Bruno Attal : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en examen et les cités brûleraient »

A LA UNE

Pour le syndicaliste policier Bruno Attal (Touche pas à mon flic) : « Si mon collègue avait tué cette ordure, il serait où, là, Eric Masson ? En garde à vue, mis en examen et les cités brûleraient ».

Il évoquait le meurtre de son collègue, pour lequel deux extra-européens ont été arrêtés, et écroués.

#Avignon : « Le suspect ne souhaite pas s’expliquer ».

🗣 @attal_bruno (@TPMF_asso) : « Si mon collègue avait tué, il serait où, là, #EricMasson ? Il serait en garde à vue, les cités brûleraient ».

📺 #BrunetDirect. pic.twitter.com/IpLwA3UTzi

— Eric Brunet (@ericbrunet) May 12, 2021

Politiquement, le gouvernement préfère que ça soit un policier qui soit tué, plutôt qu’un « jeune ». @attal_bruno pic.twitter.com/fJai0YLjG8

— Jeanne (@D4rc_) May 12, 2021

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Multi récidivistes, deux Afghans condamnés pour avoir attaqué et poignardé un couple

Souvenez-vous, l'été dernier. C'était au mois de juillet, à Rennes. Un couple était agressé sur l'eplanade Charles-de-Gaulle. Par deux...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs d’Escufon dit que l’immigration est...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs...

2 Commentaires

  1. Que les banlieues brûlent, où est le problème?

    Que Paris brûle, où est le problème?

    Tout le monde sait où est « le problème « .

    Petit rappel.

    Le 27 septembre 1938, Charles de Gaulle publie « la France et son armée » aux Éditions Berger-Levrault.

    Il y trace le portrait des Français :

    « D’ailleurs, ce peuple doctrinal court à l’épreuve nouvelle tout bardé de principes. LE BANDEAU LUI COUVRANT LES YEUX, IL FRAPPE A FAUX DE GRANDS COUPS, SE PRODIGUE A CONTRE-SENS, CHARGE HEROÏQUEMENT LES MURS. Puis, déconfit mais redressé par l’amour-propre, il se trouve face à face avec la réalité et lui arrache ses voiles. Alors il l’étreint, la domine, la pénètre, en tire toutes les délices de la gloire. »

    En gros, il faut arrêter de faire l’intello.

    Il faut juste mettre la réalité TOTALEMENT à poil.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés