Fusillades et stupéfiants : des armes de gros calibre saisies à Nantes

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions britanniques Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Après la série de neuf fusillades du 28 au 30 juin, les forces de l’ordre ont pu saisir des armes en plusieurs fois – ce qui témoigne de leur nombre dans les quartiers « sensibles » en marge des trafics de stupéfiants.

Mardi 2 juillet, une opération anti-dealers classique avait lieu 3 et 5 rue du Québec, au Bout des Landes (Nantes Nord). Des riverains s’étaient plaints de voir leur hall carrément annexé par le trafic de stupéfiants. Après une transaction et des surveillances préalables sur le point de deal actif tous les jours de midi à la fin de la soirée, les forces de l’ordre ont arrêté trois dealers, saisi 100 grammes d’herbe de cannabis, une petite quantité de cocaïne, 4 000 € en liquide et un pistolet de calibre 11,43 (calibre.45 ACP, Automatic Colt Pistol aux États-Unis).

Autrement dit une arme assez connue outre-Atlantique et dans le « Milieu » en France après la Libération, grand classique des règlements de comptes. Une arme du même type – un Colt 45 en l’occurrence – a aussi été utilisée par Mohammed Merah lors des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012 ; le calibre 11,43 reste en effet populaire dans les règlements de comptes mafieux dans le Midi et en Provence.

Au moins deux fusillades on eu lieu aux abords immédiats du 3, rue de Québec depuis 2018 : le 6 juin 2018, trois tirs sur le 6e étage d’un immeuble vers 0h15, un homme est blessé au visage par des petits plombs mais ne porte pas plainte. Le 8 mai 2019, encore des tirs sur un immeuble – cette fois dans une fenêtre vers 20 heures, un homme retrouve dans son appartement une munition de 9 mm, entrée par la fenêtre ouverte.

Kalachnikov et fusil à pompe

Par ailleurs, suite aux fusillades vendredi à 22h00 et samedi à 10 et 16h00 rue de Charente dans la partie herblinoise de Bellevue – le trafic ne s’arrête pas à la frontière de Nantes, n’en déplaise à Johanna Rolland – il est apparu que les tireurs circulaient à bord d’une C3 noire. De retour sur les lieux le 2 juillet vers 19h30, celle-ci a été immédiatement signalée, mais le conducteur et ses deux passagers ont réussi à fuir, abandonnant un sac retrouvé par la brigade canine. Il contenait, outre une cartouche de calibre 12, un fusil à pompe et une Kalachnikov, tous deux approvisionnés.

« Ces affaires de fusillades qui se multiplient sont incontestablement liées aux stupéfiants », relève un policier nantais. « Pour l’heure, la politique a trop souvent été de laisser faire pour acheter la paix, mais cela s’est révélé contreproductif car les fusillades ne cessent pas – rivalités entre quartiers, mais pas seulement – et des quartiers entiers sont gangrenés par la drogue. Pis, ils en vivent, et les élus préfèrent fermer les yeux. Les riverains se plaignent parfois des nuisances, mais souvent ils ferment les yeux : soit parce qu’ils ont peur, soit parce que l’argent du trafic peut aussi servir à payer bien des choses pour les familles des dealers ou des guetteurs ».

Louis Moulin

Crédit photo : munitions 11,43 par the Epopt, domaine public, Wikimedia
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a...

Eric Zemmour : « La guerre civile a déjà commencé. Lorsqu’on égorge un professeur dans la rue, cela s’appelle comment ? »

Eric Zemmour : « Si les militaires parlent comme ils le font c’est que la situation est gravissime (…)...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Football. Le Stade Rennais accroche le PSG, victoire du FC Nantes, défaites de Brest et de Lorient

Le sprint final est lancé concernant la saison de Ligue 1, avec la 36ème journée jouée ce week-end. Les Lillois pourront remercier le Stade...

Handball. Nantes vainqueur de l’EHF European League

Le club de Nantes Atlantique Handball a décroché le premier titre européen de son histoire en remportant l’EHF European League dimanche 9 mai au soir à Baia...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue, au cours des derniers jours....

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières. Le point sur les données...