L’hommage silencieux des policiers nantais à leur collègue de Rambouillet assassinée par un islamiste

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Devant l’hôtel de police de Nantes, plus de 200 policiers des polices nationale et municipale se sont rassemblés pendant une demi-heure, en silence, ce 26 avril à 17h30, pour rendre hommage à Stephanie Monfermé, agente administrative assassinée par un tunisien radicalisé au commissariat de police de Rambouillet vendredi dernier.

 Ils étaient 50 à Saint-Nazaire, devant l’hôtel de police, une quarantaine à Quimper, 80 à Vannes, 100 à Brest.

Sans un mot, mais dans un profond recueillement et une unité résolue, des rassemblements ont eu lieu ainsi sur tout le territoire national, unissant policiers municipaux et nationaux, gradés comme agents de terrain. Tous s’élèvent contre l’islamisme qui s’attaque une fois de plus aux forces de l’ordre, mais reflètent aussi une grande lassitude, notamment dans les villes où les effectifs manquent face à une délinquance galopante – c’est notamment le cas à Nantes, et alors que la violence contre les policiers est complètement banalisée.

Le terroriste, abattu sur place, Jamel Gorchene, était un tunisien en situation irrégulière, présent sur le territoire français depuis une décennie, et finalement régularisé en 2019. Présentant « des troubles psychologiques » mais aussi « une radicalisation indiscutable », d’après le procureur de la République, il avait sur lui un Coran et un tapis de prières, et avait crié Allah Akbar avant de commettre son crime. Il était inconnu des services de renseignement.

« Le fait est que ça peut arriver avec n’importe qui d’entre nous, n’importe où », constate ce policier de terrain à Nantes. « Je suis d’ailleurs assez surpris que ce n’est pas arrivé à Nantes encore, avec la population de clandestins complètement shootés que nous interpellons régulièrement à Commerce et ailleurs. Ce qui est énervant, c’est que le politique ne nous donne aucun moyen pour nous protéger, et que les violences contre la police sont devenues à la fois banales et indicibles – elles existent, mais il ne faut surtout pas en parler ».

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

Articles liés

Philippe de Villiers : « Il faut attaquer ceux qui attaquent. La police est le dernier rempart de la paix civile »

Philippe de Villiers : « Il faut attaquer ceux qui attaquent. La police est le dernier rempart de la paix civile » Ce dernier était...

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il s'y poursuit toujours au 16,...

France Police à Emmanuel Macron : « Il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la République, y compris avec le renfort...

Le Syndicat de police « France police », cinquième syndicat au sein de la Police nationale et qui affirme en être « La première...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient des contrôles ont été attaqués....