Vitré : bagarre entre jeunes du foyer des travailleurs et de la commune, quatre blessés

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Une violente bagarre, entre une bande de jeunes accueillis au foyer des Jeunes Travailleurs de Vitré, et une autre bande de jeunes de la commune, a éclaté le 27 avril dernier rue Pasteur. Quatre jeunes blessés légérement ont été conduits vers les hôpitaux de Rennes et de Fougères.

Il y a 13 mois, le 27 mars 2020, en plein premier confinement, une très violente bagarre à coups de tesson de verre, de bouts de bois et autres chaises avait éclaté entre six personnes, au même endroit, toutes blessées et hospitalisées dans la foulée. Une voiture qui s’était retrouvée dans la bagarre avait été dégradée à coups de chaises, la vitre arrière brisée.

Ce genre de rixe risque de se reproduire ; dans les colonnes d’Ouest-France, Bertrand Lecornu, directeur de l’association le Tremplin qui gère le foyer de jeunes travailleurs, préfère minimiser l’implication de « ses » jeunes (30.04) : « Ils étaient minoritaires […] si les jeunes du foyer peuvent nous écouter, pour les autres nous n’avons pas ou peu d’influence. Seule sur une place publique la parole du gendarme ou du policier compte ».

Et de reconnaître « des difficultés à faire de la prévention », sur lesquelles « nous avons alerté à plusieurs reprises », tout en trouvant des excuses aux bagarreurs : « le Covid dure, la détresse des jeunes aussi, tout comme le besoin de se rassembler. Dans les logements, nous pouvons faire de la médiaton, sur la voie publique, non ».

Sur le site Google du foyer FJT le Tremplin, un avis donne l’ambiance du foyer : « dans le FJT on entend tout, il n’y a aucune intimité, on doit subir les voisins de chambre, les cris de nuit, les personnes qui téléphonent, qui regardent la télé fenêtres ouvertes et sans gêne ». En revanche, ce n’est pas cher, « 20 € par nuit ».

Le Tremplin : accueil de migrants « mineurs isolés » à Vitré

En 2019 l’association Tremplin accueillait à Vitré 48 « mineurs non accompagnés » étrangers, accueillis au titre des missions de l’aide sociale à l’enfance (ASE), compétence des départements, contre 15 en 2016, soit un triplement en deux ans, et une résidence sociale de 110 lits, dont 80 au 13 rue Pasteur (le reste ailleurs à Vitré, à Chateaubourg et la Guerche) qui a réalisé 2315 nuitées en 2018. Ce foyer accueillait en 2017, année de ses 30 ans, une quinzaine de « mineurs isolés » (OF 22.10.2017) et était plein à 100%.

Message aux habitants de Vitré : faute de briser la glace avec les « jeunes accompagnés » de toutes les origines, merci aux habitants de subir, et si possible de tendre la joue gauche. En toute «médiation».

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

3 Commentaires

  1. Une honte à Vitré
    Pas étonnant que les clubs de self défense, de judo ou de boxe se devellopent a vitré aussi
    Aux français de se defendre

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Elections municipales 2020. Le débat à Vitré

France 3 Bretagne vous fait vivre la campagne des municipales. Ce mercredi 11 mars à 22 h, en partenariat avec France Bleu, suivez le...

Vitré. Idrissa Rutagengwa, migrant africain, avait violé une mère de famille

Un migrant rwandais ayant obtenu le statut de « réfugié » en France en 2001 a été reconnu coupable du viol d'une vendeuse à...

Football. Retour sur le parcours de l’AS Vitré, dernier petit poucet de la Coupe de France [Vidéo]

La Fédération française de Football revient sur le parcours de l'AS Vitré, dernier petit poucet de la Coupe de France 2018-2019. Une vidéo à...

Coupe de France : la famille Sorin a l’AS Vitré dans le sang [Vidéo]

De Michel, l'entraîneur, à Arthur le défenseur et Elliott, le milieu, Sorin est un nom qui se conjugue au pluriel à l'AS Vitré, petit...