4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas « essayé de » comme l’indiquent les médias mainstream) Emmanuel Macron à 18 mois de prison, dont 14 mois avec sursis, avec mandat de dépôt. Il s’agit d’une décision rare, très rare, rendue par l’institution judiciaire.

En effet, nous ne trouvons pas trace ces derniers mois, y compris pour des affaires de trafic de drogue ou de violences, de personnes condamnées à une peine inférieure à 6 mois de prison ferme, et soumises dans le même temps à un mandat de dépôt, c’est à dire à une incarcération d’office sans aménagement de peine.

Alors que jamais la Justice française n’a été aussi contestée pour son « laxisme » (réel ou présumé), cette décision, pas du tout laxiste pour le coup, laisse à penser qu’avant toute chose, Damien T, gifleur de Macron, a été incarcéré pour des raisons politiques. Il s’agit donc, dans les faits, d’un prisonnier politique, statut non reconnu par la République française.

A noter que la presse mainstream, qui a quasiment révélé toute la vie de Damien T, pour une claque, quand en France, des milliers d’autres délinquants ne bénéficient pas des mêmes traitements de faveur, ne s’est pas excusée non plus pour avoir affiché Arthur C, suspect quelques heures dans cette affaire car ayant filmé la scène, et « coupable » aux yeux de la presse d’avoir eu un exemplaire de Mein Kampf chez lui. Une presse qui n’a pas précisé qu’un drapeau soviétique a été également retrouvé lors de la perquisition, que le suspect a été mis hors de cause, et qu’enfin, les éditions Fayard elles aussi rééditent Mein Kampf, ce qui ne fait pas d’elles des chemises brunes version 21ème siècle.

Finalement, cette affaire, qui montre que la Justice sait se montrer parfaitement ferme sous certaines conditions, amènent également une question. Pourquoi un homme, rejetant la politique du Président de la République comme il l’a signalé durant son procès en comparution immédiate, a-t-il décider de gifler ce même Président de la République ? Pourquoi en Angleterre, la reine Elisabeth n’a jamais été giflée ? Ni Vladimir Poutine en Russie ? Ni les présidents chinois, indiens, ou même américains ?

La réponse se trouve, sans aucun doute, dans la désacralisation totale de la fonction présidentielle par Emmanuel Macron, comme par ceux qui l’ont précédé depuis Mitterand sans doute. Si vous y rajoutez la « Hanounisation » de l’institution, et les évènements de type « fête de la musique » organisés dans l’enceinte même d’un lieu symbolique pour l’Etat, vous comprenez encore plus pourquoi aujourd’hui, ils sont de moins en moins nombreux à respecter « l’institution ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes...

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

13 Commentaires

  1. A geste politique, sanction politique : même si le droit français ne connaît pas de délit politique, le principe d’individualisation des peines conduit le juge à apprécier les motivations de l’auteur des faits.
    A propos d’Arthur C, vous avez raison de souligner l’attitude de la presse… mais vous devriez aussi rappeler que les informations de celle-ci viennent fatalement d’une violation du secret de l’instruction commise par un magistrat ou un policier. Et il est un peu effrayant de voir qu’on échafaude des hypothèses de complot sur la présence d’un seul livre dans une bibliothèque. Le policier ou le juge qui n’a eu d’oeil que pour « Mein Kampf » avait forcément une intention derrière la tête !
    Le jour où il y aura une perquisition chez moi, je me demande ce qu’un juge ou un policier « républicain » (mais néanmoins prêt à violer son secret professionnel) glissera à l’oreille du journaliste de Ouest France : on a trouvé chez lui le « Manifeste du Parti communiste » de Karl Marx ? Plusieurs ouvrages de Trotski ? Le journal de Goebbels ? Le « Petit livre rouge » de Mao ? La Bible ? Un Coran ? Tout Houellebecq ? « La Case de l’Oncle Tom » ? « Le Camp des saints » ? « Alice au Pays des merveilles » ? Une collection de « Charlie Hebdo » ? Une édition originale de « Tintin au Congo » ?

  2. Un geste HEROÏQUE souhaité par 85% des Français (institut BVA )
    D’autres ont eu moins de chance : CEAUSESCU / JFK / J-P 2 / R. REAGAN / JAURES / LINCOLN etc ….

    Alors qu’IL ne vienne pas se plaindre !

  3. Un fait occulté je ne sais pourquoi, qui est en rapport direct avec la gifle, c’est la déclaration officielle devant des autorités, du président empêtré dans l’affaire Benalla illégale, un : »VENEZ ME CHERCHER « ou « QU’ON VIENNE ME CHERCHER » . Bravade qui ressemble plus à une expression des voyous de banlieue . On n’est plus là en présence du Président de la France . Il est dit sur le déroulement des faits que le gifleur était avec, ou solidaire ,des gilets jaune qui s’étaient faits  » écarter  » du public . Peut être que, surtout depuis Hollande, on trie sévèrement les gens qui veulent manifester leur opinion ( ce qui est un droit constitutionnel ; la liberté d’expression politique ). Quel est cette mascarade de vouloir faire croire que tout le monde est là pour acclamer le President ? C’est de la manipulation que beaucoup de Médias cachent sciemment .
    Ayant réussi à passer ce filtrage il lui semblait logique de représenter les collègues qui s’étaient faits museler . A partir de cette position on peut en conclure aussi qu’il voulait soutenir tous les gilets jaunes « gazés » et blessés sans raisons par le passé. Ce qu’il a évoqué au tribunal, aux dires d’un journaliste présent

    • C’est tout à fait exact. Ce « venez me chercher », tout comme le « il suffit de traverser pour trouver un job », c’est de la provocation.
      Et cette provocation, Macron l’a encore démontré car on voit clairement dans les vidéos qu’il s’est précipité en courant vers la poignée de badauds, tenue déjà tout à fait contraire à l’étiquette du rang qu’il veut avoir.
      Quand on est Président, on se comporte en tant que tel. On ne courre pas comme ça, comme si on cherchait à obtenir l’autographe de sa vedette. Si Macron avait suivi le protocole, il serait resté en arrière du service d’ordre et rien ne se serait probablement passé.
      Mais le juge a certainement oublié de regarder les 2 côtés. En fait, il n’a même pas du écouter, le jugement ayant déjà été rendu par la hiérarchie.
      J’espère qu’il va faire appel.

  4. « Mont-joie Saint-Denis! » fut le signe de ralliement aux Capétiens, de 987 à 1792,

    C’est ce qu’a crié le jeune homme avant de défigurer, éborgner et massacrer la pauvre créature qui a beaucoup souffert et souffre encore beaucoup.

    https://www.youtube.com/watch?v=bJeQFlr0xE0&t=5s

    Les Capétiens n’évoquent pas vraiment Hitler, qui rappelons le, est né bien plus tard.

    Ci-dessous, les dates de règne de ces 33 premiers:

    CAPÉTIENS DIRECTS

    1. – Hugues Capet 987-996
    2. – Robert II 996-1031
    3. – Henri 1er 1031-1060
    4. – Philippe 1er 1060-1108
    5. – Louis VI le Gros 1108-1137
    6. – Louis VII le Jeune 1137-1180
    7. – Philippe II Auguste 1180-1223
    8. – Louis VIII le Lion 1223-1226
    9. – Louis IX (St Louis) 1223-1270
    10. – Philippe III le Hardi 1270-1285
    11. – Philippe IV le Bel 285-1314
    12. – Louis X le Hutin 1314-1316
    13. – Jean 1er le Posthume 1316
    14. – Philippe V le Long 1316-1322
    15. – Charles IV le Bel 1322-1328

    VALOIS

    16. – Philippe VI 1328-1350
    17. – Jean II le Bon 1350-1364
    18. – Charles V le Sage 1364-1380
    19. – Charles VI 1380-1422
    20. – Charles VII 1422-1461
    21. – Louis XI 1461-1483
    22. – Charles VIII 1483-1498

    ORLÉANS

    23. – Louis XII 1498-1515

    VALOIS-ANGOULÊME

    24. – François 1er 1515-1547
    25. – Henri II 1547-1559
    26. – François II 1559-1560
    27. – Charles IX 1560-1574
    28. – Henri III 1574-1589

    BOURBONS

    29. – Henri IV 1589-1610
    30. – Louis XIII 1610-1643
    31. – Louis XIV 1643-1715
    32. – Louis XV 1715-1774
    33. – Louis XVI 1774-1793

  5. ça fait quand meme la deuxieme fois qu’un gaucho se prend un bourre -pif y’aurait ‘y comme de l’eau dans le gaz ?? bon si les gaulois réagissent c’est pas pour me déplaire !

  6. 4 mois fermes !!! mais 18 en souffrance !
    Heu !!! ….
    en conclusion : un soufflet est plus GRAVE que des années de pédophilie sur un gamin ;
    Ben oui : l’affaire duhamel est enterrée car il y a prescription …………

    Espérons que la prescription ait le même effet d’effacement sur la mémoire du Gamin violé. j’en doute et je vomis

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Macron : Contre l’abstention, la fraude ? – Le journal du mardi 22 juin 2021

Après un niveau record pour les scrutins de dimanche dernier, toutes les méthodes sont à l’étude pour endiguer le phénomène… Nous ferons ensuite un...

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois ont décidé de ne pas...

Macron : Le tour de France électoral

Emmanuel Macron est partout. Pas encore officiellement déclaré candidat à sa réélection, le chef de l’Etat poursuit son Tour de France aux airs de...

Covid : Didier Raoult, Macron et les moutons

Retrouvez le JT de TV Libertés du 14 juin 2021. « Pour commencer ce journal, nous ferons le point sur la perquisition menée à l’IHU...