Thaïs d’Escufon (ASLA) : « Apporter une aide à la fois juridique et morale aux lanceurs d’alertes qui seraient brimés dans leur liberté d’expression sur les thématiques de l’immigration et de l’islamisation »

A LA UNE

Nous vous annonçions lundi la création de l’ASLA, l’association de soutien aux lanceurs d’alerte, dont le porte-parole sera Thaïs d’Escufon. Pour mieux comprendre les enjeux et les motivations de cette association, nous lui avons posé quelques questions.

Breizh-info.com : Tout d’abord, qu’en est-il de la dissolution de GI ? Quel recours vous reste-t-il ?

Thaïs d’Escufon : La dissolution de Generation Identitaire sera définitivement actée ou non d’ici 6 mois-1 an, lorsque notre recours pour excès de pouvoir devant le conseil d’état sera étudié par celui-ci.

Breizh-info.com : Vous venez de lancer l’ASLA, pour soutenir les lanceurs d’alerte et la liberté d’expression. Parlez nous de vos projets ?

Thaïs d’Escufon : Nos projets consisteront à apporter une aide à la fois juridique, morale et faire profiter de nos réseaux aux lanceurs d’alertes qui seraient brimés dans leur liberté d’expression sur les thématiques de l’immigration et de l’islamisation.

Breizh-info.com : Allez vous faire du lobbying pour, notamment, faire abroger les lois qui encadrent et répriment la liberté d’expression en France (Pleyben, Gayssot, Fabius, Taubira…) et qui sont le socle de l’obligation au silence d’une certaine façon ?

Thaïs d’Escufon : Nous allons nous en tenir au fait de soutenir les lanceurs d’alertes, c’est la mission de notre association. Bien évidemment nous sommes favorables à l’abrogation des lois liberticides sur la liberté d’expression mais ce n’est pas l’objet de l’ASLA qui elle vise à apporter son aide aux lanceurs d’alertes qui se retrouveraient face à la justice pour des propos ou des activités qui iraient dans le sens de la dénonciation de l’invasion migratoire.

Breizh-info.com : Concrètement, qui allez vous soutenir dans les premiers mois de votre action ?

Thaïs d’Escufon : Nous avons déjà commencé avec un soutien de Generation Identitaire concernant la procédure de dissolution et il y a d’autres procédures en cours comme celle de Goussainville que j’évoque dans la vidéo de lancement de l’association, mais je ne peux pas encore vous dire qui nous comptons soutenir dans les prochains mois puisque cela va dépendre de l’actualité qui toucherait à nos thématiques.

Breizh-info.com : Que peuvent faire les internautes, nos lecteurs, si ils souhaitent vous aider ?

Thaïs d’Escufon : Si des bénévoles souhaitent nous aider ils peuvent prendre contact avec nous sur notre site internet, ou nous faire un don directement à l’ASLA via le site.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

3 Commentaires

  1. Le « Conseil » dit d’état (minuscule) qui a débouté Génération Ecologie est un « bras long » de Macron qui en mai 2018 a imposé (et fêté grandement !) le nouveau directeur, en dépit de la (ou des ?) gamelle qu’il trainait, suite au suicide d’un de ses employés.
    Ce n’est plus un organisme libre de dire le DROIT

  2. quoi, ces génération identitaire qui troublent l’ordre public gouvernementale et montre la faillite voulue du système , osent la ramener !quel culot de ne pas accepter le suicide programmé du pays

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés