Règlements de comptes à Nantes : un jeune homme tabassé et une chambre d’hôtel saccagée

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

La délinquance liée aux trafics de drogue continue à faire parler d’elle à Nantes, avec deux affaires en apparence différentes, mais qui apparaissent être liée aux règlements de comptes incessants liés au trafic de stupéfiants dans l’agglomération nantaise.

Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 avril, route de la Garenne – la route qui contourne la Bugallière à Orvault, le gérant d’un hôtel trouve trois hommes en train de fracasser une chambre d’hôtel où ils sont entrés par effraction. Le contenu de la salle de bain a été arraché au pied de biche et la chambre est entièrement retournée par les trois hommes qui cherchent quelque chose, et sans aucune gêne. Mais 3000 € de dégâts quand même, d’après le gérant.

Les intrus fuient dans une Golf, mais la police retrouve non loin une voiture similaire avec trois personnes correspondant au signalement et les place en garde à vue ; néanmoins le gérant ne les a pas reconnus et l’immatriculation ne correspond pas à ses déclarations. Ils ont donc été remis en liberté.

Refus de porter plainte…

Un peu plus tôt, toujours ce 17 avril, vers 16 heures au 8 rue Paul Nassivet, un jeune homme a été transporté en urgence au CHU alors qu’il présentait de nombreuses blessures ; peu avant, il aurait été tabassé par cinq personnes cagoulées armées de battes, bâtons et d’un sabre selon les témoignages. La victime a nécessité 50 points de suture et avait des fractures, dont une ouverte aux deux mains.

Néanmoins la victime, âgée de 18 ans seulement, est sortie dans la journée contre avis médical et a refusé de porter plainte ; près de l’endroit où il a été retrouvé se trouvent plusieurs points de deal où des fusillades ont déjà eu lieu ces dernières années.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Fusillade mortelle rue du Maréchal-Joffre à Nantes : règlement de comptes Bellevue-Malakoff ?

Plus de deux mois après la fusillade qui a coûté la vie à un employé d’un bar à chicha de la rue du Maréchal-Joffre...

Fusillades et stupéfiants : des armes de gros calibre saisies à Nantes

Après la série de neuf fusillades du 28 au 30 juin, les forces de l’ordre ont pu saisir des armes en plusieurs fois –...