Danemark/Angleterre : deux Vikings d’une même famille réunis à Copenhague… 1 000 ans plus tard

A LA UNE

L’un fut découvert en Angleterre, l’autre au Danemark : deux Vikings d’une même famille, après avoir été séparés un millénaire durant, sont réunis depuis quelques jours au Musée national du Danemark.

Deux vikings d’une même famille réunis à Copenhague

Le Musée national du Danemark, basé à Copenhague, a offert des retrouvailles très particulières à deux guerriers vikings d’une même famille. Et pour cause : les deux squelettes auraient été séparés pendant 1 000 ans !

En effet, l’un des deux serait mort en Angleterre au début du XIe siècle à la suite de blessures à la tête avant d’être enterré dans une fosse commune à Oxford. Quant à son parent, présumé être agriculteur, il serait décédé sur l’île danoise de Funen alors qu’il était âgé d’une cinquantaine d’années. Son squelette a été exhumé en 2005 près de la ville d’Otterup tandis que celui-ci portant des traces de coups suggère qu’il aurait lui aussi participé à des batailles. C’est par l’intermédiaire d’une cartographie de l’ADN des squelettes de l’époque viking (entre le VIIIe et le XIIe siècle) que les chercheurs ont constaté que les deux vikings étaient parents au deuxième degré.

Selon l’archéologue Jeanette Varberg, du musée national du Danemark, « c’est une grande découverte parce que maintenant vous pouvez retracer les mouvements à travers l’espace et le temps à travers une famille ». Prêtés par le musée d’Oxfordshire pour une durée de trois ans, les quelques 150 os d’un homme d’une vingtaine d’années ont ainsi permis de reconstituer son squelette à Copenhague afin de présenter les deux vikings côte à côte, bien que séparés par la mer du Nord au moment de leur mort, à quelques 900 kilomètres l’un de l’autre.

Vikings
Le personnel du Musée national de Copenhague déballe les ossements prêtés du viking retrouvé en Angleterre

De l’avis de l’archéologue, le guerrier a potentiellement été abattu lors d’un raid viking en Angleterre et en Écosse. Cependant, elle avance également une autre explication possible : un décret royal du roi d’Angleterre Aethelred II ayant ordonné en 1002 que tous les Danois d’Angleterre soient tués, l’individu âgé aujourd’hui d’un millénaire figurait peut-être parmi les victimes. Un massacre de la Saint-Brice à Oxford qui se déroula le 13 Novembre 1002.

Un lien de parenté incontestable entre les deux squelettes

La réunion des deux vikings est d’autant plus insolite que la découverte de liens de parenté entre différents squelettes est très rare, à l’exception de certains souverains. En revanche, il a été impossible pour les archéologues de déterminer clairement le lien familial qui unit les deux hommes, bien que cette parentèle soit présentée comme étant incontestable. « C’est très difficile de dire s’ils ont vécu à la même époque ou s’il y a peut-être une génération de différence car il n’y a aucun élément dans les tombes qui puissent donner une datation précise, vous avez donc une marge de plus ou moins 50 ans », a justifié Jeanette Varberg.

Ainsi, les analyses laissent à penser que les deux vikings étaient soit demi-frères, soit neveu et oncle, voire grand-père et petit-fils, comme l’a rapporté Eske Willerslev, généticien de l’université de Copenhague.

Vikings
L’un des deux Vikings. Source : Facebook Nationalmuseet

Lors de la découverte de l’homme le plus jeune des deux, via des fouilles préventives en 2008, près d’Oxford, les archéologues avaient également mis à jour les restes de 35 autres colons danois.

Quant à son parent retrouvé au Danemark, des signes d’arthrite et d’inflammation des côtes, peut-être dus à la tuberculose, ont été observés sur son squelette. Enfin, les deux vikings mesuraient approximativement 1,80 m.

À partir du 26 juin, les deux squelettes seront visibles au Musée national de Copenhague dans le cadre d’une exposition intitulée « Togtet », signifiant « Le raid » en danois.

Crédit photo : Page Facebook Copenhague Nationalmuseet
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid : le retour des restrictions ? – Le JT de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021 [Vidéo]

À la Une du journal de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021, retour sur les réjouissances liées au Covid-19....

La Croatie sentinelle de l’Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre : la sélection littéraire hebdo

La Croatie sentinelle de l'Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre...

1 COMMENTAIRE

  1. la sciene fait des merveilles ! c’est fantastique, je viens de faire les tests adn sur myheritge, dommage que je n’ai pas les moyens de pousser plus loi, et voir mes ancetres sur la bas de données archéologiques

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés