Bataille culturelle. Booba, France Culture et le « Grand Remplacement » par le rap…

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

La radio France Culture déplore une chute drastique de son audience depuis quelques mois. La faute au Covid-19 selon certains, la faute à l’absence de rap selon le rappeur Booba. Qui s’est montré synthétique pour le coup.

Booba à France Culture : « vous disparaîtrez avant nous »

Et si un simple tweet de Booba résumait mieux la « situation culturelle » de la France que tous les articles et ouvrages écrits sur le sujet depuis des années ? Dans l’échange suivant, il faut en tout cas accréditer celui qui est l’un des plus gros vendeurs d’albums en France depuis bientôt 20 ans une certaine lucidité. Ce qui n’est pas le cas de son destinataire, à savoir la radio France Culture.

Cette dernière, dans un premier tweet, déplorait effectivement avoir perdu 300 000 auditeurs depuis fin 2020, et plus de deux millions par rapport à l’an passé d’après les dernier chiffres de Médiamétrie. Sur le site de France Culture, une interview, le 18 avril, de Frédéric Brulhatour, rédacteur en chef de La Lettre Pro de la Radio, est d’ailleurs consacrée à cette chute, décrite par ce dernier comme « une sorte de krach ».

En outre, autre élément à prendre en compte, Frédéric Brulhatour souligne aussi que « la baisse de l’audience cumulée de la radio s’est amorcée au début des années 2010, précisément en 2012. Depuis cette date, l’audience est sur une tendance baissière ». La faute à qui, la faute à quoi ? C’est à cette question que Booba propose une réponse pragmatique :

« Ça vous apprendra ne pas jouer de rap, à nous boycotter, nous les plus gros vendeurs, loin devant vos artistes de variétés… vous disparaîtrez avant nous et vous l’aurez mérité. »

« Krash » de France Culture : le virus du rap plus que celui du Covid-19

De son côté, Frédéric Brulhatour a tenté d’avancer des explications peu convaincantes à cette baisse d’audience, rendant la crise sanitaire responsable en partie de ce décrochage avec une hypothétique modification des comportements d’écoute en raison des confinements et du télétravail. Il met aussi en cause « l’arrêt du monde culturel » avec pour conséquence l’appauvrissement des grilles de radio « faute d’évènements festifs, culturels ou tout simplement faute de proximité à couvrir ». Tout en reconnaissant en parallèle que durant les périodes de confinement, « l’audio digital a complètement explosé »…

Manifestement plus lucide, le journaliste de France Inter Redwane Telha est quant à lui plutôt d’accord avec Booba : « c’est une partie de l’équation qu’il ne faut pas négliger », déclarait-il sur Twitter le 20 avril.

En effet, malgré les clins d’œil appuyés mais tardifs à destination des rappeurs de la part de Radio France (notamment via la réorientation vers le rap de la radio Mouv’, faisant partie du groupe), ces rappeurs sont en passe de remporter le rapport de force face à ce que Booba appelle les « artistes de variétés ». L’écrasant succès du rap auprès des nouvelles générations en France et l’avènement de ce que l’on nomme la « culture racaille » faisant le reste. Et France culture n’y pourra pas grand chose, Covid ou non…

Succès record pour le rappeur Jul : la nouvelle exception culturelle française ? [Vidéo]

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Chute de la natalité : vers une nouvelle crise économique ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’interrogent sur la chute de natalité que subit l’Europe...

Propagande sanitaire. Olivier Véran vaccine une secrétaire d’État enceinte devant la presse [Vidéo]

L'exécutif, par l'intermédiaire du ministre de la Santé Olivier Véran et de la secrétaire d'État Olivia Grégoire, s'est livré...

Articles liés

Brest. Des véhicules incendiés et des tirs de mortier pour la « Fête nationale »… [Vidéo]

Ces derniers jours, plusieurs véhicules ont été incendiés dans différents quartiers de Brest. Avec, en point d'orgue, des tirs de mortier visant des policiers,...

Flandre. Des racailles francophones de Bruxelles sèment la terreur sur une plage de Gand [Vidéo]

Lors de la réouverture d'un domaine de loisirs à Gand, en Flandre, des « jeunes » francophones venus notamment de Bruxelles ont semé le...

Finistère. Encore des voitures incendiées à Brest, encore un trafic d’héroïne démantelé à Douarnenez…

Plusieurs véhicules ont fait l'objet d'incendies volontaires à Brest tandis que du côté de Douarnenez, c'est un nouveau trafic d'héroïne qui a été démantelé....

Culture racaille. Quand le site de paris en ligne Betclic parle arabe pour séduire certains « jeunes » [Vidéo]

Rap, football, publicité : les codes de la culture racaille se diffusent toujours plus dans la société française. Dernier exemple en date, le hashtag...