui a été jugée le 16 mars. Les...

Eric Zemmour : « Pour les Français, les deux grands thèmes sont le Grand déclassement et le Grand remplacement. Notre pays est en danger...

Lors de son débat avec la Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques depuis 2020, Amélie de Montchalin, Eric Zemmour lui rappelle...

Attaque terroriste en Suède. L’auteur serait un réfugié afghan de 22 ans, arrivé en 2017, déjà condamné pour trafic de drogue

Décidément, la société multiculturelle et l'immigration imposées par les autorités occidentales offrent quotidiennement désormais leurs lots de drames pour les populations européennes. Ainsi, alors qu'en...