Carhaix. Propagande : Ouest-France évoque le cas de deux migrants « de 19 ans »

A LA UNE

Le travail du journaliste est aussi de s’interroger sur les informations que l’on reçoit. Visiblement aveuglés (ou militants ?) par une obsession en faveur des migrants, deux journalistes d’Ouest-France à Carhaix n’en viennent même pas à s’interroger sur la véracité des informations publiées,  le 8 juin, au sujet de deux migrants qui doivent être expulsés du territoire mais qui pourraient bien rester, propagande médiatique et politique oblige.

La photo parle d’elle-même : Qui peut sérieusement croire que Karamoko Haidara et Ben Kanaté, deux Ivoiriens (La Côte d’Ivoire, un pays qui n’est pas en guerre) auraient respectivement 19 et 20 ans ? Pourquoi mentir de façon aussi éhontée à ses lecteurs ?Pourquoi au moins ne pas s’interroger ?

Les deux journalistes auteurs de l’article vous sortent par ailleurs les violons.

L’un des deux individus, qui fait l’objet d’une OQTF depuis plus d’un an, et qui n’a toujours pas été expulsé, ce qui témoigne de la faiblesse des institutions républicaines françaises, prétend être venu ici « suite à des problèmes familiaux ». Imaginez donc le monde entier à votre porte pour des querelles familiales….

Tout dans l’article, est construit pour « sensibiliser le lecteur ». « Son périple le menant à Carhaix a été terriblement difficile. « J’ai passé mon enfance dans la rue. Je n’ai pas connu ma mère. Mon père en mort en 2007. » Pour survivre, il doit faire des choses « qu’[il n’a] pas envie de faire », raconte-t-il. La vie est devenue trop risquée. Avec deux amis, il quitte le pays, passe au Burkina Faso, au Niger, en Algérie puis au Maroc. Leur parcours les mène en Lybie, où il fait de la prison. Nous sommes en 2016. Il tente la traversée de la Méditerranée. Ben atteint l’île de Lampedusa. Pas ses deux amis. L’un est mort après que son bateau a coulé. L’autre est tombé malade »

Pas un instant, les journalistes ne s’interrogent à savoir pourquoi, systématiquement, les migrants qui arrivent sur le territoire européen illégalement racontent TOUS à quelques détails qui diffèrent, la même histoire.

Il y a désormais fort à penser qu’après quelques articles militants dans les journaux et la mobilisation de quelques professeurs « humanistes » et d’un collectif de 15 personnes, la Préfecture finisse par revenir sur une décision qui paraitrait naturelle dans n’importe quel pays du monde…sauf visiblement en France.

Il s’agit encore une fois d’un nouveau cas d’école de cette propagande pro migrants distillée à longueur d’année dans la presse quotidienne régionale, subventionnée en partie par vos impôts, il faut le rappeler, et qui est pour beaucoup de foyers encore, la principale source d’information quotidienne avec la télévision.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

4 Commentaires

  1. On se demande qui sont les « Yvoienriens ». Comment peut-on entrer dans ce jeu dont nous serons à, terme les perdants

  2. Que les gens qui soutiennent les immigrés, paient pour eux, c’est trop facile avec l’argent du peuple. Juste cette citation malheureusement bien réelle:

    « Il devient de plus en plus clair que le prix de la mondialisation incontrôlée, de l’immigration massive et de la libre circulation des travailleurs est payé par les classes populaires. »

  3. des chances pour la france !!! mais n’est ce pas odieux , honteux, ce néocolonialisme qui importe des cerveaux qui vont cruellement manquer à l’afrique ensuite

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés